Tanguy Ndombélé, parti à Tottenham, et Ferland Mendy, nouveau joueur du Real Madrid, sont les deux éléments perdus par Sylvinho cet été du côté de l’Olympique Lyonnais. Mais ils ne devraient pas être les seuls à quitter les Gones. En effet, Nabil Fekir, qui avait déjà un bon de sortie l’été passé, pourrait bien partir de son club formateur lors de ce mercato estival. Dans sa dernière année de contrat, le champion du Monde 2018 avec les Bleus se pose des questions.

C’est sur ce sujet que Juninho, le directeur sportif du club rhodanien, s’est le plus épanché en ce jeudi lors de la conférence de presse de présentation de Youssouf Koné, le Malien de Lille. « Il faudra être attentif au marché. Il y a des joueurs qui sont dans des conditions spéciales. Des choses qu’on ne contrôle pas, mais on essaye d’anticiper les choses », a-t-il commencé par expliquer devant les journalistes avant de nommer directement le meneur de jeu.

« ça va être difficile de le convaincre de rester »

« J’ai parlé avec Fekir. C’était pour des choses personnelles, connaître sa vie. J’ai fait la traduction pour le coach. Il l’aime personnellement. Un joueur formé à la maison, champion du monde et sa génération est partie, c’est difficile de le convaincre de poursuivre. Ce n’est pas fermé, mais je vous dis la vérité. Il ne jouera pas samedi, il a un pépin à l’adducteur », a détaillé l’ancienne légende de l’écurie présidée par Jean-Michel Aulas, aussi présent devant les médias.

« Tant qu’il est là, on travaille comme s’il allait rester. Des joueurs qui marquent et qui font des passes sont plus importants à certains moments de la saison. C’est au président de voir à Nabil avec sa famille aussi. Il est jeune encore. Je suis arrivé ici à 26 ans, l’âge qu’il a, mais il a eu une meilleure formation que moi. Je pense que ça va être difficile de le convaincre de rester », a-t-il ainsi conclu. Les jours semblent comptés pour le natif de Lyon.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10