Le Paris Saint-Germain va-t-il réussir ce que les Girondins de Bordeaux sont quasiment parvenus à faire, c’est-à-dire conserver ses cadres ? Pour le moment, depuis la prolongation de contrat de Guillaume Hoarau, les choses semblent bien engagées. Mais c’était sans compter sur Stéphane Sessegnon. Pour sa première saison dans la capitale, le milieu béninois a frappé un grand coup.

Devenu un titulaire indiscutable chez les Rouge-et-Bleu, l’ancien Manceau a également été nommé dans le onze type de la Ligue 1 cette saison. Des performances qui ont aidé le PSG à retrouver les premiers postes du championnat, mais qui ont également boosté la cote du Parisien. Désormais courtisé par de nombreux clubs anglais (Chelsea, Manchester City), Sessegnon a vu son prix doubler. Mais le joueur aimerait que son salaire le soit également. Et c’est ça qui embête ses dirigeants.

En effet, après avoir sorti le chéquier pour Hoarau, ces derniers sont maintenant pressés par leur nº 10 d’en faire de même pour lui. Selon Le Parisien, Sessegnon se montrerait d’ailleurs très gourmand. Conscient de sa valeur au sein du groupe francilien, le Béninois souhaiterait ni plus ni moins être payé autant que le sont les cadres de l’équipe. En clair, alors qu’il perçoit actuellement 120 000€ bruts par mois, le milieu de terrain voudrait voir ses émoluments passer à 250 000€, soit le salaire de Claude Makelele.

Une demande qui dérange à la direction du PSG, car vu les moyens limités mis à disposition pour le mercato, le club ne veut pas faire exploser sa masse salariale, surtout si un joueur comme Patrick Vieira venait à signer.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10