« Nous avons un grand professionnel qui ne va pas faire la Copa America avec nous, c’est Sylvinho. Il va rejoindre un grand club européen. » Cette déclaration d’Edu, le directeur technique de la Seleçao, a surpris pas mal de monde lors de l’annonce de la liste des 23 Brésiliens qui joueront la Copa America. L’ancien latéral du Barça avait en effet prolongé l’aventure au mois d’avril seulement. Il devait accompagner Tite comme adjoint lors de la compétition, avant de prendre les rênes de la sélection pour les Jeux Olympiques 2020. Il ne défendra pas le titre acquis par le Brésil à Rio en 2016.

Non, l’homme aujourd’hui âgé de 45 ans s’est envolé pour l’Europe. L’Inter, où il a déjà officié au sein du staff technique entre 2014 et 2016, était intéressé par ses services. Le club italien n’est en effet pas du tout certain de conserver Luciano Spalletti dont la connexion avec le vestiaire s’est détériorée après l’affaire Icardi. Mais d’après les informations de l’Equipe, Sylvinho ne se dirige pas vers l’Italie mais plutôt en France. Le Brésilien serait sur le point de s’engager avec l’OL et de prendre tout bonnement la succession de Bruno Genesio, même s’il reste encore des détails à régler.

Juninho a convaincu Aulas de prendre Sylvinho

Ne parlant pas français, il viendrait former un duo avec une légende lyonnaise en la personne de Juninho. A lui l’expérience d’entraîneur, à l’autre la connaissance des lieux et du contexte. C’est l’ancien numéro 8 qui aurait suggéré le nom de Sylvinho à Jean-Michel Aulas. L’information a même été appuyée au Brésil par les médias Radio Gaucha et Globo Esporte. Le nouvel entraîneur signerait pour deux saisons plus une année en option.

Bon joueur de devoir durant les années 2000, il a évolué dans des grands clubs européens (Arsenal, Barça, Manchester City) mais souvent comme remplaçant. Une fois sa retraite sportive déclarée en 2010, l’ancien international brésilien (6 sélections) s’est mis à passer ses diplômes. Le pari est risqué pour l’OL. Sylvinho a un vécu limité car il n’a jusque-là jamais occupé un rôle de numéro un. Il n’a tenu que des rôles d’assistant au Brésil (Cruzeiro, Sport Recife, Corinthians) et donc à l’Inter. Il doit faire ses preuves.