Ligue des Champions 2006-2007. En huitièmes de finale, le FC Barcelone et Liverpool croisent le fer à deux reprises. Battu à l’aller chez lui (1-2), le Barça prend sa revanche au retour à Anfield (1-0) mais rate la qualification à cause de la règle des buts à l’extérieur. Douze ans plus tard et après deux autres confrontations en International Champions Cup, les deux écuries européennes se retrouvaient ce mercredi en demi-finale aller de la C1 version 2018-2019. Pour cette manche aller, les Blaugranas voulaient bien débuter leur double-confrontation face aux Reds avec un succès à la maison, si possible sans encaisser de buts. En face, le club anglais avait pour objectif de réaliser un joli coup en vue du match retour à Anfield mardi prochain. Ersnesto Valverde sortait son 4-3-3 avec Vidal préféré à Arthur ou encore Coutinho en attaque plutôt que Dembélé. Pour Liverpool, Jürgen Klopp alignait aussi un 4-3-3 mais sans Firmino, sur le banc et remplacé par Wijnaldum aux avant-postes. En défense, Gomez remplaçait lui Alexander-Arnold.

Dans une très belle ambiance, le match démarrait sur un bon rythme, et chaque équipe réalisait un pressing très haut. Après une première situation pour Salah (2e), les Blaugranas mettaient le feu dans la surface anglaise mais Matip sauvait les siens devant Rakitic (3e). Suarez trouvait lui le petit filet extérieur sur un coup de tête (3e). Derrière, les Reds se montraient dangereux sur les contres et les locaux avaient du mal à approcher la surface adverse. Finalement, Jordi Alba servait Messi sur un plateau mais Robertson se jetait pour sauver les siens (13e). Le capitaine du Barça réclamait ensuite une main de Matip, sans succès. Petit à petit, les hommes d’Ernesto Valverde prenaient le dessus et Coutinho obligeait Alisson à réaliser un premier arrêt (15e). L’ailier brésilien manquait ensuite le cadre de peu mais était signalé en position de hors-jeu (16e). Et après la sortie sur blessure de Keïta, remplacé par Henderson (24e), le Barça ouvrait la marque. Auteur d’un très bon début de match, Jordi Alba trouvait Suarez, auteur d’un bon appel entre Matip et Van Dijk. L’attaquant uruguayen se jetait alors et trompait la vigilance d’Alisson (26e, 1-0), marquant ainsi son premier but de la saison en C1.

Lionel Messi, ce génie !

Boostés par ce but, les Blaugranas continuaient leur travail pour faire le break. Très en vue dans ce match, Jordi Alba servait encore Suarez qui donnait ensuite le ballon à Coutinho. Dans la surface, le Brésilien butait sur Fabinho (32e). Dans le dur, les Reds tentaient de réagir. Sur une ouverture de Henderson, Mané se retrouvait seul face à Ter Stegen mais l’international sénégalais manquait sa tentative et envoyait le ballon au-dessus du but (35e). La frappe de Milner ensuite fuyait également le cadre (37e). Le score était donc de 1-0 à la pause. Au retour des vestiaires, les Reds posaient le pied sur le ballon et inquiétaient les Blaugranas. Certainement bousculés à la pause, les hommes de Jürgen Klopp poussaient et Ter Stegen, après une première période tranquille, sauvait son équipe en sortant une frappe enroulée de Milner (47e). Et le portier allemand continuait son festival ensuite. À l’entrée de la surface barcelonaise, Salah décochait du gauche et sa frappe à ras de terre était sortie par Ter Stegen, qui se couchait bien sur sa droite (53e). Ce dernier captait ensuite une nouvelle tentative de Milner, servi dans de bonnes conditions par Wijnaldum (59e).

Voyant son équipe en difficulté, Ernesto Valverde décidait de changer ses plans. Semedo prenait la place de Coutinho et Sergi Roberto montait d’un cran pour faire passer l’équipe en 4-4-2 (60e). Le temps passait et Jürgen Klopp gardait les mêmes joueurs sur la pelouse. Et après un long moment sans la moindre occasion, le public du Camp Nou se levait une deuxième fois dans cette soirée. Plein axe, Messi accélérait et cherchait alors Sergi Roberto dans la surface. Gêné, le latéral droit voyait cependant le ballon arriver sur Suarez qui trouvait la barre transversale du genou. Heureusement pour le Barça, le ballon retombait sur Messi qui marquait dans le but vide (75e). Avec ce score, Jürgen Klopp décidait de lancer Roberto Firmino à la place de Wijnaldum (79e), mais cela ne changeait rien. Le Barça prenait même le large, et de quelle manière ! Sur coup-franc, l’Argentin s’élançait et envoyait le ballon dans la lucarne d’Alisson, impuissant sur cette magnifique frappe (82e, 2-0). Les Reds répondaient cependant juste derrière mais Rakitic sauvait les siens sur sa ligne sur une tentative de Firmino, alors que Salah trouvait lui le poteau (84e, 3-0). Les changements s’enchaînent ensuite mais le Barça tenait ce score. Au Camp Nou, le club espagnol s’imposait donc 3-0. Un très bon résultat avant le match retour à Anfield mardi soir.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.

L’homme du match : Messi (8) après un début de match un peu compliqué, la faute à un énorme pressing de la part des Reds juste sur lui, « La Pulga » a commencé à faire le show avec, comme d’habitude, de nombreuses accélérations et quelques dribbles intéressants. Offensivement, il n’a cependant pas pesé malgré une première action et un tir contré par Robertson (13e). Mais ce soir, l’Argentin était un diesel. Après la pause, il a réalisé le break, le tout avec un peu de chance (75e). Mais que dire de son deuxième but, sur un magnifique coup-franc en pleine lucarne (82e) ? Le capitaine du FC Barcelone a encore réalisé une grande prestation, le tout en demi-finale de C1.

FC Barcelone

- Ter Stegen (7) : malgré la présence d’éléments offensifs comme Mané ou Salah en face de lui, le portier allemand a vécu une première période plus que tranquille, puisque les Reds n’ont pas cadré un seul de leurs six tirs. Mais au retour des vestiaires, le gardien du Barça a eu du travail. Il a en effet sorti une frappe de Milner (47e) et une tentative à ras de terre de Salah (53e), avant de capter une nouvelle frappe de Milner (59e). En fin de match, il a bien été aidé par Rakitic et son poteau (84e). En clair, il n’a rien laissé passer ce soir. L’ancien du Borussia Mönchengladbach a été impérial !

- S. Roberto (5,5) : le latéral espagnol a eu quelques difficultés en défense face à Mané. L’international sénégalais a beaucoup été servi dans son dos mais n’a jamais été dangereux en première période. Un premier acte durant lequel le défenseur barcelonais a réalisé deux belles interventions, sur une ouverture de Salah (14e) et un centre à destination de Mané (33e). Après la pause, il a eu un peu plus d’espaces devant et a pu monter un peu plus. Remplacé par Alena (90e+4).

- Piqué (5,5) : en charnière centrale, le défenseur espagnol n’a pas fait preuve de sérénité. Après une première intervention litigieuse sur Mané dans la surface (5e), il a encore manqué son duel avec le Sénégalais, concédant une faute dangereuse devant sa surface (18e). Petit à petit, il a tenté de se rattraper. Au final, le Barça n’a pas encaissé le moindre but mais il n’a pas sorti son meilleur match

- Lenglet (4,5) : son coéquipier Jordi Alba jouant assez haut, il a donc eu la lourde tâche de défendre sur Salah. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le défenseur français a vécu une dure soirée. Face à l’Égyptien, l’ancien joueur du Séville FC n’a jamais trouvé la solution, si ce n’est de faire faute et de récolter un carton jaune (39e). En deuxième période, il a encore souffert avant de relever un peu la tête en fin de match.

- J. Alba (7) : si le Barça a dominé Liverpool, c’est en grande partie grâce à lui, notamment dans le premier acte. Dans son couloir, le latéral espagnol a multiplié les courses et les allers-retours pour attaquer et défendre. Auteur d’un gros sauvetage devant Salah (23e), il s’est ensuite transformé en passeur en trouvant magnifiquement Suarez sur l’ouverture du score (26e). Toujours intéressant devant, il est resté précieux derrière, comme sur un retour sur Henderson (45e+2). Après la pause, il a toujours laissé des espaces à Salah et a un peu levé le pied mais globalement, son match est très correct.

- Rakitic (5) : placé juste devant Busquets, l’international croate n’a pas été très en vue dans le premier acte. En début de rencontre, il a réalisé un bel enchaînement avec Coutinho (3e) mais on ne l’a plus vraiment revu ensuite, notamment sur les offensives barcelonaises. En toute fin de match, il a cependant réalisé un magnifique geste défensif puisqu’il s’est jeté sur sa ligne pour sortir une frappe de Firmino et éviter aux siens d’encaisser ce fameux but à l’extérieur (84e).

- Busquets (5,5) : placé devant la défense, le milieu espagnol a plutôt bien fait la transition entre la défense et l’attaque. Balle au pied, le joueur de 30 ans s’est montré précis, lui qui a terminé son match avec 93% de passes réussies. Et défensivement, il a réalisé du bon travail, avec un placement assez juste et des interventions importantes face aux milieux adverses.

- Vidal (6) : préféré à Arthur pour accompagner Busquets et Rakitic dans l’entrejeu, le milieu chilien a été intéressant. Dans le jeu, le joueur de 31 ans a joué juste avec 85% de passes réussies. Et dans le duel, il a répondu présent du début à la fin, notamment en fin de match en venant tacler Mané dans sa surface (90e). Le choix d’Ernesto Valverde a donc plutôt été payant.

- Messi (8) : voir ci-dessus

- Suarez (6,5) : encore une fois présent à la pointe de l’attaque, l’international uruguayen a eu du mal à se montrer en début de match, et ce malgré une tête dans le petit filet (4e). Mais sur sa première réelle course, « El Pistolero » a frappé un grand coup en ouvrant la marque après un magnifique appel (26e). Après son premier but en C1 cette saison, il a cependant eu beaucoup moins de choses à se mettre sous la dent, jusqu’au but du break où il a trouvé la barre transversale du genou avant que Messi ne conclue (75e). Un bon match de sa part, lui qui a ensuite laissé sa place à Dembélé (90e+3). Le Français a lui raté le quatrième but dans le temps additionnel (90e+6).

- Coutinho (5,5) : préféré à Dembélé pour occuper le couloir gauche devant Jordi Alba, l’ailier brésilien a essayé de marquer des points. Après une belle passe vers Rakitic (3e), il a décoché une frappe enroulée, finalement captée par Alisson (15e), avant de tenter une nouvelle fois sa chance (16e). Après l’ouverture du score, il a cependant manqué le break (32e). On l’a donc beaucoup vu dans un premier temps avant qu’il ne disparaisse des radars petit à petit. Mais globalement, c’était trop peu et il n’a pas vraiment pesé dans ce match. Remplacé par Semedo (60e), qui a bien contenu ses adversaires côté droit.

Liverpool

- Alisson (4,5) : il a vécu une soirée ingrate, puisque les Catalans ne l’ont pas beaucoup mis à contribution ce soir, avec seulement cinq tirs cadrés, dont trois buts. Il a bien arrêté une frappe lointaine de Coutinho (15e) et un tir de Dembélé (90+6e), mais ne peut pas faire grand chose sur les buts de Suárez, qui le crucifie à bout portant (1-0, 26e), et le doublé de Messi (2-0, 75e et 3-0, 82e).

- Gomez (4) : il a eu du travail ce soir, avec un Jordi Alba en grande forme face à lui sur son aile droite. L’Anglais a souvent été débordé par la fougue de l’Espagnol et n’a pas bien cadenassé son côté droit. Offensivement, il n’a pas beaucoup apporté non plus, et sa performance médiocre de ce soir peut laisser dubitatif quant au choix de Klopp de le titulariser à la place d’Alexander-Arnold.

- Matip (5) : match contrasté pour lui, avec plusieurs précieuses interventions, notamment face à Rakitic, qui voulait adresser un centre en retrait pour l’un de ses coéquipiers (4e), et devant Coutinho (45+1e). Mais une de ses mains dans sa propre surface aurait pu être sanctionnée d’un penalty par M.Kuipers, qui n’a pas bronché (14e), et il n’a pas été au marquage de Suárez sur l’ouverture du score de l’Uruguayen (1-0, 26e).

- Van Dijk (4,5) : le meilleur joueur de Premier League de la saison a globalement bien tenu son poste, mais il a été coupable sur les deux buts du Barça, car c’est lui qui couvre Luis Suárez sur le premier but du Barça (1-0, 26e), avant de lâcher Messi sur le break de l’Argentin (2-0, 75e).

- Robertson (5,5) : l’Écossais a été plutôt bon ce soir, n’étant pas étranger au fait que les Catalans sont très peu passés sur son aile pour attaquer. Il s’est illustré en effectuant un tacle très important face à Messi, dans sa propre surface de réparation (14e), avant de sauver son équipe du naufrage face à Suarez en fin de partie (90+2e). On l’a également vu créer quelques combinaisons intéressantes avec Mané en attaque.

- Milner (4,5) : le capitaine aura dynamité les cages barcelonaises, sans jamais réussir à percer les filets adverses. Il a tout d’abord déclenché une frappe aux vingt mètres qui a fui le cadre des Catalans (37e) et aurait pu marquer sur deux missiles dans la surface, mais Ter Stegen a sorti deux parades exceptionnelles (47e et 59e). Ce manque d’efficacité a porté préjudice à ses coéquipiers ce soir. Divock Origi (84e) l’a remplacé en fin de partie.

- Fabinho (4,5) : le Brésilien, s’il a plutôt bien commencé son match en réalisant notamment un bon sauvetage dans sa surface devant Coutinho (32e), n’a pas eu l’impact qui est le sien d’habitude au milieu de terrain, apportant trop peu de danger. Averti pour une faute sur Messi à 25 mètres de ses buts (81e), qui a amené le troisième but des Catalans.

- Keïta (non noté) : il s’est pris un bon tacle de Rakitic en début de partie (10e), ce qui l’a poussé à quitter prématurément la pelouse, remplacé par Jordan Henderson (24e) : 4,5. Celui-ci s’est directement mis au niveau dans cette rencontre, distillant notamment un caviar à Mané (35e), qui n’a pas réussi à bien rabattre sa reprise de volée. L’international anglais a sinon su apporter sa présence au milieu de terrain, mais il s’est éteint en fin de match.

- Salah (6) : c’était lui le maillon fort des offensives de Liverpool, en étant dangereux sur quasiment chacune de ses prises de balle. On dénombre plusieurs jolis enchaînements à son actif, où il a souvent pris le dessus en duel sur les défenseurs du Barça, notamment Lenglet, en plaçant des accélérations dévastatrices. Son tir en pivot aurait pu terminer au fond des filets, mais la main ferme de Ter Stegen en a décidé autrement (53e). Il a finalement touché le poteau en fin de partie, alors que le but lui était ouvert (84e).

- Wijnaldum (3) : le Batave, plus habitué à un poste au milieu de terrain, n’a jamais semblé en mesure d’assumer son rôle de numéro 9, et a traversé la rencontre comme un fantôme, touchant très peu de ballons et ne se procurant aucune occasion majeure. Remplacé logiquement par Roberto Firmino (79e), qui aurait pu marquer, sans un sauvetage de Rakitic sur sa ligne (84e).

- Mané (4,5) : l’ailier sénégalais a été remuant sur son côté gauche en début de partie, mettant à mal la défense des Blaugranas et réalisant plusieurs jolies combinaisons avec Robertson. Il n’est pas arrivé à bien ajuster sa reprise devant Ter Stegen (35e). On l’a en revanche moins vu dans la fin de rencontre.