Le Barça pouvait faire une belle opération ce soir en cas de succès face au petit poucet du groupe F. Il y avait tout de même de quoi se méfier car le Slavia n’a pas été ridicule du tout il y a quinze jours face aux Catalans. Les premières minutes ont rapidement validé cette théorie. Le ballon circulait très bien côté tchèque, ce qui faisait souffrir les Blaugranas. Il manquait cependant le bon geste dans la zone dangereuse à l’image des opportunités de Sevcik (6e), Stanciu (27e), Olayinka (32e) et surtout ce but de Boril invalidé par la VAR pour un léger hors-jeu (45e+2). Malgré Messi, Griezmann et Dembélé, le Barça avait beaucoup de mal dans le jeu et se montrait par à-coups.

Kolar, le portier tchèque, partait également sur une soirée solide. Il empêchait Semedo d’ouvrir le score (11e) avant de repousser les tentatives de Messi et Piqué (43e). C’est aussi sa barre qui le sauvait sur ce numéro de soliste de la Pulga (35e). Le Barça redressait un peu la barre en seconde période. Entré à la place de Jordi Alba blessé, Sergi Roberto butait toujours sur Kolar après un excellent ballon de Dembélé (55e). Messi lui échappait à la défense et pensait offrir le but à Vidal sans cette VAR qui revenait au hors-jeu de départ de l’Argentin (58e). Même le quintuple Ballon d’Or n’y arrivait pas, comme sur ce service parfait d’Ansu Fati (77e). Auteurs d’un triste nul 0-0, les Blaugranas restent tout de même leader de leur poule.

Revivez le live de Barça - Slavia sur notre live.

Le RB Leizpig surprend le Zenit

La deuxième rencontre de ce début de soirée intéressait directement l’Olympique Lyonnais puisqu’elle opposait le Zenit au RB Leipzig. Les deux premiers de la poule G avaient là une belle opération en cas de succès. Ce sont les Allemands qui effectuaient le meilleur départ dans cette rencontre. Fidèles à la philosophie de Nagelsmann, les visiteurs affichaient une certaine supériorité dans le jeu, occupant régulièrement la moitié de terrain adverse. Après une première mèche allumée par Sabitzer (6e), Halstenberg pensait ouvrir le score d’une belle frappe du gauche, seulement le but était finalement refusé pour une main au départ de l’action de Nkunku (14e).

Les débats se rééquilibraient avec cette opportunité de Douglas Santos en plein sur Gulacsi (22e), en plus de ce coup-franc du milieu de terrain juste au-dessus de la barre (30e). Meilleur joueur de son équipe, le Brésilien palliait un duo Azmoun-Dzyuba aux abonnés absents. L’Iranien n’était pourtant pas loin de sortir de sa torpeur (45e+2) mais c’est bien Demme qui ouvrait le score d’un tir splendide (0-1, 45e+4). Les Russes passaient à côté de leur soirée car après cette tête cadrée de Nkunku (49e), Sabitzer doublait la mise (0-2, 63e). Bien dans cette rencontre, le RB Leipzig pouvait compter sur Gulacsi pour maintenir son avance (71e, 83e) et prend 5 points d’avance sur son adversaire du soir grâce à ce succès.

Les résultats :

Groupe F :

Barça 0 - 0Slavia Prague.

Groupe G :

Zenit 0 - 2 RB Leipzig : Demme (45e+4), Sabitzer (63e).