L’Olympique Lyonnais vit décidément une saison bien difficile. Et cela ne s’est pas arrangé mardi soir à l’occasion du match opposant les Gones à Leipzig. Menés en première période (0-2), les Gones sont revenus de loin grâce à des réalisations signées Houssem Aouar et Memphis Depay (2-2). Avec ce match nul, les Olympiens se sont quand même qualifiés pour les huitièmes de finale de l’UEFA Champions League puisque le Zénit s’est incliné face à Benfica. Même si tout n’a pas été parfait sur le terrain, on s’attendait à une fête entre les Rhodaniens et les supporters à l’issue de la rencontre. Mais finalement, des incidents ont éclaté. Ceux-ci opposaient certains supporters, a priori du virage nord, à quelques joueurs qui n’ont pas apprécié qu’une banderole hostile à Marcelo ("Marcelo dégage") soit déployée par un supporter. Parmi les Lyonnais agacés, Memphis Depay était en première ligne. Après être allé s’expliquer avec ce fan, il a poussé un énorme coup de gueule sur RMC Sports.

« C’est aux dirigeants de prendre leurs responsabilités. Si vous quittez le terrain avec ce sentiment, ça ne va pas. C’est difficile de rester calme », a-t-il notamment lâché. Un message qui a été apprécié par Jean-Michel Aulas. Le président, qui ne souhaitait pas s’exprimer au départ, est tout de même venu face aux journalistes. Il a commencé par se féliciter de cette nouvelle qualification de l’OL en Ligue des Champions. Puis il est revenu sur les incidents qui ont touché certains éléments du groupe comme Anthony Lopes, qui n’a pas caché qu’il était triste en zone mixte. « C’est vrai que c’est triste que certains joueurs aient été attristés par des comportements qui sont inadmissibles. Mais je retiens l’essentiel. La France va bénéficier d’un deuxième club qualifié en Ligue des Champions. Je crois que le troisième club en Champions League (Lille) ne s’est pas qualifié, que les deux clubs qui participaient à l’Europa League ne se sont pas qualifiés ».

Aulas soutient Marcelo

Il a ajouté ensuite : « Anthony Lopes est malheureux car il a des amis dans les kops. Il y a eu des incidents regrettables avec Marcelo. Ça a permis de démontrer l’immense caractère de Memphis qui, non seulement a été l’un des meilleurs joueurs sur le terrain, mais qui a démontré qu’il était un capitaine incroyable, qui savait défendre ses joueurs. Quand vous êtes président, vous aimez défendre vos joueurs. Vous aimez aussi défendre vos cadres dirigeants. Là, Memphis est en train de montrer que c’est un vrai capitaine. Il a fait ce que j’aurais fait personnellement. Quand on siffle un joueur, alors qu’on vient de se qualifier pour la douzième fois sur seize en Champions League, on ne doit pas être dans le stade. Le calicot qui a été sorti, on a les images. La personne qui l’a sorti sera sanctionnée de manière très ferme. Non seulement par le club, mais directement par le président. Je vais aller le voir pour lui expliquer ainsi que les dirigeants du club de supporters auquel il participe. Vous avez vu que ça s’est bien passé d’un côté et ça ne s’est pas passé de l’autre côté. Ce sont des choses qu’on ne peut pas admettre quand on est dirigeant. Je le suis depuis 32 ans ».

Relancé au sujet des incidents, il a ensuite expliqué : « Bien sûr que les joueurs sont tristes de voir qu’un abruti a sorti un calicot alors que tout le monde est en liesse (...) Je suis triste mais je retiens l’essentiel, la qualification (...) Ça arrive, c’est arrivé. On va gérer ». Il faudra que les Gones gèrent ce dossier au plus vite, puisque les relations entre Marcelo et certains supporters sont très mauvaises. Interrogé par RMC Sport, JMA avait expliqué après la rencontre. « Vous faites votre métier de montrer des choses de la même manière que le calicot insultant Marcelo sera sanctionné. Marcelo ne doit pas réagir comme ça. Ça arrive après les insultes, c’est une réaction d’homme. Si demain je suis insulté, comme je l’ai été à Nîmes, on réagit en homme. Il faut qu’on arrive à régler ce problème. Je vais essayer de prendre en compte l’événement avec un certain nombre de sanctions. On va rentrer dans la discussion. On avait un régime d’échanges périodiques (avec les supporters). C’est vrai que depuis la discussion avec Genesio, on avait des difficultés. Les supporters sont indispensables. C’est grâce à eux si on a ce genre de résultats. Il faut que tout le monde reprenne ses esprits. On va trouver une solution pour l’institution ». Il faudra le faire rapidement avant que la situation ne s’envenime encore plus..