Edinson Cavani s’est longuement échauffé en seconde période de Bruges-PSG, tout en observant la rencontre. Et l’Uruguayen a dû se dire qu’il devrait plus que jamais se battre pour sa place cette saison. Outre le triplé de Kylian Mbappé, son concurrent direct Mauro Icardi a lui aussi brillé en inscrivant un doublé. Mais pas seulement. Parfois livré à lui-même et engagé dans un combat physique avec le rugueux défenseur Brandon Mechele, il s’en est très bien sorti, parvenant à réaliser quelques astucieuses déviations et à se montrer utile dans les sorties de balle, loin d’être évidentes.

On l’a aussi senti bien plus affûté physiquement, multipliant les efforts et ne rechignant à aucun pressing sur les défenseurs ou le gardien Simon Mignolet. Preuve que l’adaptation se déroule bien, à l’image aussi de la complicité affichée avec Kylian Mbappé sur son deuxième but. « Je suis très content de mes deux buts. Ce n’était pas un match facile, cela a été dur, très physique. Nous sommes contents », a-t-il déclaré en zone mixte, où il a fait un passage éclair. « L’ambiance est très bonne. On sait que l’équipe a de la qualité. »

5 buts en 4 matches

Mine de rien, après sa première apparition sous le maillot parisien face à Strasbourg et 60 minutes encourageantes face au Real Madrid, l’Argentin de 26 ans vient d’enchaîner 5 buts en 4 rencontres. En faisant preuve à chaque fois des qualités que tout le monde lui reconnait : un vrai instinct de tueur. Toujours bien placé face au but, Icardi sait qu’il va pouvoir se régaler à recueillir les centres et passes décisives de ses coéquipiers. « Je me sens bien, c’est un plaisir de jouer avec des joueurs de ce niveau, ça rend les choses faciles », a-t-il reconnu.

Reste que le moment redouté s’approche. Voilà deux rencontres qu’Edinson Cavani, chouchou des supporters, a fait son retour dans le groupe, sans jamais entrer en jeu. La prochaine risque d’être la bonne et la concurrence entre les deux hommes va pouvoir débuter. Les choix de Thomas Tuchel seront dès lors scrutés et il faudra faire avec les états d’âme de celui qui sera moins souvent choisi...