« Le bilan est un peu négatif. J’attendais un peu plus de moi-même. » Au début du mois de décembre, Nicolas Pépé en personne reconnaissait ses difficultés d’adaptation à Arsenal. Deux mois plus tard, le constat vaut toujours. Malgré la prise de fonction de Mikel Arteta, l’international ivoirien a du mal à enchaîner les bonnes performances, à tel point qu’il n’est pas toujours titulaire. Pour son coach, la raison de ces difficultés est toute trouvée. Il est tout simplement victime du poids de son transfert.

« Si vous dressez une liste des meilleurs joueurs qui sont venus dans ce pays, et qui ont été à tel point décevants au cours des dix ou douze premiers mois, avant de devenir incroyables durant les cinq années suivantes, je pense qu’elle serait longue comme mon bras » a défendu le coach espagnol des Gunners en conférence de presse ce vendredi. « Ce n’est pas facile de s’adapter à ce championnat, mais il fait les efforts et il est toujours prêt à les faire. Il s’en sortira. »

Un transfert compliqué à assumer

Les 80 M€ investis par Arsenal ne sont pas vraiment une réussite pour le moment. Auteur de seulement 5 buts et 4 passes décisives en 27 matches toutes compétitions confondues, Pépé a encore besoin de temps d’après son entraîneur. « Le prix que nous avons payé pour lui le met tout de suite dans une position difficile car il va être comparé à des joueurs de ce calibre. » Sauf qu’il va bien falloir passer le cap pour permettre au club anglais de revenir dans ce championnat. Avant d’affronter Newcastle demain à 17h30, Arsenal se classe 10e, à 10 points de la 4e place.

Pour redresser la situation, Arteta conseille à l’ancien Lillois d’avoir plus de régularité et de hisser son niveau. « Tout d’abord, il a besoin de la bonne structure derrière lui pour pouvoir se montrer décisif, que ce soit par des passes décisives, des buts, des dribbles ou quoi que ce soit. Ensuite, il doit avoir une vision beaucoup plus claire des choses qui se passent sur le terrain, pourquoi elles se produisent et comment il peut les résoudre. Je pense qu’il est en train de le faire. »

Arsenal et Arteta gardent confiance en lui

Impatient, demandeur, Arteta restera derrière son joueur, alors que le public des Gunners commence à s’impatienter. « Il était en France en étant l’une des plus grandes stars du championnat. Il a fait une année incroyable. Il vient ici et beaucoup de gens ne le connaissaient même pas, alors que le club a payé ce prix. Donc, se débarrasser de cette étiquette qui lui colle à la peau ce n’est pas facile, et c’est un très jeune joueur. » À 24 ans tout de même, Nicolas Pépé a encore un peu de temps devant lui mais Arsenal ne sera pas toujours patient. La fin de saison pourrait bien s’avérer décisive pour lui.