Dans le cadre de la seizième journée de Premier League, Liverpool se déplaçait au Vitality Stadium pour y affronter Bournemouth. Victorieux d’Everton (5-2) en début de semaine, les Reds voulaient rester invaincus et conforter leur première place au classement. Pour y parvenir, Jürgen Klopp alignait un 4-3-3 et comptait sur les retours de Firmino et Salah dans le onze. Sadio Mané et Trent Alexander-Arnold, préservés, démarraient la rencontre sur le banc. De son côté, battu par Crystal Palace (1-0) mardi, Bournemouth souhaitait relancer la machine après quatre défaites de rang et se payer le scalp du leader de Premier League. Eddie Howe optait pour un 4-4-2 avec le duo Solanke, Wilson en pointe. Dans ce début de rencontre, rares furent les opportunités. La première était en faveur des Reds. Servi par Joe Gomez dans la surface, Mohamed Salah disposait d’assez d’espace pour contrôler et enchaîner un tir enroulé du gauche que Ramsdale captait (7e). La seconde alerte intervenait plus d’un quart d’heure plus tard. Profitant d’une remise de Salah, James Milner s’appliquait de l’intérieur du pied droit. Le ballon fuyait le cadre, mourant à quelques centimètres à droite du poteau (25e).

Auteur d’un bon retour dans les pieds de Mohamed Salah, lancé dans la surface, Nathan Aké se blessait sur le tacle et devait laisser ses partenaires (34e). Un tournant puisque la minute suivante Jordan Henderson envoyait une très longue ouverture aérienne qu’Alex Oxlade-Chamberlain reprenait de volée de l’extérieur du pied dans la surface, trompant la vigilance d’un Ramsdale sorti un peu tard (0-1, 35e). À cinq minutes du terme du premier acte, c’est Dejan Lovren qui sortait, blessé. Trent Alexander-Arnold prenait sa place et Joe Gomez récupérait l’axe aux côtés de Virgil van Dijk (40e). Liverpool faisait le break juste avant la pause. Naby Keita combinait avec Mohamed Salah, qui dans la surface lui glissait le ballon d’une talonnade subtile entre trois Cherries. Le milieu guinéen finissait de l’extérieur du pied droit (0-2, 44e). En seconde période, la paire Keita-Salah faisait de nouveau parler la poudre. L’international guinéen envoyait une passe laser plein axe vers la surface de Bournemouth, que l’Egyptien contrôlait avant de croiser son tir du pied gauche (0-3, 54e). Le score ne bougeait pas et Liverpool enchaînait un 15e succès en 16 rencontres, prenant provisoirement 11 longueurs d’avance sur Leicester en tête.

Tottenham réagit en infligeant cinq buts à Burnley

Dans les autres matchs de l’après-midi, Tottenham recevait Burnley au Tottenham Hotspur Stadium. Les hommes de José Mourinho battus par Manchester United (2-1) mercredi, visaient un succès pour se relancer. Et il ne fallait mieux pas arriver en retard ! Les Spurs n’avaient besoin que de neuf minutes pour faire le break ! Dès la 4e minute, décalé par Heung-Min Son, Harry Kane dégainait depuis l’extérieur de la surface. Une frappe flottante qui filait le long du poteau gauche (1-0, 4e). Et les Spurs corsaient l’addition quelques instants plus tard. Sur un rush de Son conclu par une frappe du gauche, détournée par le portier de Burnley, Ben Mee remisait involontairement le ballon devant son but, où Dele Alli le prolongeait de la tête jusqu’à Lucas Moura, qui terminait de près (2-0, 9e). Impliqué dans les deux premiers buts, Heung-Min Son inscrivait un troisième but d’anthologie. Parti de son camp, il filait tout droit, évitant deux tacles et ne cessant d’accélérer jusqu’à la surface, où il ajustait le portier adverse. Un bijou (3-0, 32e).

Dans le deuxième acte, Harry Kane s’offrait son 9e but de la saison. Après avoir fixé la défense, il logeait le ballon sous la barre d’un tir précis du pied droit (4-0, 54e). Et il ne s’arrêtait pas là, puisqu’il offrait le cinquième but à la coqueluche des Spurs, Moussa Sissoko, venu tromper Pope de près (5-0, 74e). Le score n’évoluait pas et Tottenham validait un succès important avant d’aller défier Wolverhampton, le week-end prochain, à Molineux, pour la place de 5e. Dans la troisième rencontre de l’après-midi, les yeux étaient rivés sur le banc de touche de Vicarage Road. Alors que Nigel Pearson avait été nommé nouveau manager de Watford, hier, en attendant sa prise de fonction c’est Hayden Mullins, en charge des Hornets U23, qui dirigeait la lanterne rouge contre Crystal Palace. Incapable de marquer, malgré les présences d’Abdoulaye Doucouré et Etienne Capoue, face à des Eagles septièmes de Premier League et qui restaient sur deux succès, Watford pouvait se consoler avec le point du match nul (0-0).

Les résultats de l’après-midi

- Bournemouth 0 - 3 Liverpool : Oxlade-Chamberlain (35e), Keita (44e), Salah (54e) pour Liverpool.

- Tottenham 5 - 0 Burnley : Kane (5e, 54e), Lucas (9e), Son (32e), Sissoko (74e) pour Tottenham.

- Watford 0 - 0 Crystal Palace