C’est un long, très long feuilleton qui a pris fin hier soir. Non, il ne s’agit pas du transfert de Kylian Mbappé au PSG mais bien du cas Alexis Sanchez. Et si on a vanté la belle soirée de Thomas Lemar hier soir, le Chilien a lui vécu un cauchemar. Ce n’est pas un hasard si nous vous parlons des deux hommes dans la même phrase puisque leur avenir a, un temps, été lié lors de ce jeudi 31 août. En effet, comme le rapporte l’ensemble de la presse anglaise, Arsenal a tenté d’arracher Thomas Lemar à Monaco, avec une offre de 100 M€, dans le but de remplacer Alexis Sanchez, dont le transfert à Manchester City était en bonne voie.

Mais voilà, Lemar ne voulait pas d’Arsenal, étant plus attiré par Liverpool qui avait de son côté formulé une offre de 90 M€, finalement repoussée par l’AS Monaco. Les Gunners ont donc abandonné la piste et ont, par conséquent, expliqué à Manchester City qu’ils refusaient finalement la proposition de 65 M€ lâchée pour racheter la dernière année de contrat du Chilien. Ce qui a considérablement énervé les dirigeants citizens. Ces derniers avaient tout préparé et envoyé une délégation au Chili pour faire signer le contrat au joueur. Ce dernier, confiant, avait expliqué à ses compatriotes qu’il allait s’engager avec les Skyblues...

Alexis Sanchez est en colère

Comme le rapporte le Daily Telegraph, les relations sont désormais très tendues entre Arsenal et Manchester d’une part, Arsenal et Alexis Sanchez d’autre part. Manchester City en veut beaucoup au club londonien d’avoir agi comme une girouette sur le dossier du Chilien, pour lequel il avait exprimé un intérêt dès le mois de mai. Pour la direction des Gunners, c’était alors clair : Sanchez ne bougerait pas, encore moins chez un concurrent direct. Mais la position a peu à peu évolué. C’est notamment Arsenal qui a suggéré d’inclure Raheem Sterling dans le deal, ce qui a été refusé par City.

Manchester était prêt à lâcher une grosse somme pour un joueur à un an de la fin de son contrat et les négociations avaient ainsi abouti dès mardi dernier à la somme de 65 M€, raconte le Daily Telegraph. D’où la confiance d’Alexis Sanchez et l’envoi d’une délégation au Chili. Jusqu’à ce qu’Arsenal fasse capoter l’affaire dans les dernières minutes. Officiellement pour ne pas avoir réussi à dégoter un remplaçant au Chilien. Dans un tweet, l’ancienne gloire du club Ian Wright s’est lâché : « C’est vraiment une mauvaise affaire de laisser partir Sanchez libre l’année prochaine. Prenez le p*** d’argent ! Il ne veut pas être là ! Nous sommes Arsenal, un peu de fierté ».

Selon de nombreux échos, l’attaquant chilien est dévasté par ce transfert raté. Il avait déjà tardé à reprendre l’entraînement en raison, officiellement, d’une blessure aux abdominaux et il n’avait pas été brillant, à l’instar de son équipe face à Liverpool le week-end dernier. Il est désormais en colère contre son club. Et son cauchemar s’est prolongé jusqu’au match du Chili, pour le compte des éliminatoires à la Coupe du Monde 2018, qui a lourdement perdu 3-0 à domicile face au Paraguay...