Argentine : l'oublié du PSG Giovani Lo Celso a su se rendre indispensable

Sous-utilisé avec Jorge Sampaoli, Giovani Lo Celso brille de mille feux sous les ordres de Lionel Scaloni. Pour le plus grand bonheur de l'Argentine et Lionel Messi.

Giovani Lo Celso sous les couleurs de l'Argentine
Giovani Lo Celso sous les couleurs de l'Argentine ©Maxppp

Il est l'un des visages du renouveau de l'Argentine. Révélé à Rosario Central puis propulsé sur le devant de la scène lors de son arrivée au Paris SG, Giovani Lo Celso (25 ans), mis de côté à la stupeur générale par Jorge Sampaoli lors du Mondial 2018 en Russie, s'est imposé comme l'un des cadres de l'Albiceleste depuis la prise de fonctions de Lionel Scaloni. Il est le quatrième joueur le plus utilisé par le sélectionneur national depuis son arrivée aux manettes (28 matches joués sur 38).

La suite après cette publicité

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le gaucher, victorieux de la Copa América cet été, le lui rend bien. Très actif, toujours disponible et souvent juste dans ses choix, l'ancien Parisien est sans doute l'un des joueurs qui s'associe le mieux avec le leader technique de l'équipe : un certain Lionel Messi. Cette association a encore crevé l'écran face à l'Uruguay (3-0, éliminatoires Mondial 2022).

Associé privilégié de la Pulga

Avec 94 ballons touchés contre la Celeste, le désormais pensionnaire de Tottenham a encore prouvé qu'il savait mieux que quiconque activer le génie de la Pulga en soulageant la star parisienne du poids de la construction du jeu pour que le n° 10 ne soit concentré que sur une seule chose : faire la différence dans les derniers mètres adverses. S'il lui manque évidemment de l'efficacité face aux buts, en témoigne sa frappe sur la barre face aux Charruas, le natif de Rosario se rattrape dans l'utilisation du ballon. Et plutôt très bien.

Depuis le début des éliminatoires, en 7 matches, le Spur a ainsi délivré 5 passes décisives, réussissant par ailleurs 86,1% de ses passes dans le jeu et 83,6% dans le camp adverse. Une valeur sûre donc pour l'Argentine. Un goût d'inachevé pour les observateurs parisiens, qui considèrent nombreux que son destin aurait pu être tout autre sous le maillot rouge-et-bleu (après 38 matches et 4 buts en Ligue 1, il aura rapporté près de 35 M€ aux caisses des pensionnaires du Parc des Princes lors de ses transferts successifs). Encore plus aujourd'hui aux côtés d'un certain Lionel Messi...

Plus d'infos

Commentaires