Éliminatoires Mondial 2022 : l'Argentine et Lionel Messi cartonnent l'Uruguay, le Brésil perd ses premiers points

Pour la 11e journée des éliminatoires de la zone AmSud, l'Argentine s'est régalée face à l'Uruguay et le Brésil a lâché ses premiers points.

Lionel Messi tout sourire au milieu de ses partenaires argentins
Lionel Messi tout sourire au milieu de ses partenaires argentins ©Maxppp

Derby de La Plata ce dimanche soir, à Buenos Aires, entre l'Argentine et l'Uruguay. La Celeste se créait les deux premières situations franches sur des tentatives de Luis Suarez et Federico Valverde, mais Emiliano Martinez veillait au gain. Leandro Paredes et Giovani Lo Celso rééquilibraient les débats. Suarez, encore lui, s’illustrait d’une belle volée du gauche, sortie par Martinez, puis touchait du bois quelques instants plus tard sur une reprise aérienne du droit. Lo Celso éliminait Fernando Muslera d’un crochet intérieur mais voyait son tir mourir sur la transversale. Lionel Messi sortait ensuite de sa boîte. Après un tir rasant à l’entrée de la surface qui heurtait le poteau, la Pulga adressait un centre de l’extérieur du gauche à destination de Nico Gonzalez. Ce dernier était trop court, mais le rebond surprenait Muslera et le cuir terminait sa course au fond des filets (1-0, 38e).

La suite après cette publicité

Le 6e but du Parisien dans ces éliminatoires, deuxième meilleur artificier à deux longueurs du Bolivien Marcelo Moreno. Pratiquement dans la foulée, alors que la défense uruguayenne peinait à se dégager, Rodrigo De Paul donnait un peu plus d’ampleur à l’avantage argentin de près (2-0, 44e). Lo Celso délivrait un amour de centre pour Lautaro Martinez, qui butait sur Muslera. Au retour des vestiaires, Lo Celso, encore lui, trouvait Gonzalez, dont la reprise était stoppée par le portier uruguayen. Puis, sur un centre d’Angel Di Maria, bien décalé par Messi, Martinez y allait de son but, le troisième d’une soirée parfaite pour l’Albiceleste (3-0, 62e). Messi, par deux fois, et Di Maria faisaient encore briller Muslera dans les dernières minutes de la partie et les hommes de Lionel Scaloni, deuxièmes au classement et invaincus depuis 24 matches (15 victoires, 9 nuls), se rapprochaient un peu plus du Mondial 2022 au Qatar.

Le mur Ospina et la Colombie freinent le Brésil

Toujours leader, le Brésil, lui aussi sur une voie royale pour la qualification, était freiné en Colombie, à Barranquilla. Les protégés de Tite, qui avaient remporté leurs 9 matches disputés jusqu’ici dans ces éliminatoires, lâchaient leurs premiers points face aux Cafeteros. Pour la 100e sélection de Thiago Silva, c’est surtout David Ospina qui brillait. Le gardien de Naples réalisait un arrêt déterminant sur une frappe de Neymar alors que Lucas Paqueta ou Fred, tous deux servis par le n° 10 parisien, manquaient eux ensuite de réalisme en première période. Au cours du second acte, Matheus Uribe, Juan Fernando Quintero et Jefferson Lerma faisaient passer des frissons dans la défense brésilienne, mais Alisson était vigilant. Ospina, lui, continuait son show, avec des arrêts impressionnants face à Raphinha et Antony. Score final 0-0.

Dans les autres rencontres de la soirée, le Venezuela s’est imposé à domicile face à l’Équateur (2-1), malgré un nouveau but d’Enner Valencia. La Tri reste toutefois bien calé en troisième position au classement. Ramiro Vaca, en fin de match, a pour sa part offert un précieux succès à la Bolivie contre le Pérou, à La Paz (1-0). Enfin, le Chili s’est rassuré en l’emportant à domicile contre le Paraguay (2-0), avec un match plein de l’ancien Marseillais Mauricio Isla, passeur décisif puis buteur. Une rencontre marquée également par une expulsion de chaque côté (Charles Aranguiz pour la Roja, Omar Alderete pour l’Albirroja).

Les résultats de la soirée

Le classement

Plus d'infos

Commentaires