Serie A : rien ne va plus à la Lazio

En course pour le titre il y a encore une semaine, la Lazio a quasiment mis fin à tous ses espoirs en enchaînant trois défaites de suite. Frustré et fatigué, le club romain est en proie à pas mal de tensions en interne.

La Lazio a chuté à domicile face à Sassuolo ce samedi
La Lazio a chuté à domicile face à Sassuolo ce samedi ©Maxppp

Il aura fallu une semaine seulement à la Lazio pour bazarder tout le bon travail réalisé en dix mois. Encore en course pour le Scudetto, son premier depuis 2000, il y a huit jours, le club de la capitale vient d'enregistrer trois défaites consécutives, mettant fin à presque tous ses espoirs de titre. Alors que 4 points seulement séparaient les Biancocelesti de la Juventus, les voilà désormais relégués à 8 unités. Ils sont même sous la menace de l'Atalanta, un tout petit point derrière, qui aurait mérité de ramener une victoire du Juventus Stadium ce samedi soir (2-2).

La suite après cette publicité

Plus que prolonger une série de défaites, la Lazio s'est mise dans tous ses états hier. Devant au tableau d'affichage grâce à un but de Luis Alberto, elle a d'abord vu Sassuolo égaliser par Raspadori, avant de perdre sur une réalisation de Caputo dans le temps additionnel. Une frustration qui a été évacuée dans la colère de l'après-match. L'information a rapidement été démentie mais la presse s'est fait l'écho d'une altercation entre Francesco Acerbi et le médecin du club, pointé du doigt à cause des nombreuses blessures au sein de l’effectif.

Tension, fatigue, blessures et coups de gueule, la Lazio a du mal à terminer

Cela témoigne tout de même d'une certaine tension même si sans doute, la presse a exagéré cet épisode. Toujours est-il que la Lazio souffre effectivement de nombreux pépins physiques qui l'empêchent d'être compétitive dans ce sprint final. «Est-ce que quelque chose ne va pas depuis l'arrêt ? Peut-être que oui mais les blessures de Leiva, Cataldi, Marusic, Luiz Felipe, Correa et Adekanye nous ont touchés. Vous pouvez voir pourquoi nous perdons des matchs comme celui d'aujourd'hui (samedi, ndlr). Nous avons tout mis en oeuvre sur le terrain mais ça n'a pas suffi. Nous devrions faire plus. Nous en avons beaucoup parlé entre nous ces derniers jours », reconnaît un Simone Inzaghi particulièrement tendu.

Il faut dire qu'il a laissé s'échapper un rêve qu'il effleurait du bout des doigts. «Parler du Scudetto maintenant... C'est risqué. Nous devons y croire jusqu'à la fin mais nous vivons un moment délicat. » L'entraîneur italien doit désormais composer avec la colère de Claudio Lotito, un président qui avait milité pour une reprise de la Serie A, comme le rappelle Sport Mediaset. Fatiguée physiquement, épuisée nerveusement et en manque de solidarité, il faut désormais à la Lazio d'assurer une place en Ligue des Champions. Elle devrait pouvoir y arriver car il ne lui manque que 5 points à prendre sur les 6 matchs restants mais il faudra montrer une autre attitude, notamment face à la Juventus le week-end prochain.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires