Olympique Lyonnais - AS Monaco : les notes du match

Après un match spectaculaire surtout dans le premier acte, l'OL enchaîne une deuxième victoire consécutive et étrille Monaco (4-1). Karl Toko Ekambi en a profité pour s'offrir un doublé.

Karl Toko Ekambi double buteur face à l'AS Monaco
Karl Toko Ekambi double buteur face à l'AS Monaco ©Maxppp
La suite après cette publicité

Pour cette ultime rencontre de la huitième journée de Ligue 1, l'Olympique Lyonnais recevait l'AS Monaco au Groupama Stadium. Un choc entre deux équipes dont on attendait forcément mieux en ce début de saison. Si l'OL avait relevé la tête dimanche dernier en l'emportant à Strasbourg (3-2), l'ASM calait de son côté à Louis II face à Montpellier (1-1). Pour cette affiche du dimanche soir, Rudi Garcia alignait un 4-3-3 avec Tino Kadewere, Memphis Depay et Karl Toko Ekambi en attaque. De son côté, Niko Kovac optait pour un 4-3-3 avec Ben Yedder, Gelson Martins et Jovetic en pointe. L'entame de match se voulait clairement monégasque.

Sur la droite, Sidibé distillait un bon centre pour Jovetic dont la tête était repoussée par Lopes (3e). Une première opportunité qui réveillait les Gones. Depay se débarrassait de Disasi et enroulait sa frappe qui ne trouvait pas le cadre (7e). Monaco ratait le coche quelques minutes plus tard sur une tête de Gelson Martins bien repoussée par Lopes (11e). Un tournant dans ce match, puisque l'OL ouvrait le score dans la foulée. Kadewere sur la droite, alertait Aouar qui remisait intelligemment pour Depay dans la surface qui ajustait Lecomte d'une frappe tendue (1-0, 12e). Très animée, la rencontre tenait toutes ses promesses et Youssouf Fofana de loin obligeait une nouvelle fois Lopes à s'employer (19e).

Toko Ekambi s'offre un doublé

L'OL maintenait la pression dans la première demi-heure et Aouar voyait son centre dévié par Lecomte (27e). Les hommes de Garcia procédaient en contres et réalisaient le break peu après la demi-heure de jeu. Depay lançait dans la profondeur Kadewere qui distillait un bon centre pour Toko Ekambi qui de près trompait Lecomte (2-0, 34e). En feu offensivement, l'OL obtenait un penalty juste avant la pause. Sur la gauche, Toko Ekambi s'appuyait sur Depay et se faisait stopper irrégulièrement dans la surface. L'arbitre indiquait logiquement le point de penalty. Aouar ne tremblait pas et prenait Lecomte à contre pied (3-0, 41e). Le festival offensif lyonnais se poursuivait et Toko Ekambi profitait d'une mésentente de la défense asémiste pour tromper de près Lecomte (4-0, 44e).

Au retour des vestiaires, l'AS Monaco obtenait un penalty suite à une faute de Diomandé dans la surface sur Aguilar (46e). Wissam Ben Yedder ne tremblait pas et trompait Lopes (4-1, 48e). Après un premier acte de folie, le rythme de la rencontre retombait quelque peu et les occasions se faisaient plus rares. Dans le dernier quart d'heure, Toko Ekambi déboulait et centrait côté gauche pour Dembélé qui ne parvenait à reprendre le ballon (77e). Le numéro neuf lyonnais bien servi par Toko Ekambi butait sur Lecomte (82e). Grâce à son troisième succès de la saison, l'Olympique Lyonnais se hissait à la sixième place du classement.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

L'homme du match : Toko Ekambi (8) : si son entame a été discrète, l'ancien joueur de Villarreal n'a pas manqué sa première opportunité du match. A la réception d'un centre de Kadewere, l'attaquant camerounais loupe son contrôle mais parvient à ajuster Lecomte (2-0, 34e). Le Lion Indomptable provoque le penalty qui amène le troisième but lyonnais (3-0, 41e). Opportuniste, l'ancien Angevin profite d'une mésentente de la défense monégasque pour ajuster Lecomte (4-0, 44e). Très actif côté gauche, il aurait pu se muer en passeur décisif à deux reprises pour Dembélé (77e, 82e). Le numéro sept a causé bien des soucis à l'arrière garde monégasque ce soir. Une prestation complète.

OL

  • Lopes (7,5) : le portier portugais n'a pas mis longtemps à rentrer dans son match. Sa parade sur une belle tête de Jovetic sauvait les siens (3e). Très sollicité dès les premières minutes, l'international lusitanien s'interposait une nouvelle fois sur une tête à bout portant de Gelson Martins (11e) puis sur une frappe lointaine de Fofana (19e). La gardien rhodanien est sur la trajectoire sur le penalty marqué par Ben Yedder (4-1, 48e). Une copie très propre ce soir.

  • Dubois (5,5) : le latéral droit lyonnais a connu un début de match compliqué. Difficile pour l'international français de contenir sur son côté Gelson Martins et les montées d'Aguilar. L'ancien Nantais a bien été épaulé par Paqueta qui est souvenu venu en renfort. Plus à l'aise défensivement avec Henrique dans son couloir. Il ne s'est pas trop projeté offensivement ce soir. Remplacé à la 80e par De Sciglio qui s'est distingué par un centre dévié sur le montant de Lecomte (88e) et par une belle intervention défensive (90+2).

  • Marcelo (4,5) : le défenseur central brésilien a connu une entame extrêmement poussive comme l'ensemble de ses partenaires. A la peine sur les offensives monégasques, il est apparu fébrile dans ses interventions. En feu, ses coéquipiers de l'attaque ont permis d'éteindre les velléités offensives asémistes. Il a alterné entre le bon et le moins dans le second acte, ne réalisant pas une prestation d'ensemble très rassurante.

  • Diomandé (3,5) : le jeune défenseur central lyonnais avait fort à faire avec le trio Ben Yedder, Gelson Martins, Jovetic. A l'instar de Marcelo, il n'a jamais été totalement serein en début de match. Le festival offensif de son équipe lui a permis de passer une suite de premier acte plus tranquille. Au retour des vestiaires, le numéro deux lyonnais commettait l'irréparable dans la surface sur Aguilar et provoquait le penalty monégasque (46e). Averti à la 72e pour un vilain tacle sur Tchouaméni

  • Cornet (4) : positionné à gauche de la défense lyonnaise, l'ancien Messin a réalisé une entame catastrophique. Il n'a jamais su contenir les multiples assauts de Sidibé dans son couloir, et sans les sauvetages de son gardien, cela aurait pu être clairement préjudiciable pour son équipe. En souffrance par moments dans le second acte face aux déboulés d'Aguilar et Gelson Martins. Remplacé à la 80e par Bard expulsé à la 89e pour un vilain geste sur Aguilar

  • Paqueta (5) : le milieu brésilien a été un travailleur de l'ombre dans le premier acte. L'ancien Milanais n'a pas hésité à aider défensivement Léo Dubois dans le couloir droit quand les circonstances l'exigeaient. Un peu moins en vue dans le domaine offensif où on attendait peut-être plus de lui. Remplacé à la 61e par Dembéléqui a pesé sur la défense monégasque et a raté une belle occasion sur un service de Toko Ekambi (77e) avant de buter sur Lecomte (82e).

  • Thiago Mendes (4,5) : l'ancien Lillois est apparu en difficultés en début de match face à la projection monégasque. Beaucoup plus à l'aise après le quart d'heure de jeu avec des circonstances plus favorables au niveau du tableau d'affichage. Très discret, l'intéressé n'a pas été la rampe de lancement tant escompté par ses partenaires ce soir. Averti à la 82e pour une faute sur Ben Yedder.

  • Aouar (5,5) : le milieu lyonnais s'est distingué par sa belle vision du jeu sur le premier but des siens. Son décalage a permis à Depay d'ouvrir le score (1-0, 12e). Toujours aussi à l'aise techniquement, le numéro huit lyonnais a semé la zizanie dans la défense monégasque, notamment suite à un petit numéro de Depay côté droit (27e). Récompensé de ses efforts par un but sur penalty (3-0, 41e). Beaucoup plus discret au retour des vestiaires. Remplacé à la 56e par Caqueret qui n'a rien apporté dans l'entrejeu

  • Kadewere (7) : titularisé avec Depay et Toko Ekambi en attaque, l'ancien Havrais a posé bien des soucis aux Monégasques en début de match par son activité. L'intéressé est à l'origine du premier but lyonnais grâce à son décalage pour Aouar (12e). Intenable dans son couloir droit, il distille sa deuxième passe décisive de la soirée sur le but de Toko Ekambi (2-0, 34e). Il a un peu disparu de la circulation dans le second acte. Remplacé à la 80e par Guimaraes

  • Depay (7) : le capitaine de l'OL a pris ses responsabilités rapidement dans le jeu. En témoigne sa frappe enroulée en début de match qui file à côté (7e). Ce n'était que partie remise puisque l'international néerlandais profitait d'une offrande d'Aouar pour ne laisser aucune chance à Lecomte (1-0, 12e). Le numéro dix rhodanien est impliqué dans le deuxième but de son équipe grâce à sa belle ouverture pour Kadewere (2-0, 34e). Sa talonnade permet à Toko Ekambi d'obtenir un penalty (40e). Un premier acte de haute facture. Beaucoup plus discret dans le second acte où il a peut-être payé tous les efforts effectués en première mi-temps.

  • Toko Ekambi (8) : voir ci-dessus.

Monaco

  • Lecomte (3,5) : le portier monégasque a vécu une soirée cauchemardesque. En encaissant quatre buts dans le premier acte, l'ancien portier montpelliérain n'a pas été aidé par sa défense, acculée tout au long de la rencontre. Un match très frustrant pour le portier de 29 ans.

  • Aguilar (3) : souvent pris dans son dos par les nombreux appels des attaquants lyonnais dans son couloir gauche ce soir (28e), l'ancien Montpelliérain a eu bien des difficultés à stopper les assauts offensifs lyonnais et a dû concéder de nombreuses fautes, lui valant un avertissement (50e). Il a néanmoins obtenu un pénalty au retour des vestiaires qui a permis à son équipe de ne pas rentrer bredouille (48e).

  • Disasi (2,5) : Un match a oublié pour le jeune défenseur français. Complètement dépassé par l'évènement, l'ancien Rémois a, à l'instar des partenaires défensifs été acculé dans sa défense tout au long de la rencontre et a enchaîné les mauvais choix sur quelques-uns des buts lyonnais (34e).

  • Badiashile (3) : le défenseur central prometteur a vécu une soirée cauchemardesque. Si son début de match n'a pas été mauvais avec quelques bonnes interventions (4e, 36e), il a à l'image de son équipe rendu les armes au fil du premier acte, voyant son équipe concéder quatre buts, impuissant.

  • Sidibé (3,5) : le latéral droit français a vécu une entame de match riche en courses offensives dans son couloir (2e, 3e). Celles-ci ont entraîné de bons centres (11e, 39e). Mais à l'image du penalty transformé par Aouar qu'il a concédé avant la pause (42e), l'ancien Lillois a fini par céder et accepter tristement l'humiliation. Remplacé à la pause par Ciao Henrique (3,5) qui a par moments essayé d'inculquer une nouvelle dynamique aux siens, néanmoins insuffisant tant l'écart était important.

  • Tchouaméni (4) : s'il a par moments réalisé de bonnes choses au cours du premier acte, celles-ci ont été cachées par un festival offensif des Lyonnais. Le milieu de terrain a globalement fini par céder dans sa bataille au milieu de terrain. Remplacé à la 80e par Diop.

  • Luis (3) : Le jeune milieu de terrain portugais a vécu un calvaire ce soir. Fautif sur plusieurs buts lyonnais dans le premier acte pour des mésententes avec ses défenseurs (44e), la recrue estivale monégasque est complètement passée à côté de sa première mi-temps. Remplacé à la pause par Fabregas (4,5) qui a fait du bien dans le milieu de terrain, lui qui a su poser un peu plus le jeu que son prédécesseur. Néanmoins insuffisant pour inverser la tendance.

  • Fofana (5,5) : l'ancien strasbourgeois a été plein de bonnes intentions ce soir à l'inverse de beaucoup de ses partenaires. Pas loin d'ouvrir le score d'un coup de tête ravageur (10e), et d'égaliser d'une lourde frappe sans la vigilance du portier lyonnais (19e), il a été l'un des rares à rendre une copie correcte sur le plan personnel.

  • Martins (3) : s'il a paru en jambes dans les premières minutes du match, l'ailier international portugais ne s'est pas créé un grand nombre d'opportunités ce soir et a semblé lâcher prise en voyant la pluie de buts s'abattre sur son équipe. Ses quelques incursions dans la défense adverse n'ont mené à rien. Remplacé à la 78e par Volland qui n'a pas eu grand chose à se mettre sous la dent.

  • Ben Yedder (4) : s'il est comme l'ensemble de son équipe complètement passé à côté de sa première période, l'attaquant international français a permis aux siens de faire moins tâche en réduisant l'écart au score sur pénalty au retour des vestiaires. Un match à oublier pour le buteur monégasque.

  • Jovetic (4,5) : si l'attaquant monténégrin s'est montré disponible et très en jambes ce dans le premier acte, se créant quelques belles opportunités (4e, 21, 22e), il n'a pas pu empêcher son équipe d'encaisser quatre buts en première période. Remplacé à la pause par Matsima (4,5) qui a limité la casse défensivement, empêchant Toko Ekambi de s'offrir un doublé (85e).

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires