Serie A : la fédération italienne enquête sur des transferts suspects

Victor Osimhen avec Naples
Victor Osimhen avec Naples ©Maxppp

La fédération italienne de football (FIGC) a 62 transferts suspects, qui ont eu lieu entre 2019 et 2021, dans son viseur. La Repubblica a révélé l’existence de cette enquête, qui a vu le jour à la suite d’un rapport de la Commission de surveillance des clubs de football italien (Covisoc). Parmi ces transferts, on retrouve notamment celui d’Arthur à la Juventus contre 72 M€, en provenance du FC Barcelone, alors que dans le même temps Miralem Pjanic faisait le chemin inverse contre 60 M€. Cet échange aurait permis aux deux clubs de dégager une plus-value de 50 M€.

La suite après cette publicité

En effet, le paiement de l’achat d’un joueur peut être étalé sur plusieurs années et donc figurer sur plusieurs exercices comptables. Alors que la vente d’un joueur, même si le versement de l’indemnité de transfert se fait en plusieurs fois, peut être inscrite sur un seul exercice. Un moyen de contourner les règles du fair-play financier. Le départ de Victor Osimhen pour Naples contre 70 M€ est également étudié, le LOSC avait recruté quatre joueurs du club italien dans le même temps, pour un total de 20 M€. Même chose concernant l’échange Marley Aké-Franco Tongya entre la Juventus et l’Olympique de Marseille.

Plus d'infos

Commentaires