Brésil - Corée du Sud : les notes du match

Par La Rédaction FM
12 min.
Brésil - Corée du Sud : les notes du match @Maxppp

Le Brésil n'a fait qu'une bouchée de la Corée du Sud en marquant à quatre reprises (4-1) et s'est aisément qualifié. Les Brésiliens retrouveront la Croatie en quart de finale.

La suite après cette publicité

Il n'y aura pas eu de match. Pourtant, la Corée du Sud de Paulo Bento avait été confiante après son dernier succès contre le Portugal, pour se qualifier en huitièmes de finale (2-1). Mais face au grand Brésil de Neymar, Richarlison, Vinicius Jr. et Paquetá, la marche était bien trop haute pour les Tigres d'Asie. Néanmoins, ils ont essayé de se montrer dangereux en début de partie, à l'image d'un Son remuant (3e), mais cela n'a duré que quelques petites minutes.

Après un bon travail de Raphinha, le Barcelonais faisait la différence pour centrer fort en retrait jusqu'au second poteau, où Vinícius Júnior contrôlait et armait une lourde frappe sous la barre (1-0, 7e). Quelques instants plus tard, un penalty généreux était offert à la Seleção après un contact sur Richarlison. Et c'est Neymar qui s'est chargé de faire le break à sa manière (2-0, 14e). Les vagues brésiliennes n'en finissaient plus d'arriver pour la défense coréenne, impuissante.

À lire Angel Di Maria commente son avenir avec l’Argentine

Le Brésil attend tranquillement la Croatie

Dans un autre style, beaucoup plus collectif, Richarlison était à la conclusion d'un festival pour alourdir le score (3-0, 29e). Et le Brésil n'a pas voulu s'arrêter là. Vinícius glissait ensuite un centre en retrait vers le second poteau pour Paquetá, dont la belle frappe croisée du droit se logeait dans le petit filet gauche d'un Seung-Gyu Kim dévasté (4-0, 36e). La Corée du Sud n'y pouvait rien et attendait impatiemment le retour au vestiaire pour souffler. Une véritable Corée-ction.

La suite après cette publicité

Après la pause, sur l'unique occasion coréenne, Son enroulait une belle frappe, mais Alisson était là pour dégouter l'attaquant des Spurs (49e). Le Brésil a ensuite été en mode gestion jusqu'à la fin de match, mais a concédé une belle frappe lointaine de Paik, pour sauver l'honneur des Coréens (4-1, 78e). Le calvaire était enfin terminé pour les Sud-coréens, qui ne réitéreront pas leur exploit du Mondial 2002. Le Brésil aura donc rendez-vous avec la Croatie pour une place en demi-finale de la Coupe du Monde 2022, le 9 décembre prochain (16h00).

L'homme du match : Paqueta (8)

L'ancien joueur de l'OL a gagné tous ses duels en première période (3/3) mais a aussi et surtout marqué son premier but lors de ce Mondial sur un très bon centre de Vinicius (36e). Après cela, sur un bon service de Raphinha, il s'est présenté seul face à Kim qui a arrêté son extérieur (45e+1). Sur une approximation en fin de première période, il aurait pu donner un très bon ballon aux Coréens mais ça a été sans conséquence finalement (45e+4). Le milieu brésilien a été le maître de l'entrejeu ce soir. De bon augure pour la suite du parcours de la sélection brésilienne.

La suite après cette publicité

Brésil

  • Alisson (7) : pas inquiété en début de rencontre, le gardien de Liverpool a montré toute sa classe en allant chercher le ballon qui filait dans sa lucarne pour le dévier en corner sur un frappe lointaine de Hwang (17e). Il a capté en deux temps la seconde tentative encore plus lointaine de Hwang (26e) avant de bien bloquer son angle sur une nouvelle tentative du Coréen (32e). Au retour des vestiaires, le portier brésilien a réalisé une sortie impeccable pour éconduire Son (46e). puis il a sorti une parade sensationnelle sur une lourde frappe de Hwang (68e). Il ne peut rien faire sur le bijou de Son et la réduction du score coréenne (76e). Remplacé par Weverton (81e).

  • Militao (6) : présent défensivement, le latéral droit brésilien a muselé Son à la perfection pendant l'ensemble de la rencontre. Néanmoins, son intervention sur Hwang en fin de première période aurait pu donner un pénalty pour la Corée du Sud mais l'arbitre n'a pas bronché (39e). En deuxième période, il a laissé plus d'espace à ses adversaires et il a semblé en retard sur plusieurs interventions. Remplacé par Dani Alves (63e).

  • Marquinhos (6,5) : sa lecture du jeu est un modèle du genre. Grâce à cette capacité largement au-dessus de la moyenne, il a anticipé plusieurs passes coréennes et a ainsi récupéré le ballon pour relancer sa sélection (23e). Offensivement, il est à l'avant-dernière passe sur le but de Richarlisson (29e). Son a été le seul coréen qui a fait la différence sur une action (46e). Il s'est bien repris en réalisant une double intervention salvatrice sur le joueur de Tottenham (68e). La charnière brésilienne a fait le travail ce soir.

  • Thiago Silva (7) : le bon alignement de la défense brésilienne pour mettre hors-jeu Cho (1e) et Son (5e) sous l'impulsion de son capitaine illustre parfaitement la cohésion défensive du Brésil. A noter, sa passe décisive sur le troisième but brésilien après être resté aux avant-postes sur un corner (29e). Le capitaine s'est même permis une belle aile de pigeon pour Marquinhos sur un long ballon coréen (45e+2). Sa complémentarité avec Marquinhos permet au Brésil d'être assez serein derrière, à voir contre un adversaire un peu plus qualitatif néanmoins.

  • Danilo (5,5) : le Brésilien le moins visible en première période. Le joueur de la Juventus n'a pas apporté le danger offensivement mais il a fait le minimum syndical en défense. Son contrôle manqué peu après l'heure de jeu aurait pu donner un but à la Corée du Sud mais l'intervention sensationnelle d'Alisson a sauvé son défenseur (68e). Une rencontre ou les latéraux n'ont pas brillé. Remplacé par Bremer (72e).

  • Casemiro (6,5) : le joueur de Manchester United n'a pas été à son avantage malgré la furia brésilienne en première période. Il n'a réussi que 82% de ses passes, un des chiffres les plus bas parmi tous les titulaires. Il a aussi réussi seulement un peu plus de la moitié de ses duels (4/7). L'ancien Madrilène n'a pas été le meilleur Brésilien sur le pré et de loin même si son match dans l'ensemble reste satisfaisant. La très bonne prestation de Paqueta l'a un peu éclipsé.

  • Paqueta (8) : homme du match, voir ci-dessus.

  • Raphinha (7) : superbe retour du Barcelonais dans les pieds de Son (3e). Après un très beau double contact sur son aile droite, il s'est arraché pour récupérer le ballon et centrer fort à ras de terre en retrait sur l'ouverture du score de Vinicius (7e). Ses feintes de corps et ses crochets ont fait particulièrement mal à son adversaire direct, le défenseur Kim. Après un relais avec Paquetá, il s'est joué de son vis-à-vis grâce à ses ribles chaloupés mais il a buté sur la main ferme du portier coréen (54e). Il s'est heurté à nouveau au gardien de la Corée du Sud quelques minutes plus tard sur un service de Neymar (62e).

  • Neymar (7) : d'un tir croisé à ras de terre vers la droite du but, le Parisien a crucifié le portier coréen sur pénalty, malgré les tentatives d'intimidation de Kim (13e). Le numéro 10 brésilien aurait pu mieux faire sur une contre-attaque durant laquelle il a trop porté le ballon et oublié Vinicius (27e). A l'initiative de bons nombres d'actions brésiliennes, c'est encore lui qui a lancé Vinicius sur le but de Paqueta (36e). On aurait pu penser que Tite allait le sortir à la mi-temps mais il est resté sur le pré et a amené le danger comme il sait le faire avec une passe pour Raphinha après une belle percussion (62e). Remplacé par Rodrygo (81e).

  • Vinicius Jr. (7,5) : après quelques approximations sur son flanc gauche notamment sur un contrôle en début de rencontre (2e et 27e notamment), le Madrilène a converti la première occasion brésilienne sur un très bon centre de Raphinha (7e). Le virevoltant ailier a délivré un amour de centre pour Paqueta sur la quatrième réalisation brésilienne (36e). Moins à l'aise après la pause, il a progressivement disparu des radars surtout en comparaison de son homologue de l'autre côté du terrain. Remplacé par Martinelli (72e).

  • Richarlison (7,5) : le joueur de Tottenham s'est montré à l'aise à la pointe de l'attaque brésilienne. Il est passé devant Jung sur la droite de la surface coréenne et a obtenu un pénalty généreux après le tacle du défenseur (11e). Juste avant de marquer le troisième but brésilien, on notera son très bon jeu de tête qui lui a permis de jongler pour attirer son adversaire direct puis il a conclu tranquillement (29e). Il a été moins en vue en deuxième période alors qu'il aurait pu parachever la victoire brésilienne sur un bon service de Raphinha (66e).

Corée du Sud

  • Seung-Gyu Kim (3) : a vécu un huitième de finale cauchemardesque avec une pluie de buts encaissés. Le premier est un beau ballon déposé de Vinicius, dans sa lucarne gauche (1-0, 7e), après que toute sa défense soit passée au travers d'un centre. Neymar l'a parfaitement pris à contre-pied pour le second (2-0, 13e). C'est allé beaucoup trop vite pour espérer arrêter la frappe à bout portant de Richarlison (3-0, 29e). Le pauvre rempart coréen a vécu, décidément, une soirée interminable avec un quatrième but avant la mi-temps de Paqueta (4-0, 36e). Il a réussi à stopper une tentative de ce dernier (45+1). Il a tout de même gardé de la lucidité pour sortir cette tentative opposée de Raphinha (54e) et d'autres également.

  • Moon-Hwan Kim (3) : le latéral droit se devait d'être vigilant pour contrôler les appels et la vitesse de Vinicius mais ça a été un petit peu une journée portes ouvertes, malheureusement pour lui. Il a apporté très peu de solution de dédoublement, justifiant sa copie plus que limite. Une fois le rythme redescendu, il a mieux fini la partie.

  • Min-Jae Kim (4) : le défenseur central du Napoli s'est montré présent dans le duel aérien. Complètement dépassé par la rapidité des transmissions brésiliennes pour le troisième but du Brésil. Quelques bonnes interventions sont à mettre dans son inventaire mais n'a pas eu le rendement et la solidité qu'on lui connaît. Il s'est placé plus haut en fin de rencontre après le but coréen et sa belle ouverture pour Que-Sung Cho a le mérite d'être pris en compte.

  • Young-Gwon Kim (3) : n'a pas toujours été précis dans ses relances, occasionnant des pertes de balle. Attentiste sur le quatrième but du Brésil inscrit par Paqueta, à l'image de ses collègues de l'arrière-garde. Les offensifs brésiliens l'ont vraiment pris de court dès le début de la partie, sans pouvoir réellement s'imposer devant ces derniers.

  • Jin-Su Kim (2,5) : dans le couloir opposé de Hwan-Moon Kim, il s'est fait avoir par la rapidité de Raphinha qui a pu servir Vinicius pour l'ouverture du score. Ça allait un peu mieux par la suite avec de l'apport offensif par séquence, des solutions. Souvent mal positionné, ça passait comme du beurre dans son couloir et son dos. Prestation décevante. Remplacé par Hong Chul (46e), plutôt intéressant dans les petits périmètres et une jolie patte gauche mais n'a pas réussi à apporter plus que son coéquipier.

  • Woo-Young Jung (3) : en retard sur Richarlison ne le voyant pas venir dans son dos au moment de relancer, il a concédé un pénalty transformé par Neymar (2-0, 13e). Souvent loin de Neymar et Paqueta dans l'entre-jeu, pour les empêcher de se retourner. Match très compliqué pour ce milieu, averti avant la pause, d'un carton jaune et remplacé par Son Jun-Ho (46e) qui n'a pas réellement apporté plus que son coéquipier devant la défense, malgré le turnover brésilien.

  • In-Beom Hwang (3) : présent dans le double pivot, il s'est fait balader façon 'Samba' par Richarlison amenant au bout de l'action, le troisième but auriverde après un amour d'action collective. L'activité brésilienne l'a énormément dérangé toute la rencontre, le rendant pas du tout influent et même décevant.Remplacé par Seung-Ho Paik (66e) qui a essayé d'amener du jus dans l'entre-jeu. Il a même réduit la marque d'une magnifique frappe lointaine pied-gauche, légèrement déviée, trompant la vigilance d'Allison (4-1, 76e).

  • Jae-Sung Lee (4,5) : il est redescendu bas récupérer des ballons, mais très peu d'issue favorable. Il faut noter son activité intéressante avec beaucoup de courses. Il n'a pas vraiment été aidé par son double pivot à la construction du jeu, en devant parfois démultiplier. Remplacé par Kang-In Lee (74e) qui a fait le pressing en rentrant, bien accompagné par sa fraîcheur physique.

  • Hee-Chan Hwang (5) : actif, il a tenté de sonner la révolte sur une énorme frappe sèche des 30 mètres, détournée par Allison (17e). Il n'a jamais abdiqué malgré le score lourd rapidement au tableau d'affichage, sa différence sur Militao en a témoigné (32e). Quelques imprécisions techniques au moment de trouver un coéquipier bien placé. Il a de nouveau essayé de faire la différence devant Allison mais la main du portier brésilien fut à nouveau ferme (68e). Une belle vivacité et des capacités techniques évidentes.

  • Heung-Min Son (4) : la star et capitaine de cette formation coréenne a beaucoup dézoné. Il a été bien encerclé lors de quasi chaque touché de balle, en prenant beaucoup de coups. Il a parfois voulu faire la différence seul, quitte à perdre le cuir. Il n'a pas baissé les bras et a buté de justesse sur Allison après un bel appel en profondeur (47e). Il faut vraiment souligner sa générosité et sa bonne volonté ce soir malgré la correction.

  • Gue-Sung Cho (2) : l'avant-centre n'a pas réussi à être suffisamment trouvé durant cette rencontre, bien pris au marquage. Aucune situation à se mettre sous la dent durant ce match à élimination directe. La charnière Thiago Silva-Marquinhos ne lui a pas fait voir le jour ce soir, mis à part sur une frappe repoussée, mais en position de hors-jeu au départ de l'action. Remplacé par Ui-Jo Hwang (81e)

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité