Qualifs CdM 2022 : le Portugal rattrapé par la Serbie, la Belgique freinée par la République tchèque

La deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 continuait ce samedi soir. Après une bonne première période, le Portugal s'est écroulé face à la Serbie en seconde période (2-2) tandis que la Belgique n'a pas réussi à faire mieux qu'un match nul face à une belle équipe de la République tchèque (1-1).

Anthony Lopes et le Portugal tenus en échec
Anthony Lopes et le Portugal tenus en échec ©Maxppp

Vainqueur de l’Azerbaïdjan mercredi sur la plus petite des marge (1-0), le Portugal affrontait ce samedi soir la Serbie au stade Rajko Mitíc de l’Étoile Rouge de Belgrade. Les Serbes s’étaient eux aussi imposés mercredi lors de la première journée face à l’Irlande (3-2). Un match prometteur sur le papier qui a rapidement tourné à l’avantage des joueurs de Fernando Santos grâce à Diogo Jota. L’attaquant de Liverpool ouvrait le score rapidement dans le match de la tête sur un superbe service de Bernardo Silva (11e). Nikola Milenković, le défenseur de la Fiorentina au marquage de Jota ne parvenait pas à empêcher l’ailier portugais de tromper Marko Dmitrović le portier serbe, pas impérial sur cette sortie hasardeuse. Diogo Jota s’offrait même un doublé de la tête dans cette première période. À la 36ème minute, Bernardo Silva, encore lui, côté droit lançait Cédric Soares en profondeur, le latéral de Southampton voyait le virevoltant joueur des Reds se diriger vers le point de pénalty et il n’avait plus qu’à le servir. Sa tête croisée laissait Dmitrović stoïque.

La suite après cette publicité

Le gardien d’Eibar, abandonné par sa défense sur ce coup, ne pouvait empêcher Jota d’inscrire le but du 2-0 sur cette action tant le pensionnaire d’Anfield était oublié. 2-0 à la mi-temps. En seconde période, Dragan Stojković, le sélectionneur tchèque souhaitait rapidement inverser la tendance et envoyait Nemanja Randonjić et Nemanja Maksimović au charbon. Changement payant puisque 25 secondes après le coup d’envoi, Radonjić délivrait un bon ballon sur la tête d’Aleksandar Mitrović qui montait plus haut que tout le monde et qui réduisait le score (2-1). À la 60e minute de jeu, la Serbie partait en contre et Radonjić, encore lui, décalait pour Filip Kostić qui arrivait à pousser le ballon dans les cages portugaises. 2-2. Quel renversement de situation, seulement 15 minutes après le retour des vestiaires. L’entrée de l’ancien attaquant de l’OM se montrait payante. En fin de match, la Serbie terminait même à 10 avec l’exclusion de Milenkovic (92e). Quelques instants après, Cristiano Ronaldo pensait inscrire le but de la victoire mais l’arbitre de touche refusait de l’accorder jugeant que le ballon n’était pas entré entièrement. La VAR n’étant pas présente, la goal line technology non plus, l’action n’a pas pu être jugée et le score en restait là. Ronaldo, furieux par cette décision jetait même son brassard de capitaine au sol. Match nul (2-2). La Serbie restait 1ère du groupe A avec 4 points, et le Portugal montait à la deuxième place avec 4 points également.

Match nul frustrant entre la Belgique et la République tchèque

Du côté du groupe E, après la victoire de la Biélorussie face à l’Estonie un peu plus tôt dans la journée (4-2), la République tchèque recevait la Belgique au Sinobo Stadium du Slavia Prague. Quelques jours auparavant, les Tchèques s’étaient imposés face à l’Estonie sur le joli score de 6 buts à 2 avec un triplé du milieu de terrain West Ham, Tomás Souček, tout comme les Belges qui avaient réussi à se défaire du Pays de Galle (3-1). En première période, les Tchèques se procuraient une première grosse occasion à la 15e minute de jeu avec cette frappe de Krmenčík, qui finissait sur le poteau de Thibaut Courtois. La réaction belge arrivait quelques minutes après avec ce très bel arrêt de Tomás Vaclik sur une frappe de Leander Dendoncker. Nouvelle occasion pour les hommes de Roberto Martinez à la 30e minute avec cette tête de Kevin De Bruyne, seul dans la surface et bien servi par Romelu Lukaku côté droit.

Mais sa tentative était trop molle pour inquiéter le gardien de but de Séville. 0-0 à la pause. Au retour des vestiaires, la République tchèque trouvait rapidement la faille et débloquait finalement le score. À la 49e minute, Lukás Provod, le joueur du Slavia Prague, décrochait une somptueuse frappe à l’entrée de la surface belge qui finissait au fond de filets de Courtois (1-0). La défense de la Belgique était totalement aux fraises sur cette action et les Tchèques venaient concrétiser leur domination de la première période avec ce but. Malgré la domination tchèque, la Belgique ne tardait pas à réagir et Romelu Lukaku égalisait à la 60e minute de jeu (1-1). Très bien lancé par Kevin de Bruyne, l’attaquant de l’Inter se jouait du défenseur tchèque et inscrivait le but égalisateur. 1-1 score final. La République tchèque finissait cette journée à la première place du groupe E avec 4 points, et la Belgique était en embuscade juste derrière avec 4 points également.

Les classements des éliminatoires du Mondial 2022

Les résultats de 20h45 :

Groupe A

  • Serbie 2-2 Portugal : Mitrovic (46e), Kostic (60e) ; Diogo Jota (11e, 36e)

  • Irlande 0-1 Luxembourg : Rodrigues (0-1)

Groupe E

  • République tchèque 1-1 Belgique : Provod (50e) ; Lukaku (60e)

Groupe H

  • Slovaquie 2 - 2 Malte : Strelec (49e), Skriniar (53e) ; Gambin (16e), Satariano (19e)

Plus d'infos

Commentaires