Qualif. CDM 2022 : le Danemark n'est pas descendu de son petit nuage

Demi-finaliste surprise de l'Euro 2020, le Danemark n'a pas chômé depuis. Avec 4 matches et 4 victoires en un mois, les hommes de Kasper Hjulmand sont tout proches d'obtenir déjà leur ticket pour la Coupe du monde 2022.

Yussuf Poulsen ouvre le score pour le Danemark face à la Belgique
Yussuf Poulsen ouvre le score pour le Danemark face à la Belgique ©Maxppp

Comme en 2010 et en 2018, le Danemark devrait voir la Coupe du monde en 2022. Si rien n'est encore officiel, les Rød-Hvide ont assommé la concurrence avec 21 points sur 21 possibles, 26 buts inscrits et 0 but encaissé depuis le début des éliminatoires. Depuis l'Euro 2020 où l'équipe de Kasper Hjulmand a terminé demi-finaliste après sa défaite 2-1 (après prolongations) contre l'Angleterre, le Danemark n'a pas mis longtemps pour digérer ce tournoi. Dominant l'Écosse (2-0), les Iles Féroé (1-0) et Israël (5-0) en septembre dernier, les Danish Dynamites ont explosé aussi la Moldavie samedi dernier (4-0). Quatre succès brillants, un jeu séduisant, une attaque en feu et une défense de fer, la recette fait des miracles. À une victoire (ou une contre-performance de l'Écosse) de se qualifier pour la Coupe du monde 2022 au Qatar, le Danemark est à un souffle de confirmer son statut.

La suite après cette publicité

L'état d'esprit amené par cette équipe à l'Euro 2020 et qui a été décuplé suite à l'incident cardiaque de Christian Eriksen n'a pas cessé d'exister. Preuve de cette alchimie, ils sont 17 joueurs à avoir marqué pour le Danemark dans ces qualifications. Soit Andreas Skov Olsen (4), Joakim Mæhle (3), Jonas Wind (2), Kasper Dolberg (2), Mikkel Damsgaard (1), Simon Kjær (2), Andreas Cornélius (1), Christian Nørgaard (1), Daniel Wass (1), Jens Stryger Larsen (1), Marcus Ingvartsen (1), Martin Braithwaite (1), Mathias Jensen (1), Pierre Emile Højbjerg (1), Robert Skov (1), Thomas Delaney (1) et Yussuf Poulsen (1). Une véritable armada offensive dont le sélectionneur Kasper Hjulmand s'est félicité en conférence de presse : «tout le monde veut prendre part à l'attaque avec le genre de football total que nous jouons. Et le point positif, c'est que tout le monde contribue dans les deux sens sur le terrain.»

Un groupe plus fort que jamais

Le technicien de 49 ans qui a pris la succession d'Age Hareide en août 2020 compte pour le moment un incroyable bilan de 15 victoires, 2 nuls et 5 défaites depuis son arrivée, le tout avec 53 buts inscrits et 15 buts encaissés depuis plus d'un an. Un bilan incroyable et surtout un élan national qui ne se limite ni à l'équipe, ni au terrain. Victime d'un cancer, l'entraîneur des gardiens Lars Høgh avait fait son retour en sélection et les supporters ont agréablement surpris le sélectionneur Kasper Hjulmand : «c'est fantastique qu'autant de Danois descendent ici (en Moldavie ndlr) pour nous soutenir. J'ai bien entendu, ils ont chanté à propos de Lars Høgh, et ils devaient en être très reconnaissants.» Plus qu'un groupe, c'est une famille qu'a créé le Danemark. Proche d'une sixième qualification pour la Coupe du monde de son histoire après 1986, 1998, 2002, 2010 et 2018, le Danemark ambitionne de grandes choses.

Son meilleur parcours a été réalisé il y a 23 ans avec un quart de finale perdu contre le Brésil (3-2) en 1998. En sélection depuis 2009, le défenseur et capitaine Simon Kjær est l'un des leaders de cette équipe. Désormais âgé de 32 ans, il est fier de cette équipe et admet n'avoir jamais connu une équipe du Danemark aussi forte : «peu importe qui en a l'occasion, nous voyons le même effort et la même attitude à chaque fois. Tout fonctionne si bien à la fois offensivement et défensivement. C'est la meilleure équipe nationale pour laquelle j'ai joué. Cela s'applique à la fois à la largeur de l'effectif, à la qualité et aux joueurs dont nous disposons.» Avec l'incorporation de jeunes talents comme Mohamed Daramy (19 ans/Ajax), Jesper Lindstrøm (21 ans/Eintracht) ou encore Victor Nelsson (22 ans/Galatasaray), le Danemark s'appuie sur le cercle vertueux qu'il a lancé. L'avenir s'annonce explosif pour les Danish Dynamites.

Plus d'infos

Commentaires