Euro 2020 : ce qu'il faut savoir de l'Ukraine

Pour son troisième Euro de suite, l'Ukraine veut enfin se faire sa place dans le paysage européen. Finies les années de vache maigre après la génération Andriy Shevchenko, les talents se multiplient du côté de la Zbirna. Le potentiel est intéressant et l'Ukraine a les moyens d'être une belle surprise de l'Euro.

La sélection de l'Ukraine
La sélection de l'Ukraine ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le parcours de qualification et le groupe

Absente de la Coupe du monde 2018, l'Ukraine est revenue en force pour l'Euro 2020. Placée dans un groupe peu évident pour les qualifications avec le Portugal, la Serbie, le Luxembourg et la Lituanie, la Zbirna a impressionné face à ses deux principaux adversaires, avec notamment une victoire 5-0 contre les Serbes et un succès 2-1 contre le Portugal. Invaincue dans ce groupe, l'Ukraine est d'ailleurs le 5e pays à avoir validé son ticket pour la compétition. Une belle performance pour les joueurs d'Andriy Shevchenko qui enchaînent un troisième Euro de rang après 2012 et 2016. Face aux Pays-Bas, à l'Autriche et à la Macédoine du Nord, l'Ukraine aura toutes ses chances d'atteindre la phase à l'élimination directe de l'Euro pour la première fois de son histoire.

Le onze type :

Les qualités et faiblesses

L'Ukraine est une sélection prometteuse avec beaucoup de joueurs techniques disposant d'un fort potentiel. Une jeunesse émergente qui arrive après une période creuse de quasiment dix ans et la fin de la génération Andriy Shevchenko. Pour autant, certaines inquiétudes viennent. Depuis un an, la sélection n'a pas pu travailler correctement suite à des clusters de Covid-19 qui ont terrassé le Dynamo Kiev et surtout le Shakhtar Donetsk, à savoir les deux fournisseurs historiques de talents de l'Ukraine. Le sélectionneur a donc bricolé et l'effectif manque de certitudes avec deux systèmes qui se dégagent, le 4-3-3 ainsi que le 3-4-2-1 utilisé lors du rassemblement de mars. L'Ukraine se cherche aussi un gardien avec Andriy Pyatov en perte de vitesse. Celui qui lui a pris la place de titulaire au Shakhtar Donetsk, Anatoliy Trubin, et le portier du Dynamo Kiev, Georgiy Bushchan, vont se battre pour la place de gardien numéro un.

Si le manque de stabilité a touché l'équipe à tous les niveaux, il faudra faire attention au secteur défensif même si les jeunes Ilya Zabarnyi, Mykola Matviyenko et Vitaliy Mykolenko ne manquent pas de talent. Au milieu et devant en revanche, l'Ukraine ne manque pas de qualités et Andriy Shevchenko va devoir trouver la bonne alchimie entre tous ces talents. On retrouve Oleksandr Zinchenko (Manchester City) et Roman Malinovskiy (Atalanta) qui sont devenus de cadres de l'équipe, mais aussi des éléments du Dynamo Kiev (Sergiy Sydorchuk, Mykola Shaparenko ou encore Viktor Tsygankov) et du Shakhtar Donetsk (Yevgen Konoplyanka, Marlos et Georgiy Sudakov). Il ne faut pas oublier aussi Andriy Yarmolenko de West Ham et Oleksandr Zubkov de Ferencvaros. Il faudra donc trouver comment faire jouer tout ce beau monde. En pointe de l'attaque, Roman Yaremchuk qui brille avec La Gantoise sera le titulaire indiscutable suite à la blessure de Junior Moraes qui est synonyme de forfait. Le travail va être important mais Andriy Shevchenko ne manque pas d'options pour permettre à l'Ukraine de passer la phase de poules de l'Euro pour la première fois de son histoire.

Le sélectionneur : Andriy Shevchenko

Joueur le plus prestigieux de l'histoire de l'Ukraine, Andriy Shevchenko est un monument. Ballon d'Or en 2004, l'ancienne gloire du Dynamo Kiev et de l'AC Milan a débuté en 2016 en tant qu'adjoint du sélectionneur Mykhaylo Fomenko. Une expérience assez courte puisqu'il n'a fallu que 7 matches de collaboration commune pour que son supérieur se fasse limoger. L'Ukraine a donc nommé Andriy Shevchenko en lui donnant pleine confiance malgré la non-qualification pour la Coupe du monde 2018. Travaillant sur le long terme et misant sur la jeunesse, l'homme de 44 ans a nettement fait progresser son groupe depuis son intronisation le 15 juillet 2016. En 44 matches, il a disputé 21 rencontres, concédé 12 nuls pour 11 défaites.

Le joueur à suivre : Ruslan Malinovskiy

On aurait pu évoquer Oleksandr Zinchenko qui brille à Manchester City ou Viktor Tsygankov le porte-étendard du centre de formation du Dynamo Kiev mais Ruslan Malinovskyi mérite d'être mis en avant. Le joueur arrivé à l'Atalanta à l'été 2019 est particulièrement brillant avec la formation italienne. Longtemps cantonné à un rôle de joker, il a profité du départ de Papu Gomez et des mauvaises performances de Josip Ilicic pour nettement améliorer son temps de jeu. Ainsi, cette saison, il compte 7 buts et 10 réalisations en 33 matches avec une deuxième partie de saison de haut vol. International avec l'Ukraine depuis mars 2015, il avait loupé l'Euro 2016 à la suite d'une rupture des ligaments croisés. Devenu indéboulonnable depuis 3 ans, il s'affirme comme le maître à jouer de sa sélection et se retrouve être l'une des principales garanties de la Zbirna.

La liste des 36 :

Gardiens : Georgiy Bushchan (Dynamo Kyiv), Andriy Lunin (Real Madrid), Andriy Pyatov (Shakhtar Donetsk), Anatolii Trubin (Shakhtar Donetsk)

Défenseurs : Eduard Sobol (Club Brugge), Illia Zabarnyi (Dynamo Kyiv), Viktor Korniienko (Shakhtar Donetsk), Serhiy Kryvtsov (Shakhtar Donetsk), Denys Popov (Dynamo Kyiv), Oleksandr Syrota (Dynamo Kyiv), Oleksandr Tymchyk (Dynamo Kyiv), Bogdan Mykhaylichenko (Anderlecht), Vitaliy Mykolenko (Dynamo Kyiv), Oleksandr Karavaev (Dynamo Kyiv), Mykola Matviyenko (Shakhtar Donetsk)

Milieux : Serhiy Sydorchuk (Dynamo Kyiv), Volodymyr Shepeliev (Dynamo Kyiv), Ruslan Malinovskyi (Atalanta), Mykola Shaparenko (Dynamo Kyiv), Yevhen Konoplyanka (Shakhtar Donetsk), Marlos (Shakhtar Donetsk), Yevhen Makarenko (Kortrijk), Viktor Kovalenko (Atalanta), Oleksandr Zinchenko (Manchester City), Viktor Tsygankov (Dynamo Kyiv), Vitaliy Buyalskiy (Dynamo Kyiv), Taras Stepanenko (Shakhtar Donetsk), Andriy Yarmolenko (West Ham), Oleksandr Zubkov (Ferencváros), Heorhii Sudakov (Shakhtar Donetsk), Oleksandr Andriyevskiy (Dynamo Kyiv), Bogdan Lednev (Dynamo Kyiv), Artem Bondarenko (Mariupol)

Attaquants : Roman Yaremchuk (La Gantoise), Artem Besedin (Dynamo Kyiv), Artem Dovbyk (Dnipro-1)

Plus d'infos

Commentaires