Ligue des Champions : l'Atalanta dispose des Young Boys, le Zenit explose Malmö

Tenue en échec lors de la première journée, la Dea s'est bien rattrapée en dominant les Young Boys (1-0). De son côté, le Zenit n'a fait qu'une bouchée des Suédois de Malmö (4-0).

Toloi face aux Young Boys
Toloi face aux Young Boys ©Maxppp

Suite de la deuxième journée de la phase de poules de la Ligue des Champions avec les deux matches programmés à 18h45. À commencer par l’Atalanta-Young Boys du groupe F. Vainqueurs surprises de Manchester United il y a deux semaines (2-1), les Suisses se rendaient à Bergame avec l’objectif de réaliser un nouvel exploit. De son côté, la Dea désirait se reprendre après avoir arraché le match nul à Villarreal (2-2). Comme à son habitude, la formation italienne a démarré la rencontre avec son 3-4-3 très offensif. Sans surprise, elle avait la maîtrise du cuir et passait principalement sur les côtés pour apporter le danger devant la cage de Von Ballmoos. Malheureusement pour Gasperini, Gosens a dû céder sa place dès la 9e minute à cause d’une blessure musculaire.

La suite après cette publicité

Pas de quoi plomber l’équipe puisque son remplaçant, le Danois Maehle, est une formidable alternative. Dominatrice, l’Atalanta a pensé ouvrir le score sur un centre acrobatique de son capitaine Toloi obligeant Lauper à marquer contre son camp. Seul hic, la VAR a montré qu’il y avait hors-jeu (16e). La Dea a ensuite beaucoup insisté sur son côté gauche avec Pessina. Le champion d’Europe italien a d’ailleurs raté une grosse occasion, seul devant le portier adverse, surpris par un centre de Toloi mal repris par Zapata (44e). En face, les Young Boys n’avaient pas la pression du résultat grâce à leur succès face aux Red Devils. Ils ont donc évolué en contre. Ils ont même eu l’occasion de mener contre le cours du jeu à la 28e minute après une perte de balle transalpine au milieu mal négociée par Elia.

Le Zenit fait le show

Au retour des vestiaires, le scénario est resté inchangé. Zappacosta, Pessina et Malinovskyi n’ont cessé de dynamiter la défense suisse, Toloi n’avait de défenseur que le nom tant il a squatté la moitié de terrain adverse et Zapata n’a jamais stoppé son pressing. Une activité XXL qui a fini par être récompensée juste après l’heure de jeu. Après des frappes de Toloi, très impressionnant ce soir, et de Zappacosta bien captées (55e, 61e), Zapata s’est arraché côté droit pour donner à Pessina la balle du 1-0 (68e). Zapata (82e) et Muriel (90e) auraient pu corser l’addition, mais Von Ballmoos veillait. Peu importe, l’essentiel était fait pour l’Atalanta. Un succès qui lui permet de prendre provisoirement la tête du groupe F (4 points) en attendant le MU-Villarreal de ce soir.

L’autre match de ce début de soirée concernait deux perdants de la première journée : le Zenit et Malmö. Les Russes avaient chuté à Stamford Bridge contre les tenants du titre (0-1), tandis que les Scandinaves avaient pris cher à domicile face à la Juventus (0-3). Pour rester dans le coup, pas d’autre choix que la victoire. Et ce sont les partenaires de l’ex-Bordelais Malcom qui ont su tirer leur épingle du jeu. Dès la neuvième minute, la pépite brésilienne arrivée en provenance du Red Bull Bragantino, Claudinho, a mis les siens sur orbite. L’affaire a ensuite été pliée en deuxième période après des buts inscrits par Kuzyaev (49e), Sutormin (80e) et Wendel (90e+4). Réduit à dix après l’expulsion d’Ahmedhozic (53e) avant l'heure de jeu, Malmö s'est complètement noyé (4-0). Au classement, le Zenit (3 points) revient à hauteur de la Juventus et de Chelsea qui s’affrontent ce soir.

Plus d'infos

Commentaires