Ligue 1 : Bordeaux et Hwang Ui-jo s'offrent Strasbourg dans un match fou, Rennes chute à Clermont

Dans un match fou, Bordeaux a gagné un match précieux pour le maintien contre Strasbourg (4-3). Dans le même temps, Rennes a chuté contre Clermont (2-1) et Nantes a régalé contre Lorient (4-2).

Enock Kwateng (Bordeaux) face à Alexander Djiku (Strasbourg)
Enock Kwateng (Bordeaux) face à Alexander Djiku (Strasbourg) ©Maxppp

Après la belle et précieuse victoire de Nice contre le FC Metz (2-0), la 22e journée de Ligue 1 se poursuivait en ce dimanche de janvier. Surprenant quatrième de cette Ligue 1, le Racing Club de Strasbourg Alsace voulait revenir provisoirement à 2 points de l'Olympique de Marseille (3e) avec une victoire. Pour cela, il fallait se défaire de Bordeaux (19e) qui joue sa survie dans l'élite et connaît des dernières semaines compliquées. En début de match, les Alsaciens prenaient le contrôle du ballon et tentaient de déployer doucement leur jeu. En place, les Girondins répondaient avec des transitions bien assurées. Ainsi, Rémi Oudin obtenait une première tentative qui était contrée à l'entrée de la surface de justesse (13e). Strasbourg laissait des espaces dans sa défense et Rémi Oudin sur la gauche délivrait un centre vicieux devant le but qui surprenait les Alsaciens. Hwang Ui-jo surgissait et marquait d'une reprise qui se logeait sur la gauche du but (1-0, 17e). Strasbourg répondait du tac au tac avec Adrien Thomasson dont la frappe du droit se dérobait sur la droite (20e). Néanmoins, Bordeaux faisait de nouveau preuve d'efficacité et Rémi Oudin trouvait Alberth Elis qui transformait d'une frappe croisée (2-0, 21e).

La suite après cette publicité

Bordeaux résiste et remercie Hwang, Clermont piège Rennes

Bordeaux acculait son adversaire et d'une sublime frappe enroulée vers la gauche du but, Hwang Ui-jo crucifiait encore Mats Sels pour s'offrir un doublé (3-0, 39e). Alors que le match semblait quasiment plié, Kevin Gameiro se chargeait de relancer la rencontre avant la pause d'une jolie volée (3-1, 43e). En seconde période, Strasbourg revenait avec des bonnes intentions. Ludovic Ajorque de la tête poussait Gaëtan Poussin à la parade (54e) tandis que quelques minutes plus tard, Sanjin Prcić se jouait de Yacine Adli et glissait un ballon sur la droite de la surface pour Kevin Gameiro qui marquait (3-2, 57e). Tout était relancé et Strasbourg multipliait les centres vers la surface pour forcer la décision. Si Ricardo Mangas tombait sur Matz Sels (80e), Abdul Majeed Waris égalisait, mais son but était refusé pour hors-jeu (81e). Alors que les Girondins souffraient, Hwang Ui-jo sauvait le club au scapulaire en s'offrant un triplé (4-2, 90e). Abdul Majeed Waris marquait dans les dernières secondes de manière anecdotique (4-3, 90e +7). Un succès salutaire pour Bordeaux qui sort de la zone rouge et remonte au dix-septième rang avec un point d'avance sur Metz qui est barragiste. Strasbourg reste quatrième et manque le coche.

Cinquième, le Stade Rennais se déplaçait au Stade Gabriel-Montpied pour affronter une équipe de Clermont en pleine lutte pour le maintien. Les Auvergnats se montraient dangereux les premiers avec le renfort hivernal Lucas Da Cunha dont le tir passait au-dessus du but rennais (6e). Les locaux débutaient bien et Elbasan Rashani trouvait la tête de Pierre-Yves Hamel, mais la déviation de ce dernier manquait le cadre (14e). Rennes répondait rapidement avec un petit numéro de Martin Terrier dont le tir était repoussé par Ouparine Djoco (15e). Le portier clermontois dégoûtait ensuite Gaëtan Laborde dont la volée prenait le chemin de la lucarne gauche (18e). Finalement, Rennes prenait les devants sur un corner côté droit dévié de la tête par Baptiste Santamaria dans le petit filet gauche (1-0, 19e). A l'exception d'une petite occasion d'Elbasan Rashani (23e), Rennes dominait son sujet à l'image d'une nouvelle opportunité de Benjamin Bourigeaud (27e). En tête à la pause, les Bretons revenaient bien avec une lourde frappe de Gaëtan Laborde qui passait au-dessus du cadre (48e) avant de baisser le pied. Cela profitait à Clermont qui revenait doucement. Sur la gauche, Elbasan Rashani centrait vers le second poteau, mais Loïc Badé déviait dans l'axe. Lucas Da Cunha suivait bien et ajustait le gardien sur la droite (1-1, 60e). Totalement relancé, Clermont reprenait totalement espoir et Jordan Tell allait punir les Bretons sur un nouveau bon travail d'Elbasan Rashani (2-1, 71e). Résistant jusqu'à la fin du match, Clermont s'offre le scalp de Rennes et prend deux points d'avance sur la zone rouge. Les Bretons restent cinquièmes et piétinent avec un quatrième revers en cinq matches.

Nantes enfonce Lorient, Angers souffle contre Troyes

Situé dans le ventre mou, le FC Nantes pouvait s'éloigner quasiment définitivement de la zone rouge et croisait le fer avec Lorient le barragiste. Un match vite pris par le bond bout par les Canaris avec une frappe de Randal Kolo Muani (6e). Quentin Merlin y allait ensuite de sa frappe (12e) tandis que Randal Kolo Muani voyait sa tête être captée de justesse par Paul Nardi (14e). Maintenant le jeu dans le camp des Merlus, Nantes poursuivait son solide début de match et Ludovic Blas testait à son tour Paul Nardi (34e). À force de reculer, Lorientais concédait un bon coup franc devant sa surface quand Quentin Merlin était pris en sandwich par Houboulang Mendes et Jérôme Hergault (37e). Sur un coup franc puissant à ras de terre qui passait sous le mur et se logeait sur la gauche du but, Andrei Girotto donnait l'avantage à l'équipe d'Antoine Kombouaré (1-0, 39e). En tête à la pause, le FC Nantes, revenait bien des vestiaires et sur un déboulé sur la gauche de la surface Randal Kolo Muani surprenait Paul Nardi (2-0, 53e). Une joie de courte durée puisque Lorient profitait d'un cafouillage via Terem Moffi pour reprendre espoir (2-1, 56e). Une lueur vite éteinte par le tir d'Osman Bukari sur la droite de la surface dévié sous la barre par Moritz Jenz (3-1, 69e). Le match devenait totalement fou et Sambou Soumano relançait Lorient en fin de match (3-2, 85e). Encore une fois, Nantes répondait vite et Willem Geubbels redonnait un break aux Canaris (4-2, 86e). Nantes s'impose 4-2 et se retrouve huitième à trois points du top 4. Lorient descend à la 19e place.

Enfin, le match entre Angers et Troyes se voulait équilibré. Les hommes de Gérald Baticle étaient dans une mauvaise dynamique après avoir bien débuté la saison tandis que l'équipe de Bruno Irlès devait encore s'adapter à son nouveau coach. Après un début de match intense et équilibré, Gerson Rodrigues accélérait et trouvait Brandon Domingués dans la surface. Ce dernier s'y mettait à deux fois afin de marquer (1-0, 11e). Si Troyes était bien dans ce match, Angers répondait via Batista Mendy qui réalisait un festival avant de servir Angelo Fulgini en position idéale. Ce dernier était contré au moment de frapper (17e). La révolte angevine se mettait en place et suite à une faute de Yoann Salmier sur Bilal Brahimi dans sa surface, Thomas Mangani transformait le penalty (1-1, 26e). Une erreur troyenne qui en cachait une nouvelle quelques minutes plus tard quand Giulian Biancone accrochait Mathias Pereira Lage dans sa surface. Thomas Mangani transformait une nouvelle fois la sentence (2-1, 37e). Outre une occasion de part et d'autre via Mathias Pereira Lage (42e) et Gerson Rodrigues (45e +1), ce sont bien les Scoïstes qui menaient 2-1. En seconde période, c'était moins intense. Casimir Ninga était proche du troisième but pour Angers (58e), mais Gerson Rodrigues répondait d'un ciseau (63e). Finalement on reste sur ce score de 2-1 qui fait du bien à Angers (12e, 10 points d'avance sur le barragiste). Troyes redescend à la 16e place à un point de Metz qui est barragiste.

Les résultats de 15h :

  • Bordeaux 4-3 Strasbourg : Hwang Ui-jo (17e, 39e et 90e) et Alberth Elis (21e) pour Bordeaux; Kevin Gameiro (43e et 57e) et Abdul Majeed Waris (90e +7) pour Strasbourg

  • Clermont 2-1 Rennes : Lucas Da Cunha (60e) pour Clermont; Baptiste Santamaria (19e) pour Rennes

  • Nantes 4-2 Lorient : Andrei Girotto (39e), Randal Kolo Muani (53e), Osman Bukari (69e) et Willem Geubbels (86e) pour Nantes, Terem Moffi (56e) et Sambou Soumano (85e) pour Lorient

  • Angers 2-1 Troyes : Thomas Mangani (26e sp et 37e sp) pour Angers; Brandon Domingués (11e) pour Troyes

Plus d'infos

Commentaires