Brésil : Dunga frappe déjà fort et impose sa loi !

Le nouveau sélectionneur du Brésil a promis plus de discipline lors de son intronisation pour son second mandat. Il l'a prouvé en renvoyant Maicon chez lui pour des raisons disciplinaires.

Maicon exclu pour raisons disciplinaires
Maicon exclu pour raisons disciplinaires ©Maxppp

« Je n'aurais pas permis aux joueurs de teindre leurs cheveux pendant qu'ils étaient avec la sélection nationale. Avant et après, ok, mais pendant, ils doivent penser à la Coupe du monde ». Lors de sa première conférence de presse en tant que sélectionneur du Brésil, Dunga avait prévenu. Avec lui, intransigeance et discipline seront des mots quotidiens pour les joueurs brésiliens. Son premier mandat (2006-2010) l'avait déjà démontré, tout comme sa carrière de joueur. Ce n'est pas un romantique mais un teigneux. Ses déclarations d'intention ont été suivies d'effet.

La suite après cette publicité

En effet, hier a été officialisé le départ de Maicon de la sélection brésilienne, en plein cœur du rassemblement et entre les deux matches prévues (Colombie le 5 septembre et Equateur le 9). « Raisons personnelles », a d'abord été l'excuse servie pour les médias. Mais la vérité a peu à peu éclaté. Le coordinateur de la sélection Gilmar Rinaldi a avoué qu'il s'agissait de « raisons disciplinaires. Il n'y a aucune raison liée à des problèmes médicaux, il s'agissait d'un cas d'indiscipline ». Selon certaines indiscrétions, Maicon aurait abusé de la liberté donnée aux joueurs après la victoire (1-0) face à la Colombie.

Maicon a donc été prié de faire ses bagages et de rentrer chez lui. Pour le latéral droit âgé de 33 ans, cela pourrait bien signifier la fin de sa carrière internationale. En s'attirant les foudres de Dunga, le joueur de l'AS Roma assombrit forcément son avenir en sélection, où le jeune Fabinho (de l'AS Monaco) a été appelé. Maicon, titulaire contre la Colombie, avait pourtant une carte à jouer et devait même être aligné d'entrée une seconde fois face à l’Équateur. Sans Dani Alves, non sélectionné par Dunga, le Brésil a probablement dit adieu à son remplaçant attitré hier.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires