Euro 2024 : Kanté, Barcola, Zaïre-Emery, Coman… les justifications de Didier Deschamps après l’annonce de sa liste !

Par Josué Cassé
4 min.
N'Golo Kanté à son arrivée à Clairefontaine @Maxppp

Ce jeudi soir, Didier Deschamps a dévoilé la liste des Bleus retenus pour disputer l’Euro 2024 en Allemagne. Un groupe où figure notamment Bradley Barcola et N’Golo Kanté, la grande surprise réservée par le sélectionneur de l’équipe de France. Si l’ancien technicien marseillais a donc décidé de se passer des services de Jordan Veretout ou encore Mattéo Guendouzi, il a détaillé ses choix, notamment au sujet d’Aurélien Tchouaméni, Mike Maignan et Kingsley Coman, récemment blessés et jugés incertains.

C’est désormais officiel ! Ce jeudi soir, sur TF1, Didier Deschamps a annoncé les 25 joueurs de l’équipe de France qui tenteront de remporter l’Euro 2024, du 14 juin au 14 juillet prochain en Allemagne. Si Kylian Mbappé, capitaine des Bleus, est logiquement présent, tout comme Randal Kolo Muani, Eduardo Camavinga ou encore Antoine Griezmann, le sélectionneur des Tricolores a réservé une grosse surprise. Alors que Jordan Veretout et Mattéo Guendouzi étaient annoncés comme les deux finalistes pour venir compléter l’entrejeu français, le tacticien de 55 ans a finalement appelé N’Golo Kanté, désormais sous les couleurs d’Al Ittihad en Arabie saoudite. Interrogé sur ce choix surprenant, l’intéressé s’en est expliqué.

La suite après cette publicité

«Je peux comprendre que les supporters de l’équipe de France n’ont pas suivi son parcours, il est désormais en Arabie saoudite, c’est plus compliqué, il sortait d’une saison 2022/2023 avec une grosse blessure, mais sans ça il aurait fait partie de ma liste pour le Mondial au Qatar. Après ça, il a fait une saison complète, il a retrouvé toutes ses capacités physiques et grâce à son vécu et son physique, je suis convaincu que l’équipe de France sera meilleure avec lui», a tout d’abord lancé Deschamps avant d’en remettre une couche. «Il a des capacités athlétiques, il les a retrouvées, il a enchaîné beaucoup de matches, on pourra discuter de l’intensité spécifique en Arabie saoudite avec la température et le taux d’humidité qui amènent des secondes mi-temps plus lentes dans le rythme, mais je n’ai aucun doute sur sa capacité».

À lire JT Foot Mercato : Lionel Messi et Gerard Piqué au cœur d’un scandale

Deschamps récompense Kanté et revient sur les blessures…

«Il a joué plus de 4000 minutes, soit plus de 40 matches, à l’heure où je vous parle il est d’ailleurs en train de jouer, je n’ai pas de doutes sur ce qui faisait sa force et on peut y ajouter son expérience, il faisait partie de cette liste pour le Mondial en Russie», a ainsi justifié l’homme fort des Bleus. En conférence de presse, Deschamps est également revenu sur la présence de Bradley Barcola, le jeune ailier parisien. «Il y a des choix qui sont toujours difficiles. Je ne dirai jamais qu’une liste est facile. Il y a toujours des discussions. Par rapport à ce qu’on veut et l’utilisation de certains joueurs, d’avoir des options différentes. (…) Avec ses qualités, il était pas là en mars, mais il aurait pu y être. J’ai estimé que ça allait peut-être un peu trop vite. Mais je vous le dis, ce n’est pas le match d’hier soir (face à Nice, ndlr) qui a fait que… Il était sélectionné avant. Il a cette capacité à créer des différences, de marquer des buts. Ça s’est pas décidé il y a quelques jours. On était en réflexion depuis le dernier rassemblement».

La suite après cette publicité

Face aux journalistes, DD a par ailleurs justifié sa décision de miser sur Aurélien Tchouaméni, Mike Maignan et Kingsley Coman, récemment blessés et un temps annoncés incertains pour ce grand rendez-vous continental. «J’ai toutes les raisons de penser qu’ils seront prêts, c’est la raison de mon choix. Après, il faut aussi savoir que j’ai une autre deadline, c’est la liste que je dois communiquer à l’UEFA le 7 juin au soir, d’ici là, il y aura des entraînements et l’occasion de préciser les choses. Une chose est sûre, s’ils sont là c’est que je considère qu’ils seront tous disponibles pour le premier match contre l’Autriche», a ainsi confié le Français, justifiant également les présences d’Ibrahima Konaté et Dayot Upamecano malgré des saisons plus compliquées en club. «Le petit creux peut arriver dans une saison, mais je n’ai pas de doutes sur leur capacité à apporter à ce groupe», a notamment rétorqué le sélectionneur français. Enfin, en l’absence de Lucas Hernandez, victime d’une rupture des ligaments croisés avec le PSG, Deschamps a également décidé d’appeler Ferland Mendy.

Malgré tout, le tacticien tricolore a assuré que la présence du latéral madrilène n’était pas liée au forfait du Parisien. «Si Lucas Hernandez avait été là, Ferland aurait été là. Je considère que Lucas est plus un défenseur central qu’un latéral. Ce n’est pas une question de je l’aime, je ne l’aime pas. Je prends des joueurs quand je pense que c’est pour le bien de l’équipe de France. A Madrid, il a enchaîné pas mal de blessures. Il a évolué dans son jeu qui était surtout porté offensivement. C’est lié à la manière dont joue le Real. Il dédouble beaucoup moins, mais il a gagné en qualité défensive qui n’était pas son point fort. Il est à sa place de par ce qu’il réalise avec son club», a ainsi lancé Deschamps avant de conclure sur la convocation de Warren Zaïre-Emery. «Il est au très haut niveau avec le Paris Saint-Germain, il peut avoir des périodes de moins bien, mais il a tout pour avoir de longues années en équipe de France». Place, désormais, au spectacle !

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité