Coupe d’Afrique des Nations 2021 : Sofiane Boufal, l’heure de la confirmation avec le Maroc

Décisif lors du premier match du Maroc face au Ghana dans cette CAN, Sofiane Boufal est plus attendu que jamais par les supporters marocains. À 28 ans, et après une bonne demi-saison avec Angers, il doit aussi prouver à son sélectionneur qu’il a les épaules pour emmener loin les Lions de l’Atlas dans cette compétition.

Sofiane Boufal devrait être titulaire contre les Comores.
Sofiane Boufal devrait être titulaire contre les Comores. ©Maxppp
La suite après cette publicité

Vahid Halilhodzic attendait ça depuis longtemps. Buteur face au Ghana, Sofiane Boufal a offert la victoire au Maroc lors de la première journée du groupe C. Mais l’attaquant de 28 ans surtout trouvé le chemin des filets, ce qui n’était pas gagné avec le Maroc. À son arrivée en sélection marocaine, Vahid Halilhodzic avait immédiatement secoué son joueur. «Certains attaquants sont là depuis longtemps, mais ils n’ont pas de statistiques. Un attaquant doit marquer », avait lancé le technicien de 69 ans. Une remarque qui avait particulièrement touché Boufal.

De retour à son meilleur niveau à Angers où il semble avoir retrouvé son football (5 buts et 4 passes décisives cette saison), l’attaquant de 28 ans a enfin retrouvé la sélection marocaine, après avoir été écarté pendant de long mois. Depuis sa première sélection en 2016, le natif de Paris n'a jamais eu un statut de titulaire. Il a même souvent été utilisé comme un remplaçant de luxe. En novembre dernier, et après 22 sélections sans marquer le moindre but, Boufal a enfin saisi sa chance. Après son tout premier but en sélection contre la Guinée, il n'a d’ailleurs pas célébré et a même eu un regard agacé en direction de son coach comme pour lui montrer qu’il était bien capable de marquer.

Un jeu beaucoup plus efficace

Avec les absences des titulaires sur le front de l’attaque lors du premier match contre le Ghana dans cette CAN (En Nesiry, Mmaee, El Kaabi et Chair), coach Vahid a donné les clés de l’attaque à Boufal qui lui a bien rendu en délivrant les siens. « J'ai été très sévère dans le constat. Mais j'avais les statistiques devant moi. Et je lui ai dit : “Que peut-on changer ?“ J'ai eu beaucoup de discussions avec lui, je l'ai responsabilisé sur son talent. (…) Il n'a pas fait grand-chose depuis quatre ans en sélection, et là, il a marqué deux buts en deux matchs », a avoué l’ancien coach de Nantes.

La clé ? Probablement, l’efficacité dans son jeu. Longtemps, son coach lui avait reproché ses dribbles superflus et lui avait demandé d’épurer son jeu sans se dénaturer. « En sélection, tu ne peux pas perdre 20 ou 25 ballons par match, ce n'est pas possible. Je lui demande de jouer plus juste, il ne peut pas seulement dribbler. Il aime bien montrer ses qualités, faire des choses extraordinaires pour le public et, enlever le dribble à Boufal, on ne peut pas. Mais de temps en temps, il pourrait faire une remise, une passe... expliquait Halilhodzic à L’Équipe. Il y a un peu de gourmandise. Il peut être beaucoup plus efficace. Ce qui compte pour un attaquant, à la fin, c'est combien tu marques de buts et combien tu en fais marquer. » Malgré son gros caractère, Sofiane Boufal a pris sur lui et décidé d'écouter son entraîneur. Homme du match lors de la première journée, il devrait bien être titulaire face aux Comores ce vendredi à 17 heures. L’occasion pour lui d’enfin confirmer sur la durée. Car à 28 ans, et après de très bons débuts, c’est le moment ou jamais.

Plus d'infos

Commentaires