Gianni Infantino veut séduire les petites sélections avec sa Coupe du monde tous les deux ans

Gianni Infantino, le président de la FIFA
Gianni Infantino, le président de la FIFA ©Maxppp

Dans le cadre de sa première étape dans sa tournée sud-américaine, le président de la FIFA Gianni Infantino continue de défendre son projet d'organiser une Coupe du monde tous les deux ans. Cette fois-ci, c'est à Caracas, capitale du Venezuela, qu'il insiste sur l'aspect mondial de la compétition : « La possibilité de réformer le calendrier avec un Mondial tous les deux ans, on l'a analysée du point de vue du football (...), c'est possible. Il y a beaucoup d'avantages, parce qu'on donne plus de possibilités à beaucoup plus de pays de participer. Quand il a été décidé que le Mondial serait tous les quatre ans, il y a 100 ans environ, la FIFA comptait 40 pays. Il est temps d'analyser la question. »

La suite après cette publicité

Et pour se mettre la fédération vénézuélienne dans la poche, le patron du football mondial a pris comme exemple la Vinotinto, n'ayant jamais participé à une phase finale de Mondial dans son histoire : « Notre devoir en tant que FIFA c'est de faire en sorte que le football soit vraiment global. Pour qu'il le soit, il faut analyser comment améliorer le football des sélections nationales [...] et il n'y a pas de compétition qui se rapproche. Le président de la FIFA est le président de 111 pays et chacun d'entre eux a le droit de rêver. Mais le rêve doit avoir une possibilité de se réaliser, parce que si tu dois rêver pour l'éternité, tu vas finir par faire autre chose. Aujourd'hui, si on parle sans détour, quelles sont les possibilités réelles du Venezuela de participer au Mondial ? » Infantino tente de faire rêver les plus petites sélections.

Plus d'infos

Commentaires