Vitesse Arnhem : le grand retour en forme d'Oussama Tannane

Passé à l'AS Saint-Étienne entre 2016 et 2020, Oussama Tannane a laissé entrevoir quelques qualités intéressantes mais n'a pas réussi à s'imposer définitivement. Enchaînant les prêts décevants pendant quelques années, il a enfin trouvé l'environnement idoine pour s'exprimer au Vitesse Arnhem. Focus.

Oussama Tannane avec le Vitesse Arnhem
Oussama Tannane avec le Vitesse Arnhem ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le monde du football offre parfois des parcours sinueux et plutôt surprenants. Celui d'Oussama Tannane en fait partie puisqu'à 26 ans, l'ailier international marocain a déjà bien roulé sa bosse. Formé à l'Ajax Amsterdam et au sein de sa succursale Zeeburgia, il jouera ensuite pour le FC Utrecht, le PSV Eindhoven et le SC Heerenveen. C'est justement avec cette équipe qu'il va faire ses débuts professionnels à 18 ans contre le Rapid Bucarest en Ligue Europa. Libre à l'issue de cette saison 2012/2013, c'est à l'Heracles Almelo qu'il décidera de poursuivre sa progression. Un choix brillant puisqu'il va tout doucement monter en puissance et faire valoir ses qualités. Suffisant pour rejoindre l'AS Saint-Étienne à l'hiver 2016.

Très vite avec les Verts, il va montrer de belles qualités de dribbleur et de technicien, mais se distinguera surtout par une irrégularité. Victime d'une pubalgie en décembre 2016, il ne retrouvera pas la pleine mesure de ses moyens. Envoyé en prêt à Las Palmas, il ne se montrera pas du tout décisif en Liga et repartira dans le Forez la queue entre les jambes. N'entrant pas dans les plans du coach Jean-Louis Gasset puis de ses successeurs, il retournera aux Pays-Bas au FC Utrecht puis au Vitesse Arnhem avec qui il s'est engagé définitivement l'été dernier. Retrouvant ses sensations, Oussama Tannane semble avoir laissé derrière lui ses galères passées.

L'échec à Utrecht puis le choix Vitesse Arnhem

Journaliste pour De Telegraaf et spécialiste d'Utrecht et du Vitesse Arnhem notamment, Jeroen Kapteijns nous a donné l'une des raisons de l'échec français d'Oussama Tannane : «à bien des égards, la Ligue 1 est une compétition beaucoup plus difficile à jouer que l'Eredivisie. Je pense que techniquement, Tannane avait certainement la qualité pour réussir, mais la Ligue 1 est exigeante. Cela ne m'étonne pas qu'il soit difficile pour un joueur de l'Eredivisie de s'adapter au niveau physique du jeu en Ligue 1.» Après une pige à Utrecht où il avait vu son prêt être coupé après qu'il a réalisé des tacles trop appuyés sur ses coéquipiers à l'entraînement, c'est donc au Vitesse Arnhem qu'il avait voulu se relancer.

Prêté lors de sa dernière année de contrat avec l'AS Saint-Étienne, il s'est immédiatement imposé comme un titulaire en puissance. Malgré une blessure au genou qui lui a fait manquer deux mois de compétitions à l'automne, il est revenu en puissance et a bouclé sa saison avec 6 buts et 5 passes décisives en 20 matches. «Je pense que c'était définitivement un très bon choix de Tannane d'aller à Vitesse après son passage difficile à Utrecht. Il a vraiment retrouvé le bon chemin. C'est un joueur créatif, il réalise beaucoup d'actions individuelles, mais il peut également fournir des passes décisives. C'est le jeu en combinaison qui le rend fort. Parfois, il peut être trop individuel, mais c'est aussi une de ses qualités quand il continue d'essayer de faire la différence même s'il n'a pas réussi à faire plusieurs fois» estime Jeroen Kapteijns.

De retour en sélection marocaine

Replacé en février dernier en tant que milieu offensif, il a définitivement été installé à ce poste par le nouveau coach Thomas Letsch et le moindre que l'on puisse dire c'est que c'est une réussite. «Il prend un très bon départ et cette saison, il fait partie des grandes révélations en Eredivisie. Tout le monde savait qu'il était capable de le faire, mais Letsch a réussi à laisser Tannane faire de son mieux. Le Vitesse en tire un gros profit. Il est déjà très important pour l'équipe. Il y a toujours des choses qu'il peut mieux faire comme rester concentré et de ne pas être irrité par les adversaires ou l'arbitre. Il a beaucoup amélioré cela par rapport à il y a quelques années» souligne Jeroen Kapteijns. Avec déjà 4 buts et 4 passes décisives en 14 matches de championnat, il n'est pas étranger à la belle quatrième place actuelle du "FC Hollywood du Rhin".

Développant un jeu séduisant, le Vitesse Arnhem est l'une des belles surprises du début de saison en Eredivisie et peut s'appuyer sur Loïs Openda, Armando Broja, Oussama Darfalou ou encore Oussama Tannane donc pour faire la différence. Si bien que le natif de Tétouan qui a fait son retour en sélection marocaine en octobre dernier après trois ans d'absence peut rêver grand. «Dans la forme qu'il montre maintenant, il peut aussi être très important pour l'équipe marocaine et il peut aller dans un plus grand club ou dans un plus grand championnat. Je pense qu'il a le potentiel pour devenir un joueur plus important et jouer dans un gros club néerlandais. Il n'a que 26 ans et a encore beaucoup d'années devant lui en tant que footballeur» juge Jeroen Kapteijns. Flop de l'AS Saint-Étienne, Oussama Tannane a connu des difficultés, mais semble bien avoir trouvé la formule pour se relancer.

Plus d'infos

Commentaires