Le LOSC a un œil sur Alan Velasco

Considéré comme un des grands espoirs du football argentin, Alan Velasco plaît en Europe. Notamment à Lille.

Alan Velasco, ici à gauche sous le maillot de l'Independiente
Alan Velasco, ici à gauche sous le maillot de l'Independiente ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le nouveau Sergio Agüero. Depuis quelques années déjà, Alan Velasco (18 ans) est présenté comme le plus grand espoir formé par l'Independiente depuis l'attaquant récemment transféré au FC Barcelone. Le milieu offensif de poche (1m67, 63 kg) possède d'indéniables qualités de dribble et de percussion qui lui ont permis de gratter du temps de jeu au plus haut niveau ces derniers mois (17 apparitions toutes compétitions confondues, 1 but et 2 passes décisives).

Brighton, qui surveille le marché argentin depuis l'acquisition d'Alexis Mac Allister (22 ans) à l'été 2019 (il était finalement arrivé en provenance de Boca Juniors à en janvier 2020), a ainsi lancé une première offensive à hauteur de 8 M€ selon l'agence de presse argentine Télam. Une proposition repoussée par le Rojo, qui se réfère à la clause libératoire de son joyau : 23,5 M$ soit un peu plus de 19 M€.

Le LOSC sur le coup, Monaco et l'OL en embuscade

Il se murmure, dans les travées du club d'Avellaneda, qu'un chèque de l'ordre de 10 M€ pourrait suffire à s'attacher les services du jeune droitier. Une information qui n'aura sans doute pas échappé aux Anglais et aux autres courtisans de l'ex-international U17 albiceleste (5 sélections, 1 but). Selon nos informations, Lille est en effet très intéressé par son profil. Les champions de France ont des arguments à faire valoir.

Qualifiés pour la prochaine Ligue des Champions, les Dogues, qui l'imaginent bien succéder à un de leurs éléments offensifs courtisés (Jonathan Ikoné, Jonathan Bamba, etc.) doivent toutefois dégraisser avant de pouvoir concrètement passer à l'action. L'Olympique Lyonnais et l'AS Monaco, eux aussi, ont référencé ce grand talent depuis plusieurs mois et pourraient aussi se manifester cet été.

Plus d'infos

Commentaires