OM : André Villas-Boas reste flou sur sa prolongation

En fin de contrat dans une année, André Villas-Boas a été logiquement interrogé sur une éventuelle prolongation. Mais l'intéressé a passé son temps à esquiver. Peu rassurant.

André Villas-Boas pendant le match contre Dunajská Streda
André Villas-Boas pendant le match contre Dunajská Streda ©Maxppp

L'été a été chaud du côté de l'Olympique de Marseille. En effet, Andoni Zubizarreta s'en est allé et André Villas-Boas, l'entraîneur, a aussi failli quitter l'OM puisqu'il avait lié son avenir à celui de son directeur sportif. Finalement, après intervention des joueurs, le coach portugais avait décidé de continuer l'aventure pour une année, soit jusqu'à la fin de son contrat.

La suite après cette publicité

Jacques-Henri Eyraud, le président de l'OM, avec qui les relations étaient compliquées, a toujours clamé sa volonté de poursuivre avec AVB et voulait même le prolonger. C'est en ce sens qu'il a été proposé à l'ancien de Tottenham et de Chelsea une prolongation de contrat. Celle-ci a été directement refusée. « L'unique proposition que j'ai eue était pendant les affaires chaotiques. Je ne savais pas si je continuais. J'ai refusé cette proposition. Je n'ai plus eu d'approche », a-t-il expliqué sur RMC Sport.

AVB esquive

Après une première victoire à Brest (3-2), le Portugais de 42 ans a toujours le vent en poupe et les questions concernant une éventuelle prolongation continuent d'affluer. « L'OM est le 3e club où je démarre une seconde saison. J'espère que ça va bien se passer. Je ne contrôle pas. Oui, je pourrais. Pour parler de prolongation il faut qu'on te la propose. À la fin, ce sont les résultats qui parlent. C'est à la direction d'évaluer le travail. C'est comme ça. La première a été refusé et là ce n'est pas le moment. Il y a des joueurs qui ont besoin d'une solution (prolongation, ndlr) », a poursuivi André Villas-Boas.

Relancé une troisième fois par les journalistes de la radio, AVB a continué à esquiver concernant son envie de poursuivre l'aventure pour une éventuelle troisième année : « il faut d'abord arriver en mai, savoir où est ce qu'on est et savoir ce qui s'est passé. Il y a tellement de choses à voir. La direction doit faire des bilans et les comptes ». Ce n'est pas tout de suite que les supporters vont être rassurés.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires