Suède : Zlatan Ibrahimovic risque 3 ans de suspension !

Sur le point de prolonger d'un an à l'AC Milan, Zlatan Ibrahimovic est désormais empêtré dans une affaire de paris en ligne. Copropriétaire d'une société de paris, il pourrait être sanctionné trois ans par la FIFA pour atteinte au code de l'éthique.

Zlatan Ibrahimovic avec la Suède
Zlatan Ibrahimovic avec la Suède ©Maxppp
La suite après cette publicité

Décidément cela ne va pas fort pour Zlatan Ibrahimovic actuellement. L'attaquant suédois de 39 ans traverse une période de doute avec 1 seul but sur ses 6 derniers matches de Serie A avec l'AC Milan. Victime d'une expulsion assez étrange contre Parme (victoire 3-1) lors du dernier match de championnat de son équipe, il ne jouera pas ce week-end face au Genoa. Mais ce n'est pas le plus grave, car le natif de Malmö fait face à une menace bien plus grande et qui pourrait remettre en cause la suite de sa carrière.

Comme l'explique le média suédois Aftonbladet, le buteur qui compte 118 capes et 62 buts avec la Suède, serait copropriétaire de la société de paris sportifs, Bethard.com. Une plate-forme en ligne dont le siège est situé à San Ġiljan sur l'île de Malte et pour laquelle le joueur est ambassadeur. Il a d'ailleurs fait quelques vidéos pour ce site de paris sportifs.

Un retour en sélection qui pourrait coûter cher

Une position fâcheuse puisqu'en temps que footballeur professionnel il y a un risque de conflit d'intérêts. Dans le cas présent, la société du joueur Unknown AB détiendrait 10% des actions de la société qui possède Bethard.com. Si ce site ne permet pas de parier sur la Serie A, il permet de parier sur les matches internationaux et c'est là que le bas blesse. De retour en sélection après 5 ans d'absence, Zlatan Ibrahimovic a joué contre la Géorgie (1-0) et le Kosovo (1-0). Deux rencontres pour lesquels on pouvait parier sur son site de paris en ligne.

D'après Aftonbladet, la FIFA est au courant de cette affaire et a ouvert une enquête pour déterminer si le joueur a enfreint le code de l'éthique. Ainsi, le joueur risque une lourde amende qui pourrait atteindre plusieurs millions d'euros. Mais le pire c'est qu'il risque jusqu'à trois ans de suspension. Une peine qui aurait de grandes répercussions alors que le joueur est tout proche de prolonger d'un an à l'AC Milan. Si jamais une sanction est proclamée à son encontre et que celle-ci s'élève à trois ans de suspension, il sera difficile d'imaginer un retour sur les terrains de l'ancien Parisien. L'avenir sportif de Zlatan Ibrahimovic se joue peut-être en dehors du rectangle vert.

Plus d'infos

Commentaires