Olivier Létang expose la nouvelle stratégie du LOSC

Très discret lors d'un mercato hivernal à l'opposé des précédents, le LOSC a complètement changé de stratégie avec l'arrivée des nouveaux investisseurs au mois de décembre. Son nouveau président, Olivier Létang, a livré le nouveau plan de bataille.

Olivier Létang est le nouveau président du LOSC
Olivier Létang est le nouveau président du LOSC ©Maxppp
La suite après cette publicité

Acheter de jeunes joueurs à fort potentiel, les faire exploser, puis les vendre. Inspirée des méthodes boursières, la stratégie du LOSC sous Gérard Lopez était limpide. Mais en proie à de grosses difficultés financières, le club lillois a changé de propriétaire et de président le 18 décembre dernier. Gérard Lopez a vendu ses parts du club via sa société Victory Soccer Limited à la Merlyn Partners SCSp, qui a installé Olivier Létang comme président. Quelques semaines après cette intronisation, les portes du mercato hivernal se sont ouvertes, et, pas surprenant au vu des récents résultats, mais tout de même peu banal lorsqu'on se souvient de l'activité débordante du club lors des précédentes fenêtres de transferts, le LOSC n'a ni acheté, ni vendu. Symbole d'un changement de cap. Fadiga Ouattara est parti à Valence, Cheikh Niasse a rejoint le Panathinaïkos et Adama Soumaoro a filé à Bologne, en prêts. Mais les cadres sont tous restés. Interrogé par la radio RMC, Olivier Létang a affirmé cette nouvelle stratégie.

« Je ne veux surtout pas évoquer ce qui s'est passé avant, l'évoquer négativement. Il y avait un modèle risqué. Le club se serait retrouvé en cessation de paiement en janvier. L'idée est de continuer la dynamique sportive, mais en donnant une stabilité économique au club. Le club ne doit pas être dépendant d'une qualification en coupe d'Europe pour sa situation économique. » Une quête de stabilité économique mais également sportive. Alors que le coach, Christophe Galtier, réclamait d'être fixé sur son avenir, son nouveau président a exprimé son désir de le voir continuer à ses côtés. « Christophe est quelqu’un qui a beaucoup de qualités, de talent. Aujourd'hui, après un mois et demi de collaboration, je suis très heureux d'avoir Christophe, du point de vue professionnel et humain. Il a un contrat qui se termine en juin 2022, l'idée c'est de poursuivre avec lui, de continuer a travailler. On en a déjà parlé, mais on est concentrés sur les matches. Nous avons une vraie volonté de poursuivre dans le temps. Avoir Christophe à mes cotés est essentiel, » a assuré Olivier Létang.

Un cap sportif clair

Du côté du recrutement, qui cristallisait toutes les attentions sous Gérard Lopez, avec notamment le conseiller spécial du président, Luis Campos, à l'origine de nombreux coups sur le mercato, le LOSC nouveau compte avant tout s'appuyer sur sa cellule de recrutement. Et pour faire le lien entre président et entraîneur, mais également entre le coach et les joueurs, c'est sur Sylvain Armand qu'Olivier Létang veut s'appuyer. « Sylvain Armand est arrivé sur la fonction de coordinateur sportif. J'en avais besoin, Christophe aussi. Sylvain a une grande expérience. On a un fonctionnement différent, avec une cellule de recrutement. Il n'est pas prévu qu'on intègre un directeur sportif, » a expliqué Olivier Létang, avant de bifurquer sur les ambitions du club pour la fin de saison.

À l'aube de la 24e journée, le LOSC est en tête du championnat, deux points devant l'Olympique Lyonnais, trois devant le PSG, six devant Monaco. Trop tôt pour rêver du titre ? Certainement, pour Olivier Létang, prudent. Mais il reste 15 matches et l'objectif affiché du président est de tous les gagner. Le titre semble donc un objectif non déclaré. « Je vais être totalement transparent, honnête. Je vais vous dire ce qu'on a dit à nos joueurs. D'abord, on leur a dit bravo, nous nous sommes mis dans une position très intéressante. Deuxièmement, notre objectif est très simple : on a une équipe qui joue bien, on a un très bon entraîneur, on a la volonté de gagner tous les matches. Pour gagner, il faut une bonne organisation, un bon effectif, un bon coach et une bonne mentalité. La mentalité est très importante. Notre objectif est de jouer tous les matches pour les gagner. On fera le point à cinq matches de la fin du championnat, on verra à ce moment-là, on pourra prendre une position différente. Le championnat est très difficile. C'est difficile de prétendre aujourd’hui à quelque chose... Vous avez un favori, le PSG, notre objectif avec Christophe c'est de travailler sur une dynamique positive, » a conclu l'ancien homme fort du Stade Rennais.

Plus d'infos

Commentaires