L'OL pense aussi à Patrick Vieira pour succéder à Rudi Garcia

Pour remplacer Rudi Garcia à la fin de la saison, l'Olympique Lyonnais creuse plusieurs pistes. L'une d'entre elles mène à l'ancien technicien de l'OGC Nice, Patrick Vieira.

Patrick Vieira lors de son passage à l'OGC Nice
Patrick Vieira lors de son passage à l'OGC Nice ©Maxppp

Vainqueur du FC Lorient ce samedi (4-1, 36e journée de Ligue 1), l'Olympique Lyonnais s'est emparé de la troisième place en attendant le match entre le Stade de Reims et l'AS Monaco ce dimanche (17h05). Il reste en tout cas deux matches aux Gones pour décrocher une place en Ligue des Champions et éventuellement finir deuxième. Et dans quelques mois, le club rhodanien tournera une page.

La suite après cette publicité

Sous contrat jusqu'à la fin de la saison, Rudi Garcia ne prolongera pas et partira. Ce n'est plus un secret et en coulisses, les dirigeants lyonnais préparent l'avenir en cherchant le bon candidat pour remplacer le technicien de 57 ans. Deux noms sont déjà sortis il y a plusieurs semaines : Christophe Galtier (LOSC, courtisé par l'OGCN) et Roberto De Zerbi (Sassuolo, annoncé proche du Shakhtar Donetsk). Mais ils ne sont pas les seuls à être dans la short-list de la direction de l'OL.

Le nom de Marcelo Gallardo ressort aussi

D'après les informations de L'Equipe, ils sont quatre candidats pour une plus. En plus des deux coachs nommés précédemment, le quotidien sportif affirme que Patrick Vieira, libre après avoir été limogé par l'OGC Nice en décembre dernier, est une possibilité. Comme l'écrit le journal, les dirigeants lyonnais sont «de moins en moins insensibles» à cette piste. Car l'entraîneur français est libre et le recruter sera forcément moins cher que les autres.

Mais la concurrence sera rude car de l'autre côté, l'Olympique Lyonnais pense aussi à Marcelo Gallardo, actuellement sur le banc de River Plate. Un nom qui avait déjà été évoqué il y a plusieurs années pour remplacer Bruno Genesio. Mais récemment, La Gazzetta dello Sport avançait que le coach argentin, approché par l'AS Roma avant le choix Mourinho, avait refusé puisqu'il voulait terminer son contrat avec le Millonario, c'est-à-dire jusqu'à la fin de l'année civile. Enfin, L'Equipe ajoute que Juninho en tant que manager est aussi une solution, mais le directeur sportif n'a pas les diplômes nécessaires pour la Ligue 1 et donc de lourdes amendes pourraient tomber s'il s'installe sur le banc...

Plus d'infos

Commentaires