Coupe du Monde 2022 : le Mexique de Tata Martino s'attend à un contexte particulier

Par Valentin Feuillette
4 min.
Coupe du Monde 2022 : le Mexique de Tata Martino s'attend à un contexte particulier @Maxppp

Après le match nul accroché face à la Pologne (0-0), lors de la première rencontre du groupe C, le Mexique a rendez-vous avec son histoire, ce samedi soir (20h00), puisque La Verde pourrait éliminer l'Argentine de la Coupe du Monde en cas de succès. Une rencontre décisive pour les deux nations au contexte bien particulier car le sélectionneur mexicain n'est autre que Gerardo Martino, entraîneur argentin qui a déjà côtoyé Lionel Messi au FC Barcelone et en sélection argentine.

La suite après cette publicité

Au Lusail Iconic Stadium, le Mexique s'attend à une double rencontre ce samedi soir, dans la deuxième journée du groupe C, contre l'Argentine de Lionel Messi qui se trouve actuellement dos au mur suite à son surprenant revers face à l'Arabie saoudite. D'un côté, les Mexicains se doivent de faire le plein de points pour espérer une qualification en 8es de finale de la Coupe du Monde au Qatar (20 novembre - 18 décembre). De l'autre, ce duel marque les retrouvailles entre Lionel Messi et Gerardo Martino, entraîneur argentin de la sélection mexicaine, après deux cohabitations plus que mouvementées à Barcelone et avec l'Albiceleste.

«Nous nous préparons avec l'illusion d'aller aussi loin que possible à la Coupe du monde. Nous devons penser qu'en ayant un résultat favorable, nous pouvons être proches des huitièmes de finale. C'est un match clé pour les deux équipes. Nous allons chercher à ce que le match soit joué avec notre idée, mais nous connaissons aussi l'adversaire et il se peut qu'il ne se produise pas comme nous le pensions. L'avenir des deux sélections dépend de ce match», a affirmé en conférence de presse, celui que l'on surnomme 'Tata'.

À lire CdM 2022 : Lionel Messi sort enfin du silence

Un staff argentin pour guider le Mexique

Depuis le départ du tacticien colombien Juan Carlos Osorio en 2019, c'est Tata Martino qui a la lourde tâche d'apporter du renouveau à cette sélection mexicaine, tournant ainsi définitivement la page de figures historiques comme Chicharito Hernandez, Rafael Márquez ou encore Giovani dos Santos. Né à Rosario en Argentine, comme Lionel Messi, l'actuel sélectionneur du Mexique s'est entouré dans un staff exclusivement argentin avec entre autres les anciens internationaux de l'Albiceleste, Jorge Theiler et Norberto Scoponi. Un groupe d'assistants complétés par Sergio Giovagnoli, Gustavo Piñero, Juan Manuel Alfano et Rodolfo Paladini. Dans un pays comme l'Argentine, où le football est érigé au rang d'art et d'objet culturel, où le patriotisme pour sa sélection est légion, Tata Martino pourrait vêtir le costume de bourreau de son pays.

La suite après cette publicité

«Laissez-moi vous répondre par une autre question : que feriez-vous à ma place ? Je sais où je suis né, je peux décrire ma ville, les caractéristiques de ma ville, l'hôpital où je suis né, mais je travaille pour le Mexique et je veux gagner le match. Quand il s'agit de football, je le mets dans le contexte du football. Je sais que l'avenir des deux sélections se joue sur ce match probablement, mais nous travaillons pour le Mexique et nous voulons le meilleur pour eux», a longuement expliqué Martino à un journaliste lors de la conférence de presse vendredi.

Tata Martino et Lionel Messi, une relation houleuse

«Quand Martino était au Barça, il a dit à Leo: 'Je sais bien que si tu appelles le président, il me fout dehors. Mais, bon sang, tu n'es pas obligé de me le faire ressentir tous les jours'», avait alors déclaré Andoni Zubizarreta, directeur sportif des Blaugrana à l'époque, dans un entretien accordé au quotidien espagnol El Pais en 2020. A Barcelone, le mariage entre Martino et Messi s'était mal terminé avec une saison sans titre majeur en 2014 : une 2ème place en championnat, une finale perdue en Coupe du Roi contre le Real Madrid et une élimination en quarts de finale de Ligue des Champions face à l'Atlético Madrid. L'entraîneur argentin avait démissionné quelques minutes après une journée décisive de Liga décisive pour le titre contre les Colchoneros (1-1), laissant un souvenir âpre à Messi avec qu'une anecdotique Supercoupe d'Espagne ramenée au Camp Nou en un an.

La suite après cette publicité

Quelques mois plus tard, La Pulga retrouvait son ancien entraîneur avec l'Argentine, alors fraîchement nommé nouveau sélectionneur de l'Albiceleste. En deux saisons passées sur le banc argentin, Tata Martino n'est pas parvenu à réparer sa relation avec Lionel Messi, perdant par deux fois en finale de la Copa America, contre le Chili en 2015 et 2016. La légende du FC Barcelone avait même, sur le coup de l'émotion, annoncé sa retraite internationale avec de revenir sur sa décision. Martino a, par la suite, démissionné de son poste en juillet de la même année. Ce samedi soir, le climat autour de cette rencontre du Mondial sera électrique entre les deux hommes qui comptent bien s'envoyer un message symbolique. Car la Coupe du Monde, c'est aussi toutes ces petites histoires écrites qui viennent entrechoquer le grand grimoire de la compétition.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité