OM : Álvaro González, de la déception et des doutes

Aligné mercredi soir face à l'OGC Nice, Álvaro González n'a pas rendu une très belle copie, lui qui est fautif sur le but niçois. L'Espagnol était forcément déçu, et a profité de la zone mixte pour vider rapidement son sac.

Alvaro Gonzalez lors d'un match à l'Orange Vélodrome
Alvaro Gonzalez lors d'un match à l'Orange Vélodrome ©Maxppp
La suite après cette publicité

Un peu comme Jordan Amavi, qui n'avait lui plus joué depuis plus d'un mois et le match à Angers en Ligue 1, Álvaro González est réapparu avec l'Olympique de Marseille mercredi soir sur la pelouse du Stade de l'Aube, pour le match reporté contre l'OGC Nice comptant pour la 3e journée du championnat de France (1-1). Présent aux côtés de William Saliba et Duje Caleta-Car en charnière centrale, plutôt que Luan Peres par exemple, le défenseur espagnol a retrouvé du temps de jeu, lui qui n'avait plus porté le maillot de l'OM depuis le 30 septembre et la réception de Galatasaray en Ligue Europa (0-0).

Pas forcément en-dessous, l'ancien élément défensif de Villarreal a cependant connu quelques difficultés face à des Aiglons intéressants, notamment en première période. Sur l'ouverture du score de Gouiri (6e), c'est par exemple lui qui relance mal et voit sa passe être interceptée dans les airs par Kamara qui lance ensuite Guessand, le passeur décisif sur le but. Quelques minutes plus tard, il a aussi galéré à gêner Gouiri (35e), qui a finalement buté sur un grand Pau Lopez. Et en seconde période, il a bien protégé son portier sur un corner dangereux, où il aurait pu frôler le but contre son camp (52e).

«Je ne suis pas content parce que ça fait longtemps que je ne joue pas»

De quoi être frustré et énervé donc. Et en zone mixte, le joueur âgé de 31 ans n'a pas caché sa déception. «Je ne suis pas content parce que ça fait longtemps que je ne joue pas. En début de match, j'ai mal joué plein de fois. On a pris le but et c'est dommage pour moi. Après, on a un peu mieux fini la première mi-temps, on a mieux joué en deuxième. Mais le résultat est bon pour nous parce que je pense qu'on n'a pas bien joué en première mi-temps. Ils ont eu peu d'occasions en deuxième mais bon, on continue», a lâché Álvaro González, légèrement dépité devant les journalistes.

Avec désormais cinq apparitions toutes compétitions confondues depuis le début de la saison (seulement 1 minute contre Bordeaux le 15 août), l'Espagnol n'a plus la même importance que la saison passée où il avait disputé pas moins de 40 rencontres sous les ordres d'André Villas-Boas, Nasser Larguet et donc Jorge Sampaoli. Il faut dire que la concurrence est bien plus rude avec les signatures de William Saliba et Luan Peres. Mais il reste encore des matches et des entraînements à Álvaro González pour tenter de faire la différence et inverser la tendance dans l'esprit de Jorge Sampaoli.

Plus d'infos

Commentaires