OL : tout le monde se lève pour Karl Toko Ekambi !

Dimanche soir, l'Olympique Lyonnais a corrigé Monaco sur le score de 4 à 1. Les Gones ont été aidés par un excellent Karl Toko Ekambi !

Karl Toko Ekambi sous le maillot de l'OL
Karl Toko Ekambi sous le maillot de l'OL ©Maxppp
La suite après cette publicité

Un menu cinq étoiles. Ce dimanche, l'Olympique Lyonnais démarrait un cycle avec trois chocs en trois journées. En guise d'entrée, les hommes de Rudi Garcia affrontaient l'AS Monaco au Groupama Stadium. Et ils n'ont fait qu'une bouchée de l'équipe de Niko Kovac puisqu'ils se sont imposés sur le score de 4 à 1. Ensuite, l'OL enchaînera avec un plat copieux puisque le club de Jean-Michel Aulas se déplacera à Lille (1er novembre). Enfin, le dessert sera dégusté à domicile face à l'ASSE le 8 novembre. Si Rudi Garcia ne voulait pas parler de tournant, cela en avait tout l'air face à trois adversaires costauds.

Pourtant, le technicien tricolore alignait de nouveau en attaque le trio Tino Kadewere-Memphis Depay-Karl Toko Ekambi, déjà décisif contre Strasbourg. Ce dernier, arrivé au mois de janvier à Lyon, a connu des hauts et des bas. Buteur lors de son premier match face au TFC le 26 janvier, l'ancien de Villarreal avait parfaitement lancé son aventure rhodanienne. Puis il avait récidivé face à Nice le 2 février. Avec 2 buts en 3 matches toutes compétitions confondues, KTE avait tout de la bonne pioche. Mais il a ensuite connu des moments plus compliqués puisqu'il a été muet, notamment après un long confinement, jusqu'à la fin de saison et le Final 8.

Toko Ekambi renaît de ses cendres

Un tournoi où il avait cruellement manqué de réussite. Conservé par l'OL, qui a donc levé son option d'achat, il avait démarré le nouvel exercice comme il l'avait terminé. L'attaquant, généreux dans l'effort, se procurait des occasions, mais ne faisait pas mouche, comme ses autres compères de l'attaque lyonnaise. Mais il semble retrouver la confiance et le chemin des filets. Auteur de deux buts contre Strasbourg le week-end dernier, il a collé un nouveau doublé dimanche face à Monaco (4-1). Au-delà de ses buts, il a provoqué le pénalty transformé par Aouar. Dans tous les bons coups, il a su profiter des espaces et a livré sans doute sa meilleure prestation chez les Gones.

Elu homme du match par la Rédaction FM puisqu'il a reçu la note de 8, il a été encensé par son club. Son entraîneur, Rudi Garcia, était satisfait.« On a bien géré la seconde période. J’ai aimé la victoire, mais je n’oublie pas les arrêts de Lopes en début de match. Monaco a de la qualité. Nos attaquants ont bien combiné. Toko Ekambi a été énorme (...) il est lancé, pourvu que ça dure. C'est un joueur qui travaille. Il a le prototype de l'attaquant moderne. Il va vite, il utilise les appels en profondeur. À son arrivée, il avait marqué vite, mais ensuite, avec le confinement, il a manqué de réussite. C'est mieux pour lui et pour nous qu'il enchaîne ».

Son coéquipier, Anthony Lopes, a été encore plus élogieux que son entraîneur. «Il a été malheureux au mois d'août contre le Bayern Munich où il avait eu deux grosses occasions. Mais il a une grosse force mentale et un gros caractère. C'est la juste récompense du travail fourni depuis des semaines et aux entraînements. Il est de nouveau récompensé ce soir.» A lui de poursuivre sur cette voie dimanche prochain face à Lille puis ensuite à domicile face à l'ASSE.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires