Espagne : le pari réussi des "Français" Aymeric Laporte et Robin Le Normand

Par Max Franco Sanchez
2 min.
Aymeric Laporte et Robin le Normand face à l'Italie à l'Euro 2024 @Maxppp

Les deux joueurs nés en France et naturalisés espagnols sont en train de réaliser un bel Euro, sur le plan collectif forcément mais aussi individuel.

C’est une paire de défenseurs centraux assez atypique qu’a présenté l’Espagne dans cet Euro. S’il est vrai qu’entre suspensions et blessures ils n’ont finalement joué que 3 rencontres ensemble, les deux joueurs nés en France sont en train de réaliser un joli tournoi, en attente de cette finale de dimanche. Face aux Bleus, Aymeric Laporte était très attendu. Parce qu’il jouait face à son pays d’origine, mais aussi, et surtout même, parce qu’il eu quelques frictions avec Didier Deschamps par le passé. Contrairement à Robin Le Normand dont le choix a toujours semblé se porter vers l’Espagne, Laporte nourrissait, un temps, l’ambition de porter le maillot bleu.

La suite après cette publicité
<iframe frameborder="0" title="Vidéo - Espagne : le pari réussi des "Français" Aymeric Laporte et Robin Le Normand" referrerpolicy="no-referrer-when-downgrade" width="604" height="340" data-src-prebid="https://www.dailymotion.com/embed/video/x91mhh4?autoplay=1&mute=1" allowfullscreen="" allow="autoplay">
À lire Euro 2024 : scandale sur le nombre de places attribuées à l’Espagne

Pourtant, le joueur d’Al-Nassr s’inscrit pleinement dans la tradition des défenseurs centraux espagnols. On ne peut pas faire plus ADN Roja que Laporte ; un joueur qui n’a pas forcément des qualités physiques impressionnantes, mais qui est excellent dans le placement et à la relance, étant la première rampe de lancement des attaques de la Roja, et n’hésitant pas à se projeter balle au pied. Les statistiques du défenseur sont très parlantes : il est le joueur de la Roja à avoir réalisé le plus de passes progressives sur cet Euro (44 au total). Pour rappel, les passes progressives sont des passes permettant de gagner un certain nombre de mètres (au minimum 10).

La suite après cette publicité

Des statistiques impressionnantes

Contre les Bleus mardi, il a touché plus de ballons (89) que Tchouameni (48) et N’Golo Kanté réunis (39). Aurait-il été aussi performant et à l’aise dans le contexte de l’équipe de France de Didier Deschamps ? Probablement pas. C’est donc là qu’on peut dire que pour l’ancien de l’Athletic, le pari espagnol est clairement réussi. Quant à Robin Le Normand, son expérience avec la Roja est encore moindre, et il a parfois eu un peu plus de mal sur cet Euro. Mais lui aussi semble plutôt bien s’inscrire dans ce style de la Roja, avec un côté un peu plus rugueux et batailleur, qu’il devrait perfectionner dès cet été avec une arrivée à l’Atlético de Madrid.

Au-delà du côté purement terrain, les deux joueurs sont parfaitement intégrés dans le groupe espagnol. Et plus largement, au sein de notre pays voisin, où ils ont fait ou terminé leur formation et réalisé leurs premiers pas chez les pros. Difficile, sans connaître leur patronyme, de deviner qu’ils ont grandi en France et non en Espagne. Laporte, qui risque d’ailleurs de revenir en Liga cet été et pourrait même retrouver Le Normand à l’Atlético, fait d’ailleurs partie des leaders de la délégation ibérique en Allemagne. Un pari réussi pour les deux hommes, qui vont tout de même devoir se méfier de l’arrivée de joueurs comme Pau Cubarsi ou Dean Huijsen derrière…

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité