Mediapro : Jaume Roures remet la faute sur Canal + et beIN Sports

Jaume Roures, le patron de Mediapro
Jaume Roures, le patron de Mediapro ©Maxppp

Le 7 février dernier, la chaîne Téléfoot rendait l'antenne. De manière définitive. La fin d'une aventure de moins de six mois. Après l'arrêt de la chaîne et de manière plus globale, la cessation d'activité du groupe sino-espagnol Mediapro en terres françaises, vient le plan social. Après la chaîne Téléfoot, c'est au tour de Médiapro France, qui opérait en tant que prestataire technique de la chaîne, d'élaborer le sien. Selon le journal l'Equipe, ce sont 90 personnes dont 5 CDD qui vont être licenciées ces prochains jours. Des salariés qui ont demandé des comptes à leur patron, Jaume Roures, qui leur a répondu.

La suite après cette publicité

Dans un courrier, l'Espagnol a choisi d'imputer le plan social à ses anciens concurrents, Canal + et beIN Sports. « Je ne peux que regretter que cette aventure se termine si brutalement et que même nos efforts de redéploiement des activités de Mediapro en France, en dépit de l'arrêt de la chaîne Téléfoot, aient échoué face aux refus de Canal+ et de beIN de continuer à travailler avec nous pour la production du Championnat de France de Football, a-t-il déclaré le 26 mars, dans une lettre que L'Equipe s'est procurée. En l'absence de toute autre perspective, nous avons dû nous résoudre à revoir complètement le plan de restructuration envisagé qui devrait désormais se traduire par la disparation de quasiment tous les postes et le licenciement de vous tous ». Il y a quelques jours, Jaume Roures a versé 30 M€ à Joan Laporta, pour lui permettre d'officialiser son élection à la tête du FC Barcelone.

Plus d'infos

Commentaires