PSG - LOSC : Ousmane Dembélé fait le spectacle avant la Real Sociedad !

Par Josué Cassé
3 min.
Ousmane Dembélé en action avec le PSG @Maxppp

Dans le cadre de la 21e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain n’a pas forcé son talent pour venir à bout (3-1) du LOSC, fragile défensivement et peu inspiré sur le plan offensif. Passeur décisif et dans tous les bons coups de son équipe, Ousmane Dembélé a particulièrement brillé.

Le PSG a fait le boulot et le plein de confiance. Opposés au LOSC, ce samedi soir, les hommes de Luis Enrique, plus que jamais en tête du championnat avec provisoirement 11 longueurs d’avance sur l’OGC Nice, n’ont jamais véritablement tremblé pour se défaire (3-1) d’une formation lilloise globalement très décevante. Plombés par sa défense, à l’image des deux grossières erreurs commises par Alexsandro, les Dogues ont surtout subi les assauts d’un certain Ousmane Dembélé. Aligné à la pointe de l’attaque francilienne et en l’absence de six titulaires habituels (Mbappé, Barcola, Zaïre-Emery, Donnarumma, Marquinhos, Hakimi), préservés avant le choc aller face à la Real Sociedad, l’ancien joueur du FC Barcelone a tout simplement porté les siens vers une quinzième victoire en Ligue 1. Très en jambes, l’ailier droit parisien a ainsi fait parler sa vitesse, sa percussion et ses qualités techniques au-dessus de la moyenne.

La suite après cette publicité

Souvent trouvé par ses partenaires, il a constamment pris le dessus face à Ismaily, son adversaire direct. Dès lors et malgré les 7 degrés affichés au thermomètre au Parc des Princes, le natif de Vernon n’a pas tardé à réchauffer les travées parisiennes, un peu plus refroidies après l’ouverture du score précoce de Yusuf Yazici (0-1, 6e). Auteur d’un bon pressing avec Fabian Ruiz, l’ex-prodige du Stade Rennais poussait finalement Alexsandro à la faute et servait Gonçalo Ramos, seul face au but pour égaliser (1-1, 10e). Sa dixième passe décisive de la saison. Si les hommes de Luis Enrique prenaient ensuite l’avantage sur une nouvelle bévue d’Alexsandro qui déviait le centre de Ruiz dans ses propres filets (2-1, 17e), Dembélé poursuivait lui sur sa lancée. Aux côtés de Randal Kolo Muani et Ramos, le Tricolore d’1m78 est clairement sorti du lot.

À lire AC Milan, PSG : Rafael Leão a fait son choix

Ousmane Dembélé a régalé le Parc !

Fort de 7 duels remportés sur 11 disputés, d’une justesse technique précieuse pour les Rouge et Bleu (3 dribbles réussis sur 5) et d’une implication défensive à souligner (2 ballons récupérés, 9 perdus et un couloir souvent bien bloqué), l’international français (42 sélections, 5 buts), logiquement élu homme du match par la rédaction FM, a livré une copie quasi parfaite. De quoi emmagasiner le maximum de confiance avant le 8e de finale aller contre la Real Sociedad, mercredi prochain. Conscient de son impact dans le collectif parisien, Luis Enrique ne prenait d’ailleurs aucun risque, donnant également quelques minutes de jeu à Bradley Barcola peu après l’heure de jeu (62e). Sur sa lancée, l’ancien Lyonnais confirmait, de son côté, ses bonnes dispositions actuelles en servant parfaitement Kolo Muani, auteur du troisième but parisien (3-1, 80e). Une soirée pleine pour les champions de France en titre et idéale avant de retrouver la scène européenne. Un rendez-vous ô combien important qui devrait donc, sauf énorme surprise, se jouer avec Ousmane Dembélé.

La suite après cette publicité

Classement live

# Équipe Pts J DIF G N D BP BC
1 PSG PSG 55 24 35 16 7 1 54 19
4 Lille Lille 41 24 14 11 8 5 34 20

Acclamé et tout sourire aux côtés de Kylian Mbappé, finalement resté sur le banc ce soir, celui qui voit son contrat courir jusqu’en juin 2028 dans la capitale française était d’ailleurs logiquement salué par ses partenaires au coup de sifflet final. Présent au micro de Canal +, Luis Enrique préférait de son côté retenir la performance globale des siens, convaincante malgré plusieurs changements effectués. «C’est parfait avant de disputer la Ligue des Champions, d’un point de vue défensif et offensif, on a été très bon. Quand un entraîneur voit ses joueurs qui jouent, qui sont prêts et qui prennent du plaisir, on ne peut être que satisfait». Une satisfaction également partagée par Vitinha, entré en jeu après l’heure de jeu et comblé au moment de se présenter en zone mixte. «On peut dire que c’était une bonne préparation, le match contre Brest également. C’est important aussi de ne pas avoir de blessés de dernière minute avant la Ligue des Champions». Une chose est sûre, avec un Ousmane Dembélé à ce niveau-là, le PSG peut se montrer serein avant de croiser le fer avec la formation basque…

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité