Le Real Madrid en a marre des prêts

Le Real Madrid a bien l'intention de vendre cet été. Et en masse.

Le président du Real Madrid Florentino Perez lors de la présentation d'une recrue
Le président du Real Madrid Florentino Perez lors de la présentation d'une recrue ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ils sont nombreux les joueurs du Real Madrid à évoluer en prêt sous d'autres cieux cette saison. De Luka Jovic (Eintracht Francfort) à Martin Ødegaard (Arsenal), en passant par Brahim Diaz (AC Milan), Borja Mayoral (AS Roma), Reinier (Borussia Dortmund), Jesus Vallejo (Grenade), Gareth Bale (Tottenham), Takefusa Kubo (Getafe) et Dani Ceballos (Arsenal), la Casa Blanca possède plusieurs actifs aux quatre coins de l'Europe.

Marca assure que, cet été, la donne devrait être bien différente. La direction merengue, pour l'instant frustrée dans son projet de Super League, a cette fois bien l'intention de faire entrer des liquidités dans des caisses sonnant plus creux que d'habitude en ces temps de crise afin de financer un mercato que Florentino Pérez espère à nouveau galactique avec, en tête de gondole, le rêve Kylian Mbappé (Paris SG).

Peu de bons de sortie en prêts cet été

A priori, Ødegaard devrait revenir pour rester et participer, enfin, à la régénération de l'entrejeu madridista. Il sera sans doute le seul dans ce cas-là. Reinier, lui, devrait être l'un des rares à avoir à nouveau la possibilité de partir en prêt pour continuer à gratter du temps de jeu ailleurs, explique le quotidien sportif espagnol, au regard de son âge (19 ans) et de l'investissement consenti pour l'arracher à Flamengo (45 M€).

Pour les autres, les pensionnaires du Santiago Bernabeu attendent des offres fermes pour des transferts secs et voient d'un bon œil l'envie de Milan et de la Roma de respectivement conserver définitivement Brahim Diaz et Mayoral. Le cas le plus épineux risque, encore une fois, d'être Gareth Bale, car malgré son relatif retour en forme chez les Spurs cette année, les candidats à son recrutement risquent de ne pas être légion. Pour le Real Madrid, généreux ces derniers mois, le bonheur n'est plus du tout dans le prêt.

Plus d'infos

Commentaires