Kylian Mbappé ne croit toujours pas au projet du PSG !

Convoité par le Real Madrid, le Bondynois n'a pas l'intention de prolonger avec Paris. Et il a ses raisons.

Kylian Mbappé après son tir au but manqué
Kylian Mbappé après son tir au but manqué ©Maxppp
La suite après cette publicité

S'il y a un entraîneur qui ne peut pas se plaindre en ce moment, c'est bien Mauricio Pochettino. Le tacticien argentin a été gâté par sa direction, puisque des renforts du calibre d'Achraf Hakimi, Georginio Wijnaldum, Sergio Ramos et Gigi Donnarumma sont arrivés à Paris. Et un autre gros joueur pourrait bien débarquer au Parc des Princes d'ici la fin du mercato, à l'image de Paul Pogba.

Tout va - presque - bien. Seul souci, et pas des moindres : le cas Kylian Mbappé. Les jours passent et le principal concerné ne prolonge toujours pas son contrat, qui expire désormais dans moins d'un an. Une situation particulièrement difficile à gérer pour la direction parisienne, alors qu'à Madrid, on se frotte logiquement les mains. Et comme l'explique AS, il y a une raison à cette non-prolongation.

L'argent n'est pas important dans ce dossier

C'est simple pour le média espagnol : Kylian Mbappé ne croit pas au projet parisien. Même s'il y a eu de bons renforts, il a encore des doutes, et il ne sait pas si le PSG lui permettra de se développer du mieux possible sur le plan individuel. La question financière ne prime pas dans cette affaire, et dans la tête du joueur, c'est assez clair : une belle offre sur le plan financier ne sera pas suffisante pour le convaincre.

Il attend des garanties sur la possibilité de remporter la Ligue des Champions dans un avenir proche. De son côté, Nasser Al-Khelaïfi pourrait accepter de le laisser filer pour un montant de 150 millions d'euros s'il continuait à se heurter à un mur d'ici la fin août. Plus les jours passent, et mieux les choses se présentent pour le Real Madrid donc. On peut en revanche se demander si les Merengues sont vraiment mieux parés que les Parisiens pour gagner la coupe aux grandes oreilles, mais ça, c'est autre chose...

Plus d'infos

Commentaires