AS Monaco : Paul Michell lance un premier avertissement

Le début de saison mitigé de l'AS Monaco oblige Paul Mitchell à sortir du silence. Le directeur sportif évoque notamment les difficultés de Minamino et Ben Yedder.

Le directeur sportif de l'ASM Paul Mitchell lors d'une conférence de presse
Le directeur sportif de l'ASM Paul Mitchell lors d'une conférence de presse ©Maxppp

L'AS Monaco vit une première partie de saison sous la forme de montagnes russes. Le club princier a loupé la qualification en Ligue des Champions après un double affrontement couperet contre le PSV Eindhoven et enchaîne avec des résultats en dent de scie en Ligue 1. Quand on pense les Monégasques lancés après un nul obtenu au Parc des Princes, voilà qu'ils chutent à domicile contre Troyes. Ils vont gagner sur la pelouse de l'Etoile rouge de Belgrade puis à Louis II face à l'OL, avant de rechuter contre Ferencvaros. Pourtant après 8 journées, l'ASM se classe tout de même à une honorable 5e place, à 5 unités du podium, avant de recevoir le FC Nantes. Il y a tout de même des progrès à faire, note Paul Mitchell dans un long entretien accord à Nice-Matin.

La suite après cette publicité

«Le manque de régularité dans les résultats et dans le jeu ternit un peu notre début de saison, reconnait le directeur sportif. On est tous conscient que ce groupe a le potentiel pour faire beaucoup mieux. Notre identité de jeu, on l’a vue sur certaines séquences contre Strasbourg ou récemment contre le Stade de Reims. On a montré toutes nos qualités contre Paris. Mais entre-temps, on a aussi eu des périodes de moins bien comme la défaite en Ligue Europa (1-0 contre Ferencvaros) ou celle contre Troyes (revers 2-4) à la maison. Je vois la direction qu’on est en train de prendre dans le jeu, et c’est très positif. J’insiste mais notre réussite passera par plus de consistance et c’est ce que j’attends du groupe dans les prochaines semaines.» Les reproches sont envoyés, une recrue est particulièrement visée.

Mitchell défend Minamino et Ben Yedder

Il s'agit de Takumi Minamino. Arrivé avec le statut de recrue phare cet été et un transfert de 15 M€ en provenance de Liverpool, l'ailier japonais a du mal à trouver son rythme. Depuis le début de la saison, il semble être à contre-temps de ses coéquipiers, rate des choses faciles pour un professionnel. En manque de confiance, il a même effectué un court passage sur le banc contre Nice et Lyon, avec deux victoires monégasques à la clé. C'est finalement dans un rôle de remplaçant qu'il a donné satisfaction. Entré à l'heure de jeu face à Reims lors du dernier match, le joueur de 27 ans est parvenu à débloquer son compteur. «Takumi Minamino est celui qui a le plus de mal à s'intégrer pour le moment. Il faut être patient. J'espère que son but contre Reims en amènera plein d'autres», prie Mitchell.

Pour le reste du recrutement, le dirigeant anglais est satisfait, notamment de Breel Embolo, Mohamed Camara, Malang Sarr et même de Thomas Didillon, la doublure de Nübel. Il y a tout de même un petit souci avec Wissam Ben Yedder. Comme avec Niko Kovac et comme lors des premiers mois de Philippe Clément, l'attaquant et capitaine n'est pas toujours titulaire. Il a même traversé une petite crise en ce début de saison, avant de retrouver le chemin des filets à Reims. Michell aimerait même le prolonger, lui qui est sous contrat jusqu'en 2024. «Wissam Ben Yedder est un joueur qu’on respecte beaucoup. Il arrive à une certaine étape de sa carrière. Il a peut-être d’autres ambitions. On est ouvert à la discussion. Il faudra que cela fonctionne pour toutes les parties.» Et que la confiance soit retrouvée.

Plus d'infos

Commentaires