Bayern Munich - FC Barcelone : les notes du match

Après avoir affiché une grande maîtrise collective, le Bayern Munich, déjà qualifié pour les huitièmes de finale, punit le FC Barcelone (3-0). Une défaite qui propulse les Blaugranas en Ligue Europa.

Thomas Müller et le Bayern Munich giflent le Barça
Thomas Müller et le Bayern Munich giflent le Barça ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le FC Barcelone tenait son destin en mains ce soir à l'occasion de la 6e journée de la phase de groupes de Ligue des Champions. Il fallait tout de même forcer ce destin car les deux points d'avance sur Benfica, qui recevait le Dynamo Kiev en parallèle, ne suffisaient pas forcément avant de se rendre sur la pelouse du Bayern Munich. Xavi choisissait une défense à 4 pour contrer les ogres bavarois, en plus d'une attaque avec Dembélé et Dest en soutien de Depay.

Cette option tactique ne faisait pas le poids face au Bayern car malgré cette tentative d'Alba (7e), les Culés prenaient rapidement l'eau, la blessure du latéral gauche, remplacé par Mingueza n'aidant pas non plus (30e). Piqué sauvait son camp (18e), Ter Stegen s'interposait devant Lewandowski (27e) et Musiala (32e) mais il devait s'incliner sur cette tête lobée de Müller. Malgré le dégagement sur sa ligne d'Araujo (1-0, 34e), le ballon était bel et bien entré. Le début d'une longue soirée.

Terrible soirée pour le Barça

Devant au tableau d'affichage, les Munichois tentaient de prendre le large et y parvenaient. La frappe croisée de Müller terminait dans les bras de Ter Stegen (37e) mais le gardien se trouait sur ce tir flottant de Sané (2-0, 43e). La légère réaction catalane signée Dembélé (44e) était très largement insuffisante et même si Nico remplaçait Dest à la pause, on assistait au même spectacle à l'Allianz Arena. Il n'y avait qu'une seule équipe sur cette pelouse gelée.

Suite à un nouveau débordement de Davies, le Canadien déposait un ballon en retrait pour la conclusion de Musiala (3-0, 62e). La messe était dite. Julian Nagelsamnn en profitait même pour faire tourner son effectif en faisant entrer Bouna Sarr, Omar Richards, Malik Tillman ou encore Tanguy Kouassi. Avec ce large succès, les Bavarois concluent cette phase de poules avec un 6/6, et condamnent le Barça à la 3e place puisque dans le même temps, Benfica s'est imposé. Xavi et sa bande joueront la Ligue Europa au printemps.

Retrouvez les classements de la phase de poules de Ligue des champions ici.

L'homme du match : Davies (7,5) : le latéral gauche canadien a réalisé une belle entame de match. Auteur de belles interventions sur le plan défensif, il aurait pu faire très mal sur sa première percée offensive (16e). A chaque fois que le défenseur prend son couloir, il se passe quelque chose, et cela déstabilise la défense adverse. Illustration au retour des vestiaires, où son centre sur l'action de Sané aurait pu être décisif (48e). Le principal protagoniste met une nouvelle fois au supplice la défense catalane et distille un caviar pour Musiala qui n'a plus qu'à pousser le cuir au fond des filets (3-0, 62e). Remplacé à la 70e par Richards

Bayern Munich

  • Neuer (5,5) : le capitaine bavarois est rapidement sollicité sur une belle frappe de Jordi Alba. L'intéressé s'envole pour bien maîtriser le ballon (6e). Par la suite, le portier allemand n'a strictement rien eu à faire.

  • Pavard (5) : le défenseur français a éprouvé des difficultés quand Dembélé prenait la profondeur souvent dans son dos. Le scénario favorable du match lui a permis de refaire surface et de se montrer plus serein dans ses interventions notamment. Dans le second acte, le champion du monde n'a pas eu besoin de forcer son talent.

  • Süle (5,5) : le numéro quatre du Bayern s'est évertué à relancer proprement et se distingue par sa science du placement. Sa lecture du jeu lui permet d'anticiper certaines situations. Le scénario extrêmement favorable du match lui a rendu la soirée paisible. Malgré cela, l'international allemand est resté sérieux. Remplacé à la 77e par Kouassi

  • Upamecano (5,5) : le solide défenseur central français n'a pas été trop mis à contribution en première mi-temps. Plutôt serein dans ses interventions, sa lecture du jeu lui permet d'être souvent bien placé. Tout comme Süle, sa qualité dans la relance est appréciable. Les trois buts d'avance de son équipe lui ont permis de passer une soirée tranquille.

  • Davies (7,5) : voir ci-dessus.

  • Tolisso (5) : positionné devant sa défense, l'ancien Lyonnais a essayé d'orienter le jeu de son équipe. L'international français a joué simple, en épurant bien son jeu notamment quand il était premier relanceur. Le scénario favorable du match l'a mis dans une position de confort par la suite. Remplacé à la 59e par Roca discipliné dans le positionnement.

  • Coman (6,5) : on a pas trop vu l'ailier français dans le premier quart d'heure. Par la suite, l'ancien Parisien a démontré son aisance technique balle au pied, mais n'a pas eu trop loisir de provoquer et déborder dans son couloir droit pendant la première demi-heure. Il a fallu attendre la 31e pour entrevoir le premier débordement de l'international français ponctué par un centre pour la tête de Musiala (32e). Le numéro onze bavarois termine bien la première mi-temps et se mue en passeur décisif sur la belle frappe de Sané (2-0, 43e). A la réception d'un centre de Davies, le titi parisien se montre trop altruiste en servant Sané (48e). Une prestation solide du titi parisien ce soir. Remplacé à la 70e par Sarr

  • Müller (5,5) : l'international allemand s'est montré plutôt discret dans les premières minutes du match. L'intéressé a parfois dézoné comme sur son débordement couloir gauche qui amène un centre dévié par Ter Stegen devant Lewandowski (27e). Le numéro 25 toujours impliqué dans les mouvements offensifs de son équipe, se trouve à la réception d'un centre de Lewandowski pour ouvrir le score de la tête (1-0, 34e). Hormis son ouverture pour Davies sur l'opportunité de Sané (48e), il a un peu disparu de la circulation.

  • Musiala (6) : le jeune milieu allemand s'est distingué par son volume de jeu intéressant. Capable d'évoluer entre les lignes, il s'est montré discipliné dans son positionnement. A la réception d'un centre de Coman, sa tête n'inquiète pas Ter Stegen (32e). Le numéro 42 bavarois profite d'un caviar de Davies pour conclure tranquillement et offrir le troisième but aux siens (3-0, 62e).

  • Sané (7) : l'ailier allemand n'a pas hésité à redescendre pour toucher le ballon. Très mobile, il s'est recentré au cœur du jeu pour laisser le champ libre à Davies dans le couloir gauche. Impliqué sur l'ouverture du score bavaroise en lançant bien dans la profondeur Lewandowski (1-0, 34e), avant de tromper Ter Stegen d'une frappe vicieuse (2-0, 43e). L'international allemand n'a pas rechigné aux tâches défensives. L'intéressé rate l'immanquable aux six mètres sur un caviar de Coman (48e). Son activité sur le terrain reste intéressante malgré un peu de déchet. L'ancien joueur de Manchester City rate encore l'immanquable en fin de match seul face à Ter Stegen (86e).

  • Lewandowski (6) : le buteur polonais reste précieux pour son équipe avec son jeu dos au but. Point de fixation, il sait aussi se montrer mobile pour provoquer des situations dangereuses. S'il n'a pu profiter du centre de Müller dévié par Ter Stegen (27e), l'international polonais prend bien la profondeur sur une belle ouverture de Sané pour distiller un centre décisif pour Mûller (1-0, 34e). Dans un rôle de distributeur ce soir, sa transversale amène le troisième but de Musiala (3-0, 62e). Remplacé à la 77e par Tillman

FC Barcelone

  • Ter Stegen (3) : le portier allemand a commencé son match avec une relance trop approximative, obligeant Busquets à faire faute. Néanmoins, il est bien sorti de ses buts pour capter ou dévier les nombreux centres adverses. Après avoir pris à contre-pied par la tête de Müller (34e), il est à la rue face à la trajectoire peu flottante de la frappe de Sané (43e). Derrière, il n'a rien pu faire sur la reprise de Musiala dans la surface de but (62e).

  • Araujo (3,5) : dans un rôle de latéral droit, le défenseur uruguayen a eu du mal face à la vitesse de Davies, qui va entraîner le second avertissement des siens (16e). Sur la tête de Müller, il est arrivé trop tard pour enlever le ballon de ses buts. Au pied, c'est également compliqué, rendant rapidement le ballon à l'adversaire sur ses relances et essayant de faire valoir son gabarit pour protéger ses ballons. Défensivement, il est souvent pris de vitesse par Davies, ce qui a amené le troisième but des Roten.

  • Piqué (5) : d'abord précieux dans une position de libéro dans la charnière à 3, son alignement a été limite sur l'appel de Musiala mais est bien revenu sur le centre de l'Allemand juste devant Müller (18e). Il est néanmoins trop attentiste sur Lewandowski, qui a eu le temps de trouver Müller au second poteau. Mais il n'a pas été bien placé dans les incursions des Bavarois dans la zone de vérité, amenant le troisième but.

  • Lenglet (4) : titularisé pour la quatrième fois de rang en Ligue des Champions, le défenseur français a eu autant de difficultés que Mingueza face aux nombreuses percées de Coman. Un peu moins sollicité en défense lors du seconde acte, ses transmissions depuis l'arrière n'ont pas apporté grand chose si ce n'est faire circuler le ballon.

  • J. Alba (non noté) : le Barcelonais s'est d'abord illustré par une frappe pied droit, sans grand danger pour Neuer (7e). Présent sur son couloir pour contenir comme il peut les offensives de Coman, il a dû laisser sa place sur blessure à la 30e par Mingueza (3), qui n'a pas eu le temps de se remettre dans le rythme dans la rencontre qu'il a déjà été pris de vitesse par Coman, avant de se faire manger au duel par Müller sur son but.

  • Gavi (5) : malgré sa grosse activité au milieu de terrain, le numéro 30 blaugrana a été parfois en retard dans les pieds bavarois, provoquant des fautes évitables. Après la sortie de Dest, il est passé au poste d'attaquant droit pour garder un peu de danger aux côtés de Memphis. Aucune prise de risque dans ses prises de balle, ce qui ne pose aucun problème à Davies. Remplacé par Demir (86e).

  • Busquets (4) : mal servi par son gardien, le capitaine catalan est obligé de bousculer Lewandowski, ce qui lui a valu le premier carton jaune de la rencontre (3e). Il a été contraint de se calmer dans ses interventions, mais n'a pas eu à en faire beaucoup étant donné qu'il a souvent été pris de vitesse.

  • De Jong (4) : le milieu de terrain néerlandais n'a pas hésité à se projeter dans la surface de réparation pour combler l'absence d'un vrai numéro 9. Cependant, cela s'illustre aussi par un manque d'attention dans l'entrejeu, laissant assez d'espace à Sané pour fusiller Ter Stegen. Il a dû reculer de plus en plus au fil de la rencontre pour compenser les lacunes défensives de Mingueza. Remplacé par Puig (73e).

  • Dest (4,5) : positionné comme ailier droit dans le trio offensif catalan, l'Américain a essayé d'apporter quelque chose en tenant de faire la différence balle au pied. Néanmoins, il a n'a pas réussi à tromper la vigilance défensive de Davies, impassable sur son couloir. Il est remplacé à la mi-temps par Nico (4), passé au milieu de terrain pour laisser le côté à Gavi.

  • Dembélé (4,5) : le champion du monde 2018 s'est montré très remuant sur son côté : d'abord par ses appels incessants dans le dos de Pavard, malgré un manque de lucidité dans la dernière transmission. Sa reprise au point de pénalty est passée bien loin du cadre des buts munichois (21e). Il a continué à demander des ballons sur les deux côtés mais n'a réalisé aucun décalage ou dribble intéressant pour mettre lde danger. Remplacé par Coutinho (73e).

  • Memphis (4) : l'ancien Lyonnais est obligé de se mettre dos but et parfois très bas sur le terrain pour toucher des ballons en début de match. Présent également sur les transitions rapides, il a su trouver Dembélé dans la surface sans succès. En seconde période, il a pu avoir quelques ballons face au but, mais sans se créer des occasions franches face à une défense solide.

Plus d'infos

Commentaires