TFC : Olivier Sadran pousse un coup de gueule contre Noël Le Graët

Le président du Toulouse FC Olivier Sadran en conférence de presse
Le président du Toulouse FC Olivier Sadran en conférence de presse ©Maxppp

L'Assemblée générale de la LFP a été le théâtre de différends entre les dirigeants du football français. Jacques-Henri Eyraud (OM) et Bertrand Desplat (Guingamp) ont échangé quelques insultes et ont menacé d'en venir aux mains lorsqu'ils se retrouveront. Autre fait à souligner, la discussion entre le président du Toulouse FC, Olivier Sadran , et son homologue à la FFF, Noël Le Graët. Relégué après avoir terminé dernier de Ligue 1 à l'issue de cette saison, le TFC s'estime lésé. Un sentiment d'injustice qui enfle depuis qu'une Ligue 2 à 22 équipes la saison prochaine a été votée par les clubs.

Olivier Sadran n'a donc pas manqué de le faire remarquer au patron de la FFF. Des propos relayés par L'Équipe suite à la retranscription d'un enregistrement. « Maintenant que le vote est fait, je voulais savoir quelle était votre position en tant que garant des institutions sur la notion d’équité sportive, de deux championnats qui se jouent au même moment, qui ont été arrêtés au même moment pour les mêmes raisons avec des conclusions différentes… Comment préservez-vous l’équité sportive et quelle est la position du garant des institutions ? », lance Sadran à Le Graët, qui répond : « le Comex est le garant des institutions. Il analysera ce vote avec précision. Jusqu'à présent, je crois que la FFF a tenu son rôle, elle fera en sorte effectivement de le faire. Ma position reste ferme. L'institution fédérale doit donner une image solide même si elle ne peut pas faire plaisir à tout le monde. » L'ambiance est tendue et ne devrait pas s'apaiser si le Comex valide une Ligue 2 à 22 équipes.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires