Suisse : le sélectionneur Vladimir Petkovic veut croire à la qualification

Jorginho et Granit Xhaka à la lutte lors d'Italie-Suisse.
Jorginho et Granit Xhaka à la lutte lors d'Italie-Suisse. ©Maxppp

Neutralisée par le Pays de Galles pour son entrée en lice (1-1), puis giflée par l'Italie lors de la deuxième journée (3-0), la Nati ne dispose que d'un point avant son dernier match face à la Turquie. Autant dire que le temps presse et qu'il faudra prendre des points pour espérer continuer sa route dans la compétition. Surtout, il faudra en mettre davantage dans le contenu, après une prestation insipide contre la Squadra Azzurra. Vladimir Petkovic, logiquement critiqué après cette entrée en matière délicate, s'est livré dans les colonnes du journal suisse Schweiz am Wochenende, à travers une lettre ouverte.

La suite après cette publicité

« Nous voulions vous offrir une nuit magique. Que vous soyez fiers de nous et de notre Suisse. Nous voulions à nouveau vous rendre heureux avec une victoire face à l'Italie après les nombreuses privations dues à la pandémie. Nous avions visé haut. Trop peut-être. Et à la fin, il n'est resté que la déception. Pour vous, pour nous et pour les quatre mille Suissesses et Suisses qui avaient fait le déplacement à Rome. Cela a touché nos cœurs », a-t-il d'abord écrit. Avant de positiver : « Demain est un nouveau jour. Nous avons encore une chance contre la Turquie de nous qualifier pour les huitièmes de finale. (...) Dans ce match de la dernière chance, nous devons, outre suivre les consignes tactiques, mettre sur la pelouse toutes nos valeurs et nos vertus : solidarité, identification, joie et respect. Ainsi nous pouvons réussir ! »

Plus d'infos

Commentaires