Relégation en Ligue 2, scénario cruel… Lorient et Régis Le Bris sont au fond du trou !

Par Victor Garlan
3 min.
Régis Le Bris avec ses joueurs de Lorient @Maxppp

En dépit d’un large succès face à Clermont, le miracle n’a pas eu lieu au Moustoir puisque Lorient évoluera bel et bien en Ligue 2 la saison prochaine, devancé d’un cheveu par Metz dans la course au maintien. Un scénario cruel pour Régis Le Bris qui n’a pas caché sa frustration à l’issue de la rencontre avant d’être relancé sur son avenir.

L’ascenseur émotionnel. Restant sur une terrible série de neuf matchs sans victoire en Championnat (8 défaites, 1 nul) dont une défaite cuisante au Vélodrome face à l’Olympique de Marseille, Lorient, 17e avant cette 34e journée de Ligue 1, était condamné à l’exploit face à une équipe de Clermont d’ores et déjà condamnée à la relégation. Si l’atmosphère ne prêtait guère à l’optimisme en marge du coup d’envoi, à l’image de l’hostilité manifestée par leurs supporters sur le parvis du Moustoir, les Merlus ont toutefois joué crânement leur chance dans l’optique de réaliser un exploit mémorable. Force est de constater que la magie n’a pas opéré dans le Morbihan.

La suite après cette publicité

Face à des Clermontois qui n’auront quasiment pas vu le jour pendant plus de 90 minutes, les partenaires de Laurent Abergel ont livré un véritable festival offensif pour s’imposer sur le score fleuve de 5 buts à 0. Une folle remontée qui se sera toutefois révélée infructueuse. Malgré le succès du Paris Saint-Germain à Saint-Symphorien face à Metz (2-0), il aura manqué un ultime effort aux Merlus pour combler leur retard à la différence de buts. À égalité avec Lorient mais grâce à un plus grand nombre de buts marqués à l’extérieur dans les confrontations directes, c’est bel et bien le club à la Croix de Lorraine qui jouera sa survie en barrage tandis que son homologue breton accompagnera Clermont en Ligue 2, la saison prochaine.

À lire FC Lorient : Olivier Pantaloni officiellement nommé entraîneur

Régis Le Bris dresse son autocritique et jette le flou sur son avenir !

«On y a cru et on y croyait depuis Marseille mais plus personne n’était convaincu de la faisabilité de cette affaire-là. On y a cru jusqu’au bout et les joueurs ont démontré aujourd’hui qu’ils avaient gardé cette foi. On l’a vu à la fin mais il nous a manqué ce dernier but, peut-être celui qu’aurait pu marquer les Parisiens mais le nôtre aussi. On a eu les occasions pour le faire mais ce n’est pas passé donc on est extrêmement déçu», a regretté Régis Le Bris au coup de sifflet final. Pris en grippe par ses supporters à l’image des «Le Bris, démission !» et autres «Le Bris, casse-toi» entendus en marge de la rencontre, le coach breton a logiquement été interrogé sur son avenir :

La suite après cette publicité

«Mon avenir ? C’est trop tôt pour en parler. Il va y avoir un débriefing exhaustif. On va le faire car c’est notre métier et il ne faut pas se cacher dans ces moments-là. Il y a nécessairement des responsabilités, des choses bien faites et mal faites. Il faut les assumer. Donc je vais en assumer une partie et il y a d’autres parties dans le club qui y travaille. On va le faire la semaine prochaine et les décideurs décideront, donc chacun à sa place. Pour ma part, j’aime ce club, ça fait 12 ans que j’y suis. J’y donne énormément car je l’apprécie particulièrement. C’est ma région et mon territoire. J’adore les valeurs qu’il dégage, la passion collective. Il y a des hauts et des bas. Aujourd’hui, on est dans un bas et il va falloir travailler pour nous reconstruire.» Si le technicien français devrait être fixé sur son sort dans les jours à venir, le chantier s’annonce conséquent à Lorient pour espérer rapidement regagner les sommets du football professionnel…

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité