Le PSG joue avec les nerfs de l'Inter pour Mauro Icardi

Alors que l'option d'achat de Mauro Icardi a été fixée à 70 millions d'euros par l'Inter, le Paris Saint-Germain aurait proposé une offre inférieure au club milanais, qui semble s'impatienter. L'option d'achat n'est plus valable que pour sept jours. Le temps joue contre le PSG.

Mauro Icardi et Wanda Nara en tribunes
Mauro Icardi et Wanda Nara en tribunes ©Maxppp

Mauro Icardi deviendra-t-il le remplaçant attitré d'Edinson Cavani au Paris Saint-Germain cet été ? Ses 12 buts en 20 matches de Ligue 1 ont convaincu le club de la capitale de passer à l'action pour s'attacher définitivement ses services. Une recrue nécessaire lorsque l'on sait que le PSG va perdre Edinson Cavani, libre de tout contrat en fin de saison. En accueillant l'attaquant argentin en prêt l'été dernier, Paris savait qu'il devrait, en juin 2020, s'acquitter de 70 millions d'euros pour le conserver dans la capitale.

La suite après cette publicité

Mais aujourd'hui le club parisien cherche à négocier. Hier, la Gazzetta dello Sport indiquait que le clan Icardi aurait bien fait savoir au PSG qu'il souhaitait rester à Paris. Le journal précisait aussi que les Parisiens souhaitaient profiter du contexte économique actuel pour ne payer que 50 M€. Une somme jugée dérisoire par l'Inter. Aujourd'hui, Sky Italia va plus loin et dévoile l'offre concrète proposée par les dirigeants franciliens à leurs homologue italiens.

Le PSG n'a plus que 7 jours pour se décider !

Selon le média, une offre parisienne est bien arrivée sur la table des dirigeants de l'Inter. Elle serait de 50 millions d'euros plus 10 millions de bonus, «qui ne sont pas tous faciles à atteindre», précise Sky. Un chiffre inférieur à ce que les clubs avaient négocié pour le prêt avec option d'achat du joueur l'été dernier : une option fixée à 70 millions mais qui a une date d'expiration ! En effet, le temps presse pour le PSG, qui a jusqu'au 31 mai pour exercer l'option d'achat.

Date après laquelle les conditions devront être renégociées avec le joueur et entre les clubs. L'Inter et le PSG pourraient décider de prolonger l'expiration de l'option, mais pour ce faire, ils auraient également besoin du consentement du joueur. Compte tenu de l'offre présentée, il semble clair que PSG veut une réduction par rapport aux 70 millions convenus. Il appartient maintenant à l'Inter de décider si elle accepte cette offre d'ici la fin mai, afin d'éviter tous types de problèmes futurs et d'assurer une belle vente.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires