L'Allemagne garde le positif mais...

A la fois fière d'avoir fait jeu égal avec la France et déçue de la défaite, la sélection allemande a globalement retenu le positif après son revers.

Kimmich salue les supporters allemands après la défaite face à la France
Kimmich salue les supporters allemands après la défaite face à la France ©Maxppp
La suite après cette publicité

L'Allemagne n'avait jamais perdu son premier match dans un Euro. C'est pourtant ce qu'il lui est arrivé mardi soir, en tombant sur une équipe de France aussi redoutable en contre que solide défensivement. Et à dire vrai, en se rappelant les réactions des joueurs du Bayern Munich après les matches face au PSG en Ligue des Champions, on imaginait que la Nationalmannschaft allait l'avoir mauvaise, puisqu'elle a su prendre le jeu à son compte face aux Bleus. Pas de sentiment d'injustice finalement, et même plutôt une forme de satisfaction d'avoir su tenir tête aux champions du monde.

Joshua Kimmich, à l'issue de la rencontre, n'était pas particulièrement abattu. « Nous avions une équipe redoutable en face. On a marqué contre notre camp, mais à part cela, il y a eu des occasions des deux côtés, on en a manqué certaines. Nous avons pu jouer contre un cador, un favori et nous avons pu montrer que nous aussi sommes favoris. » Son sélectionneur Joachim Löw a lui aussi jugé que le match de son équipe était abouti.

Gosens est quand même énervé

« Nous avons vraiment tout donné et nous nous sommes battus jusqu'au bout, il nous a manqué juste un but. On a marqué contre notre camp, on aurait pu l'éviter mais je n'ai pas de critique à formuler, on a perdu mais ça continue », a-t-il lancé en conférence de presse, évoquant la supériorité française dans les duels aériens. « La France était la meilleure équipe sur le plan défensif, notamment dans le plan aérien. (…) On a su aller sur les ailes, car la France aime jouer dans l'axe. On a toujours essayé sur les ailes, avec Gosens et Kimmich, mais les centres n'ont pas trouvé preneur. On voulait jouer de manière plus compacte. On voulait éviter les duels aériens car ils sont supérieurs dans ce domaine. On peut faire mieux sur la dernière passe. Je pense que dans l'ensemble on a fait du très bon travail ».

Pas sûr que la presse allemande se contente de cette analyse, mais elle n'oublie pas que la sélection nationale a traversé une période difficile ces dernières années. Elle a montré qu'elle pouvait élever son niveau de jeu face au favori de la compétition. Et elle a quand même laissé éclater une forme de frustration à travers le latéral gauche Robin Gosens. « Au final on est là avec zéro point. C'est pour ça que je suis un peu énervé, c'est clair. On a fait beaucoup de jeu, on a défié les Français et parfois même proposé plus de jeu, mais on n'a pas été récompensé. Du coup, ça m'énerve un peu. » Quand même.

Plus d'infos

Commentaires