Que devient Aly Cissokho ?

Ancien joueur de l'Olympique Lyonnais, Aly Cissokho a beaucoup voyagé depuis son départ du Rhône en 2012. Passé par l'Espagne, l'Angleterre, la Grèce et le Portugal, le latéral de 32 ans évolue aujourd'hui sous les couleurs d'Antalyaspor en Turquie. Mais tout ne se passe pas comme prévu en Süper Lig pour le natif de Blois.

Aly Cissokho avec le maillot d'Antalyaspor
Aly Cissokho avec le maillot d'Antalyaspor ©Maxppp

Les amateurs de Ligue 1, et surtout les fans de l'Olympique Lyonnais, se souviennent forcément de lui. Joueur du club rhodanien de 2009 à 2012, Aly Cissokho en a parcouru du chemin depuis. Arrivé à l'époque du FC Porto après des passages par le Vitoria Setubal et le FC Gueugnon, le natif de Blois avait enchaîné les matches avec les Gones pour un bilan statistique de 136 apparitions toutes compétitions confondues, deux buts et onze passes décisives. Surtout, il avait remporté la Coupe de France et le Trophée des champions la même année, en 2012. Mais alors, où en est aujourd'hui le joueur âgé de 32 ans ?

La suite après cette publicité

Après sa saison au Valencia CF suite à son départ de Lyon, Aly Cissokho avait atterri à Liverpool en août 2013 sous la forme d'un prêt. Un exercice 2013-2014 durant lequel il avait tout de même disputé 19 matches avec les Reds. «J'ai toujours voulu jouer en Angleterre, c'est pour moi une grande opportunité que m'a offerte Liverpool. Je suis très fier d'être ici. J'espère faire le plus de matches possibles, je devrai être performant, car à tous les postes il y a beaucoup de concurrence. Je devrai donner le meilleur de moi-même pour ne rien regretter et rester en Angleterre», nous avait d'ailleurs confié ce dernier après ses débuts avec le club de la Mersey. Mais finalement, le principal concerné est revenu à Valence... avant de repartir en Angleterre.

Des blessures trop nombreuses aux tendons d'Achille

Aston Villa a en effet sauté sur l'occasion et s'est attaché ses services. Un club où il restera jusqu'en août 2017 après avoir également vécu des expériences en prêt au FC Porto et à l'Olympiakos Le Pirée. Car il y a bientôt trois ans, Aly Cissokho s'est envolé pour la Turquie afin de signer un contrat avec Yeni Malatyaspor, fraîchement promu en Süper Lig. Dans le sixième pays de sa carrière (après la France, le Portugal, l'Espagne, l'Angleterre et la Grèce), le Français qui a connu une sélection avec les Bleus, en août 2010, enchaîne les matches, 32 au total, et termine la saison dixième avec son nouveau club. Mais la suite est un peu plus compliquée...

Grâce à sa belle saison, Aly Cissokho tape alors dans l’œil d'une autre formation, Antalyaspor, et change d'air. Mais à cause des blessures aux tendons d’Achille, le latéral français joue un peu moins, mais termine toute de même l'exercice 2018-2019 avec 24 apparitions toutes compétitions confondues. Cependant, cette saison, les statistiques ne sont pas les mêmes : seulement trois matches disputés en coupe. La raison ? Encore une fois les blessures...

«Je me sens bien dans ce club»

« Depuis 3-4 ans, je traîne une blessure aux deux tendons d’Achille, avec quelques rechutes. Mais là, c’est la première fois que cela dure aussi longtemps. Lors de mon dernier match en décembre, j’ai ressenti encore une douleur, donc j’ai décidé ensuite de prendre mon temps pour revenir », a récemment expliqué Aly Cissokho à La Nouvelle République. Après une longue période de reprise, ce dernier était en tout cas prêt pour revenir le mois dernier, mais le Covid-19 est passé par là et les compétitions ont été stoppées.

Un coup dur pour l'ancien Lyonnais, qui attend comme tous les joueurs une éventuelle reprise. D'autant qu'en juin prochain, Aly Cissokho arrivera au terme de son contrat avec Antalyaspor et ne sait pas encore ce qu'il va faire pour son avenir. « C’est forcément particulier, même si beaucoup de joueurs sont dans ma situation. On ne sait pas quand on pourra reprendre l’entraînement. Je me sens bien dans ce club, les fans sont extra et le président est un grand fan de foot. Il sait faire plaisir au public, il a recruté Eto’o, Nasri et même Podolski plus récemment », a également déclaré le joueur de 32 ans au quotidien régional. Pas sûr donc qu'il reporte le maillot d'Antalyaspor, sauf en cas de prolongation.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires