Le PSG a déjà 4 plans de secours pour Renato Sanches

Par Dahbia Hattabi
3 min.
Renato Sanches sous le maillot de l'AS Roma @Maxppp

Envoyé en prêt à l’AS Roma après une année très décevante au PSG, Renato Sanches va de nouveau devoir prendre les bonnes décisions concernant son avenir durant les prochaines semaines. D’autant que quatre clubs sont déjà à l’affût.

Daniele Rossi a fait quelques miracles à l’AS Roma. Depuis qu’il a repris les commandes de l’équipe après le départ de José Mourinho, l’Italien a permis au club de la Louve de passer de la 8e à la 5e place de Serie A. Les Romains se sont aussi qualifiés pour les 1/2 finales de la Ligue Europa. Bref, le changement opéré par les Friedkin a eu l’effet escompté. Mais De Rossi n’a pas pu faire que des merveilles. En effet, l’ancien de la maison n’a pas vraiment réussi à relancer Renato Sanches. Dans le dur au Paris Saint-Germain, le Portugais a été poussé vers la sortie, un an seulement après son arrivée en provenance de Lille pour près de 15 millions d’euros.

La suite après cette publicité

15 minutes jouées en 2024

Il faut dire que chez les Franciliens, il n’a pas vraiment impressionné, lui qui a effectué 5 séjours à l’infirmerie la saison dernière (111 jours d’absence, 19 matches manqués). Au final, il n’est apparu qu’à 27 reprises toutes compétitions confondues, mais seulement 8 fois dans la peau d’un titulaire (2 buts). Un bilan forcément décevant pour le PSG et le joueur, qui voulait se rattraper lors de sa deuxième saison. Mais l’écurie championne de France n’a pas souhaité en voir plus et l’a exfiltré vers un club ami, à savoir l’AS Roma. Comme Georginio Wijnaldum la saison précédente et Leandro Paredes cette année, Renato Sanches a rejoint la capitale italienne sous la forme d’un prêt avec option d’achat de 15 millions d’euros.

À lire PSG : les 4 candidats pour accueillir le nouveau stade

Une porte de sortie intéressante pour l’ancien du Bayern Munich, qui allait tenter de se relancer sous les ordres de son compatriote José Mourinho. Mais le Special One n’a rien pu faire pour lui. Entré en jeu 26 minutes contre la Salernitana le 20 août, il a ensuite rejoint l’infirmerie pendant un mois en raison de problèmes musculaires (21 jours d’absence, 2 matches ratés). Puis, il a encore été sur le flanc à 5 autres reprises (claquage à la cuisse, fatigue musculaire à deux reprises, infection grippale, extension de la cheville). Au total, il a ainsi été absent durant 124 jours ! Le joueur de 26 ans a ainsi manqué 22 rencontres toutes compétitions confondues.

La suite après cette publicité

Un nouveau départ cet été

Que ce soit Mourinho ou De Rossi, qui l’a utilisé seulement à 2 reprises (15 minutes au total) depuis qu’il a pris le relais; Renato Sanches n’est pas parvenu à se relancer (11 matches joués, 3 titularisations, 1 but cette saison). Pour toutes ces raisons, la Louve a décidé de ne pas lever son option d’achat. Elle souhaitait d’ailleurs s’en séparer dès le mercato d’hiver. Mais ça ne s’était pas vraiment bousculé au portillon et le Portugais s’était montré très exigeant, en indiquant ne vouloir jouer qu’au Portugal ou en France. Il avait refusé des approches de Turquie (Besiktas) et de Grèce (Panathinaïkos). Quelques mois plus tard, son point de vue risque sûrement d’évoluer, puisqu’il enchaîne toujours les blessures et n’a joué que 2 matches en 2024. Ce lundi, FotoMaç révèle que trois écuries turques sont prêtes à l’accueillir cet été.

En plus de Besiktas, Galatasaray et Fenerbahçe sont sur le coup. Ils ont d’ailleurs commencé à tâter le terrain. Comme eux, l’Olympiakos est également très intéressé à l’idée de le recruter. Une bonne nouvelle pour le Paris Saint-Germain, qui ne compte pas sur lui et veut s’en débarrasser. FotoMaç assure qu’il quittera le club de la capitale cet été. Mais pour quel prix ? On le sait, son option d’achat à Rome a été fixée à 15 millions d’euros. Mais entre le niveau affiché et les nombreuses blessures, il sera compliqué pour le PSG de limiter la casse. La valeur marchande du Portugais, sous contrat jusqu’en 2027, est estimée à 8 millions d’euros actuellement selon transfermarkt. Le PSG et surtout Luis Campos, qui l’a fait venir, vont devoir mettre les bouchées doubles pour réussir à le placer ailleurs, à un prix qui leur convient.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité