Barrages Coupe du Monde 2022 : le Sénégal et le Ghana iront au Qatar, l'Egypte et le Nigéria passent à la trappe !

Les Lions de la Teranga se sont imposés face à l'Egypte, aux tirs au but comme lors de la finale de la CAN. De son côté, le Ghana a obtenu son ticket grâce à son but à l'extérieur sur la pelouse du Nigéria (1-1 ce soir, 0-0 à l'aller).

Sadio Mané applaudit
Sadio Mané applaudit ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ce match promettait du spectacle. Après la courte victoire des Pharaons à l'aller (1-0), les Sénégalais étaient largement en mesure de renverser la tendance ce soir pour ce duel retour, joué dans le tout nouveau Stade du Sénégal - Abdoulaye Wade, situé à Diamniadio. Dans une ambiance de folie, le champion d'Afrique en titre voulait donc s'imposer face à son rival de la finale de la dernière CAN, avec cette règle du but à l'extérieur toujours valable. L'artillerie lourde était de sortie des deux côtés, avec Ismaila Sarr, Sadio Mané et Boulaye Dia en attaque côté sénégalais notamment. Et très vite, la rencontre allait tourner en faveur des locaux. Il ne fallait ainsi que trois minutes à Boulaye Dia pour faire trembler les filets d'El Shenawy. Après un coup franc botté par Mané et dégagé assez mal par la défense egyptienne, l'attaquant de Villarreal contrôlait et battait le portier rival (1-0, 3e). De quoi mettre le feu au stade !

Galvanisés, les locaux maitrisaient la rencontre face à des adversaires un peu timorés. Pas de grosse occasion à se mettre sous la dent, si ce n'est cette belle frappe d'Idrissa Gueye (28e), mais un sentiment de supériorité assez flagrant, avec de longues possessions et des débordements intéressants d'Ismaïla Sarr notamment. Le joueur de Watford était redoutable dans les derniers mètres, mais manquait d'un brin d'efficacité pour réussir à faire le break. Le score à la pause était donc assez logique. Au retour des vestiaires, les débats commençaient cependant à s'équilibrer un peu, avec quelques situations chaudes pour les Pharaons, via un Trézéguet entreprenant.

Pas de Mondial pour le Nigéria

Il y avait également un peu plus de tension et un rythme plus haché au fur et à mesure qu'on approchait de la fin de la partie, avec assez peu de jeu et de spectacle, contrairement à un premier acte assez fluide. Les deux équipes ne voulaient pas se dévoiler, alors qu'on était sur un score de parité totale. Une tête de Zizo (71e) était même à deux doigts de climatiser le stade, avant de récidiver quelques minutes plus tard avec une frappe passée assez près des cages d'Edouard Mendy (76e). Ismaïla Sarr manquait à son tour une sacrée opportunité (82e). Direction les prolongations donc, avec un Sénégal qui démarrait très fort. Les Lions de la Teranga étaient encore très maladroits devant les buts, avec un Sarr qui aurait déjà pu avoir un ou deux buts au compteur s'il avait été un peu plus efficace. Pas de but supplémentaire, donc place aux prolongations. Et à ce jeu là, c'est le Sénégal qui l'a emporté, comme à la CAN (3-1), avec un bel arrêt de Mendy sur Mostafa Mohamed sur le quatrième tir égyptien, alors que Sadio Mané a inscrit le tir au but victorieux. A noter que les quatre premières tentatives de la séance, oeuvres de Koulibaly et Ciss d'un côté et de Salah et Zizo de l'autre, ont été manquées.

Dans l'autre match de la soirée, c'était aussi très ouvert au coup d'envoi, plus encore, puisque le Ghana et le Nigéria s'étaient quittés sur un score de 0-0 lors du premier round. Et ça commençait très fort là aussi, puisqu'au bout de la dixième minute de jeu, Thomas Partey décochait une frappe tout en puissance pour expédier le cuir au fond des filets, bien aidé par un Uzoho qui aurait pu mieux faire sur le coup (0-1). Une belle affaire que ce but à l'extérieur, mais les Super Eagles ne se laissaient pas abattre, loin de là, et Lookman obtenait un pénalty. Troost-Ekong ne tremblait pas et égalisait (1-1, 21e). Et les Black Stars, assez peu dangereux ce soir, se faisaient même peur sur ce but d'Osimhen finalement annulé en raison d'un hors-jeu (36e). En deuxième période, le Nigéria continuait de dominer et se créait quelques occasions, à l'image de la tête de Balogun (71e) ou une tentative d'Osimhen (82e), mais le score n'a finalement pas bougé. Avec ce but inscrit à l'extérieur, c'est donc le Ghana qui se qualifie !

Plus d'infos

Commentaires