Coupe du Monde 2022 : l'Argentine est sous le choc !

Par Max Franco Sanchez
3 min.
Coupe du Monde 2022 : l'Argentine est sous le choc ! @Maxppp

Les médias argentins ne s'attendaient clairement pas à ce résultat, et forcément, les réactions sont fortes.

La suite après cette publicité

Comme à chaque Mondial, ils sont des milliers à avoir voyagé au Qatar. Alors que le pays traverse une énorme crise économique, les Argentins se sont tout de même mobilisés pour assister à celle qui a de grandes chances d'être la dernière Coupe du Monde de Lionel Messi. Mais pas que, puisque l'Albiceleste était - et reste - considérée de façon quasi-unanime comme l'un des principaux favoris pour soulever le trophée. Menée par Lionel Scaloni, premier sélectionneur à faire l'unanimité en Argentine depuis longtemps, la bande de La Pulga avait ainsi de sérieux arguments à faire valoir.

Mais l'aventure mondialiste a bien mal commencé. Personne en Argentine ne s'attendait à cette défaite contre les Saoudiens, et les réactions sont déjà plutôt fortes dans les médias locaux. C'est le cas dans La Nacion par exemple, un des plus gros journaux généralistes du pays. « Un scénario critique. La sélection est perdue dans une tempête de sable et l'horizon est nuageux. [...] Il est temps de se serrer la ceinture, parce que ce baptême au Qatar est plein de surprises pour Messi et compagnie », peut-on ainsi y lire. On se soucie d'ailleurs énormément du joueur parisien : « on attend toujours que la solution vienne de lui. Mais chaque année qui passe, forcément, rend ses capacités physiques inférieures. Il n'a pas manqué d'amour propre et d'égo pour demander le ballon, pour essayer. Mais sur le plan physique, c'est très compliqué. Son manque de réaction sur la fin de match met le doute sur son état de forme réel ».

À lire La fédération brésilienne pense à une aide psychologique pour sa sélection

Messi inquiète beaucoup

De son côté, le journal sportif Olé titre « Un coup mondial ». Le média est assez fort dans ses propos. « Un gros coup, en plein mur. Comme ceux qui te laissent une cicatrice pendant un moment. Le résultat, c'est presque le moins important. L'absence de réaction, de jeu, le manque de pressing, et le peu de solidité défensive sont plus inquiétants. L'Argentine a perdu bien plus qu'un match contre l'Arabie Saoudite et a oublié ses principes dans le vestiaire ». Comme dans tous les médias, on évoque aussi le nom de Messi. « En deuxième période, le 10 n'a pas su comment changer le visage de sa sélection », écrit notamment le quotidien. Plus que de la critique pure et dure envers leur vedette, c'est de l'incompréhension, de l'inquiétude et de la déception que l'on retrouve dans les médias.

La suite après cette publicité

Même son de cloche du côté de Clarin. « Un coup dur pour l'Argentine. L'Arabie Saoudite a gagné avec une rafale et a surpris le monde, écrit le journal, qui évoque « un échec historique ». Comme ailleurs, il n'y a que très peu de joueurs qui se sauvent des critiques, à l'image de Papu Gomez et d'Angel Di Maria, qui font partie des rares joueurs à grappiller la moyenne dans les notes de Clarin et des autres journaux. A noter que dans les médias argentins, les actions polémiques de la première période, avec plusieurs buts refusés, ne sont pas utilisés comme prétexte pour justifier la défaite. Les journalistes se contentent d'expliquer les actions, sans pour autant accabler l'arbitrage. Ce sont bien les joueurs et Scaloni qui sont dans le viseur...

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité